1887

La réforme des politiques laitières et de la libéralisation des échanges de produits laitiers

image of La réforme des politiques laitières et de la libéralisation des échanges de produits laitiers
Cet ouvrage vise à faciliter la compréhension du secteur laitier par une analyse des effets économiques et commerciaux que provoquent les grandes orientations, dont les subventions. Il examine plus particulièrement les effets des mesures de soutien du prix du lait et des quotas laitiers. Les différentes mesures ont ensuite été supprimées des modèles analytiques afin d’évaluer l’incidence d’une libéralisation des échanges internationaux de produits laitiers sur la production, la consommation, le commerce, les prix, les revenus et le bien-être. 

Ce rapport accorde une attention particulière aux conséquences des politiques et de leur réforme dans la zone OCDE, bien que les répercussions sur les autres économies soient également étudiées. Il offre une vision économique du fonctionnement complexe des mesures relatives au secteur laitier et propose un débat sur le potentiel de ce secteur, tant au niveau mondial que national, au fur et à mesure que chaque pays doit  s’adapter à la libéralisation des conditions commerciales.

French English

.

Effets commerciaux et économiques des mesures de soutien du prix du lait

L’analyse présentée dans ce chapitre estime et compare les effets sur les marchés et les échanges de différentes mesures de soutien du prix du lait, en l’occurrence (i) le soutien par des mesures commerciales, c'est-à-dire par un ensemble de prix d’objectif (prix indicatifs), de prix de soutien à la production et de mesures aux frontières et (ii) le soutien par la discrimination par les prix. Par discrimination par les prix, on entend ici une pratique administrée ou approuvée par les pouvoirs publics qui se traduit par le fait que le prix payé pour le lait brut destiné à certaines utilisations finales (en général les produits laitiers frais) sera plus élevé d’un montant supérieur aux seuls coûts additionnels de la commercialisation que celui payé pour le lait brut destiné à d’autres utilisations finales (en général les produits laitiers transformés) sur le marché intérieur.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error