1887

Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2007

image of Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2007

Cette treizième édition des Perspectives agricoles annuelles, qui est la troisième préparée conjointement avec la FAO, présente une évaluation des perspectives des marchés agricoles établies d’après les projections à l’horizon 2016 de la production, de la consommation, des échanges, des stocks et des prix des produits agricoles de base de la zone tempérée essentiellement. Ces projections reposent sur un certain nombre d’hypothèses concernant les conditions macro-économiques mondiales, la croissance démographique, les politiques agricoles et commerciales nationales, les technologies de production, et les conditions météorologiques. Ce rapport montre comment les évolutions économiques et les politiques gouvernementales influent sur ces marchés, et met en évidence certains risques et incertitudes susceptibles d'infléchir les perspectives des marchés. Outre les pays de l’OCDE, les projections présentées dans ce rapport couvrent un grand nombre d’autres pays et régions, notamment les géants agricoles que sont l’Inde, la Chine, le Brésil et la Russie, ainsi que l’Argentine, l’Afrique du Sud et plusieurs pays parmi les moins avancés.

French Spanish, English

.

Céréales

Les marchés internationaux du blé et des céréales secondaires se sont caractérisés par une production fortement déficitaire en 2006/07, dans la mesure où les conditions climatiques défavorables ont entraîné des baisses de rendement dans des zones de production importantes. En Australie, victime d’une grave sécheresse, les récoltes de blé et de céréales secondaires ont été respectivement inférieures de 61 % et de 51 % par rapport à celles de l’année précédente, ce qui a entraîné une chute brutale des exportations et des stocks de clôture. La production de blé et de céréales secondaires a fortement baissé dans l’Union européenne (UE) et aux États-Unis également. Cette situation s’explique notamment par des baisses de rendement liées aux conditions climatiques et par la diminution des superficies plantées en céréales. Au total, les quantités de blé et de céréales secondaires produites par l’Australie, l’Union européenne et les États-Unis ont été inférieures de quelque 57 mt à celles de l’année précédente. En Inde, bien que la production de blé ait atteint des niveaux comparables aux tendances passées, ce pays a cessé de vendre ses vastes stocks de blé et a dû importer 6.5 mt de blé en 2006, alors que les importations de 2005 étaient insignifiantes. Les récoltes abondantes réalisées dans d’autres pays, notamment en Chine et dans certains pays africains, n’ont que partiellement compensé ces déficits.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error