1887

Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2007

image of Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2007

Cette treizième édition des Perspectives agricoles annuelles, qui est la troisième préparée conjointement avec la FAO, présente une évaluation des perspectives des marchés agricoles établies d’après les projections à l’horizon 2016 de la production, de la consommation, des échanges, des stocks et des prix des produits agricoles de base de la zone tempérée essentiellement. Ces projections reposent sur un certain nombre d’hypothèses concernant les conditions macro-économiques mondiales, la croissance démographique, les politiques agricoles et commerciales nationales, les technologies de production, et les conditions météorologiques. Ce rapport montre comment les évolutions économiques et les politiques gouvernementales influent sur ces marchés, et met en évidence certains risques et incertitudes susceptibles d'infléchir les perspectives des marchés. Outre les pays de l’OCDE, les projections présentées dans ce rapport couvrent un grand nombre d’autres pays et régions, notamment les géants agricoles que sont l’Inde, la Chine, le Brésil et la Russie, ainsi que l’Argentine, l’Afrique du Sud et plusieurs pays parmi les moins avancés.

French Spanish, English

.

Produits laitiers

Les facteurs qui influencent le marché des produits laitiers et déterminent les projections concernant ce secteur n’ont guère changé par rapport à ceux dont il était fait état dans les précédentes éditions du rapport. Néanmoins, la récente montée en flèche des prix des produits laitiers, qui s’étaient déjà redressés après un creux en 2002-2003, les fait apparaître avec plus de clarté. De manière générale, la croissance économique à l’oeuvre dans de nombreux pays, en particulier en Asie du Sud et du Sud-Est, mais également dans certaines régions d’Amérique du Sud, stimule la demande de produits laitiers, sensible au revenu. Cette demande est aussi portée par le rôle de plus en plus important que jouent les chaînes de distribution et les entreprises multinationales, qui facilitent l’accès des consommateurs aux produits laitiers et, dans de nombreux pays, par des programmes gouvernementaux (de distribution de lait dans les écoles, par exemple). En revanche, la réforme des politiques de soutien aux produits laitiers, en Europe mais aussi dans d’autres pays développés, limite considérablement les excédents susceptibles d’être exportés par ces pays. Cette évolution devrait contribuer à la hausse des prix.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error