1887

Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2006

image of Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2006

Cette douzième édition des Perspectives agricoles de l'OCDE - préparée pour la deuxième fois conjointement avec l’organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) des Nations unies - fournit une évaluation des perspectives des marchés agricoles qui s’appuie sur les projections à moyen terme, étendues jusqu’à l’horizon 2015, pour la production, la consommation, les échanges et les prix des principaux produits agricoles de la zone tempérée. Elles sont basées sur des hypothèses spécifiques de conditions macroéconomiques globales, de croissance de la population, de politiques agricoles nationales, de politiques commerciales, technologies de production ainsi que sur les conditions climatiques. Le rapport montre combien ces marchés sont influencés par les développements économiques et les politiques gouvernementales, et met en avant certains des principaux risques et incertitudes susceptibles d’infléchir les perspectives des marchés agricoles. Outre les pays de l’OCDE, les projections des marchés dans ce rapport couvrent un grand nombre d’autres pays et régions dont les grands pays agricoles tels que l’Inde, la Chine, le Brésil et la Russie ainsi que l’Argentine, l’Afrique du Sud et plusieurs pays moins avancés. 

 

French English, Spanish

.

Céréales

Pendant plusieurs campagnes, jusqu’à l’année de commercialisation 2003, les marchés internationaux du blé, des céréales secondaires et du riz se sont caractérisés par une production fortement déficitaire compte tenu de la hausse de la demande et de la diminution rapide des stocks mondiaux. Après des récoltes records et une augmentation des stocks en 2004, la situation mondiale de l’offre et de la demande a été relativement équilibrée en 2005. La production de blé et de céréales secondaires a légèrement décliné en 2005 par rapport à 2004, mais elle se maintient à un niveau élevé au regard des années passées (près de 620 millions de tonnes et 970 millions de tonnes , respectivement). Cette deuxième récolte satisfaisante en deux ans a résulté d’un accroissement des superficies dans le cas des céréales secondaires, mais aussi du maintien à un niveau élevé des rendements des deux types de culture. Sous l’effet de conditions météorologiques favorables, ces derniers n’ont que peu diminué en moyenne dans le monde par rapport aux niveaux atteints l’année précédente. Les présentes perspectives font l’hypothèse d’une augmentation des rendements de 1 % par an environ à l’échelle mondiale.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error