1887

Innovation, productivité et durabilité dans le secteur agricole et alimentaire

Principales conclusions des examens par pays et leçons pour l’action publique

image of Innovation, productivité et durabilité dans le secteur agricole et alimentaire

Des marchés qui fonctionnent bien dans un environnement réglementaire et de politique publique stable sont essentiels pour améliorer la productivité et la durabilité du secteur alimentaire et agricole. Cela permettrait au secteur de répondre à la demande croissante d'aliments sains, sûrs et nutritifs sans endommager les ressources naturelles, ainsi que de faire face aux défis croissants imposés par le changement climatique. Le présent rapport contient les principales conclusions et leçons tirées d’une série d’examens par pays sur la manière dont les politiques publiques peuvent améliorer la productivité et la durabilité sectorielles grâce à leurs effets sur l’innovation, les changements structurels, l’utilisation des ressources naturelles et le changement climatique. Pour améliorer l'environnement de l’action publique, il faudrait supprimer les politiques qui faussent le plus les marchés et retiennent les agriculteurs dans des activités peu compétitives et à faible revenu, nuisent à l'environnement, freinent l'innovation, ralentissent les changements structurels et générationnels et affaiblissent la capacité de résilience.

La politique agricole devrait plutôt s’orienter vers des mesures facilitant l'adoption de technologies et de pratiques qui utilisent les ressources de manière plus efficace et durable, et qui contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Comme indiqué dans toutes les revues, il est important que les systèmes d'innovation agricole soient davantage collaboratifs et répondent mieux aux besoins réels. Cela nécessite souvent des systèmes de gouvernance plus efficaces, incluant l'élaboration de stratégies à long terme, le renforcement des liens entre les acteurs nationaux et internationaux et la mise au point de procédures d'évaluation complètes et cohérentes. Le financement public de la recherche alimentaire et agricole est crucial et les efforts du secteur privé doivent être renforcés, notamment par le biais de partenariats public-privé. Les systèmes de conseil et de vulgarisation agricoles doivent inclure des prestataires publics et privés compétitifs qui répondent à l’ensemble des besoins. Enfin, l'amélioration de la cohérence globale des politiques contribuerait à renforcer la confiance et à accroître l'efficacité des politiques à chaque étape de la chaîne alimentaire et agricole.

French English

.

Aperçu des concepts et indicateurs utilisés dans le schéma d’analyse

Telle qu’elle est définie dans le Manuel d’Oslo (OCDE et Eurostat, 2005), l’innovation est un large concept. Débordant la recherche‑développement (R‑D), celui‑ci englobe la création et l’adoption des innovations, qui peuvent revêtir trois dimensions : « nouveauté pour l’entreprise, nouveauté pour le marché et nouveauté pour le monde entier ». Au niveau des exploitations agricoles, beaucoup d’innovations sont des « innovations de procédé », dans la mesure où elles ont trait aux techniques de production, par exemple à l’adoption de semences améliorées ou de systèmes d’irrigation plus perfectionnés. Les activités en aval sont à l’origine d’innovations de produits, comme des aliments ayant de nouvelles propriétés fonctionnelles (pour la santé) ou des produits non alimentaires de l’agriculture destinés à l’industrie chimique ou pharmaceutique (bioéconomie). Tout au long de la chaîne d’approvisionnement, les innovations de commercialisation et d’organisation sont de plus en plus importantes.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error