1887

Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2006

image of Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2006

Cette douzième édition des Perspectives agricoles de l'OCDE - préparée pour la deuxième fois conjointement avec l’organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) des Nations unies - fournit une évaluation des perspectives des marchés agricoles qui s’appuie sur les projections à moyen terme, étendues jusqu’à l’horizon 2015, pour la production, la consommation, les échanges et les prix des principaux produits agricoles de la zone tempérée. Elles sont basées sur des hypothèses spécifiques de conditions macroéconomiques globales, de croissance de la population, de politiques agricoles nationales, de politiques commerciales, technologies de production ainsi que sur les conditions climatiques. Le rapport montre combien ces marchés sont influencés par les développements économiques et les politiques gouvernementales, et met en avant certains des principaux risques et incertitudes susceptibles d’infléchir les perspectives des marchés agricoles. Outre les pays de l’OCDE, les projections des marchés dans ce rapport couvrent un grand nombre d’autres pays et régions dont les grands pays agricoles tels que l’Inde, la Chine, le Brésil et la Russie ainsi que l’Argentine, l’Afrique du Sud et plusieurs pays moins avancés. 

 

French English, Spanish

.

Oléagineux et produits oléagineux

En ce qui concerne les marchés des oléagineux et des tourteaux oléagineux, la période étudiée débute après deux années de baisse des prix. En 2003 et 2004, la conjugaison de l’augmentation des superficies et du redressement des rendements s’est traduite par un bond de la production. L’offre excédant la demande et le niveau des stocks s’élevant, il en a résulté une pression durable sur les prix. En 2005, cette tendance ne s’est pas démentie malgré un ralentissement de la croissance de la production. Les ratios stocks mondiauxconsommation restent supérieurs à la moyenne et maintiennent les prix des oléagineux et des tourteaux à un faible niveau. Dans le même laps de temps, les marchés des huiles végétales ont quant à eux connu une plus grande stabilité et des prix plus fermes. Après une période de forte augmentation qui s’est achevée en 2003, les prix se sont stabilisés au-dessus de la moyenne grâce à l’essor régulier de la consommation et des échanges mondiaux en 2004 et 2005. La diversification de l’offre et de la demande, liée au grand nombre de sources d’approvisionnement et d’usages, a contribué à cette relative stabilité des marchés des huiles végétales.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error