Les perspectives du transport interurbain de personnes
Hide / Show Abstract

Les perspectives du transport interurbain de personnes

Rapprocher les citoyens

La croissance économique, les échanges et la concentration des populations dans de grandes cités vont intensifier la demande pour des services de transports interurbains. La nécessité de contenir effectivement les impacts environnementaux des transports s’en trouvera renforcée. Notre capacité à répondre à la demande de transports dépendra de l’habileté avec laquelle nous innoverons, nous relèverons le défi de la congestion et nous améliorerons la qualité des services de transports. Les innovations technologiques et réglementaires dessineront le futur des transports.

Le Symposium a rassemblé des experts éminents de la recherche en transports du monde entier pour se pencher sur l’avenir des transports interurbains de personnes. Un premier ensemble de rapports analyse les déterminants de la demande pour de tels transports et en tire des conclusions sur le futur devenir de cette demande. Les autres rapports abordent les questions de politique des transports qui sont déterminantes à cet égard : où investir dans les lignes ferroviaires à grande vitesse, comment réglementer pour s’assurer de l’efficacité des services de transports, comment assigner les infrastructures de transport à différents types d’usagers et comment contenir l’empreinte environnementale des transports en agissant sur la répartition modale et l’amélioration de ces mêmes performances modales.

Click to Access: 
Publication Date :
04 May 2010
DOI :
10.1787/9789282102701-fr
 
Chapter
 

Les services d'autocars interurbains en Europe : Concessions ou marché ouvert ? You do not have access to this content

French
Click to Access: 
Author(s):
Didier van de Velde
Pages :
289–313
DOI :
10.1787/9789282102701-10-fr

Hide / Show Abstract

L’autocar n’est pas le mode de transport interurbain de voyageurs le plus prestigieux en Europe. Le train à grande vitesse ou le transport aérien attirent beaucoup plus l’attention des responsables politiques et des médias, et ils nécessitent des investissements (publics) beaucoup plus considérables, dans des infrastructures qui sont très visibles. L’autocar, lui, se fond dans la circulation générale et n’exige pas d’investissements publics, sauf peut-être dans des gares routières adaptées et judicieusement situées dans les centres urbains. Pourtant, les services d’autocars interurbains « express » assurent une part importante de la mobilité des citoyens européens les moins favorisés, tout au moins dans les pays où cette activité a été (dé)réglementée de façon appropriée.
Also available in: English