Chronique ONU

Frequency
Quarterly
ISSN: 
2411-9911 (online)
http://dx.doi.org/10.18356/4a10c9d7-fr
Hide / Show Abstract
Also available in English
Article
 

De la santé mondiale au patrimoine mondial You do not have access to this content

French
 
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4a263974-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/united-nations/de-la-sante-mondiale-au-patrimoine-mondial_4a263974-fr
  • READ
Author(s):
Heidi J. Tworek
16 Dec 2015
Pages:
3
Bibliographic information
No.:
25,
Volume:
52,
Issue:
2
Pages:
67–69
http://dx.doi.org/10.18356/4a263974-fr

Hide / Show Abstract

Dans un quartier piétonnier situé au centre de San Francisco, un drapeau des Nations Unies et un drapeau américain flottent côte à côte. Sur des piliers en granit qui entourent la place, sont gravés les noms des États Membres des Nations Unies et leur année d’adhésion. Une fontaine, conçue par Lawrence Halprin, symbolise les sept continents du monde unis par les océans. Aménagée dans les années 1970 pour commémorer les 30 ans des Nations Unies, la place a fait l’objet de controverses de la part d’architectes et de résidents de la ville et a même été ajoutée au Hall of Shame par le groupe à but non lucratif « Project for Public Spaces ». Bien que le groupe ait critiqué l’emplacement de la fontaine, il s’est aussitôt félicité de ce choix considérant qu’il pouvait favoriser l’interaction de la communauté et son dynamisme les jours de marché et offrir une entrée au Civic Center. Le Projet for Public Spaces a demandé que la Place des Nations Unies « reste fidèle à leur nom et que tout soit fait pour montrer les atouts des multiples cultures qui font partie du marché ».
Also available in English