Villes, compétitivité et mondialisation
Hide / Show Abstract

Villes, compétitivité et mondialisation

Les zones urbaines représentent une grande partie de l'économie nationale. Elles affichent un PIB par habitant ainsi que des niveaux de productivité plus élevés que la moyenne nationale. Mais elles souffrent aussi de vastes poches de chômage et de pauvreté et doivent faire face aux phénomènes de congestion, pollution, ou insécurité. Le rapport examine comment les responsables de l'action publique sont amenés à repenser leurs stratégies et leurs politiques afin de permettre à ces « moteurs » de continuer de fonctionner de manière plus harmonieuse.
L’ouvrage synthétise les résultats des examens métropolitains de l’OCDE. S’appuyant sur une base de données internationale sans équivalent de 78 régions métropoles, il donne des indications sur les performances des grandes villes dans leur contexte national. Le rapport aborde aussi des dilemmes cruciaux tels que cohésion sociale et compétitivité, relations entre niveaux de gouvernement et finances urbaines.    

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/0406042e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/urban-rural-and-regional-development/villes-competitivite-et-mondialisation_9789264027114-fr
  • READ
Publication Date :
04 Sep 2007
DOI :
10.1787/9789264027114-fr
 
Chapter
 

Spécialisation et réseaux dans les villes moyennes You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/0406042ec010.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/urban-rural-and-regional-development/villes-competitivite-et-mondialisation/specialisation-et-reseaux-dans-les-villes-moyennes_9789264027114-10-fr
  • READ
Author(s):
Colin Crouch
Pages :
285–295
DOI :
10.1787/9789264027114-10-fr

Hide / Show Abstract

Les villes moyennes à la recherche de nouvelles sources de dynamisme font face à une tâche ardue. Il est difficile de susciter le genre d’évolution dynamique de la haute technologie à laquelle toute ville souhaiterait être associée. Par définition, les entreprises innovantes sont risquées et peuvent échouer. Par ailleurs, elles ne sont guère susceptibles de créer d’elles-mêmes un nombre important d’emplois. Il est plus probable que l’on trouvera, à l’autre bout de l’échelle d’intensité des connaissances, des moyens plus rapides et moins exigeants de créer beaucoup d’emplois. Or ces moyens n’entraîneront pas beaucoup de développement autonome. En outre, certains de ces moyens, certes pas tous, sont exposés à la concurrence mondiale. Les biens concurrentiels collectifs sont essentiels au dynamisme local. Ils peuvent, comme nous l’expliquons plus loin, constituer le moteur d’un programme de mesures au niveau de la ville. Néanmoins, de nombreux secteurs en pointe de la nouvelle économie sont gourmands en capitaux et il existe d’autres villes qui sont, quant à elles, importantes, ce qui fait douter de la capacité de villes moyennes à « faire leur chemin toutes seules ».
Also available in: English