Impact de la libéralisation des échanges de services sur les échanges de produits non agricoles You or your institution have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/5ksnsw195df1.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/trade/impact-de-la-liberalisation-des-echanges-de-services-sur-les-echanges-de-produits-non-agricoles_227015265410
  • READ
Author(s):
Hildegunn Kyvik Nordås
Publication Date
06 Feb 2009
Bibliographic information
No.:
81
Pages
49
DOI
10.1787/227015265410

Hide / Show Abstract

Cette étude permet de constater que les échanges de services contribuent à élargir l’éventail des prestataires de services qui soutiennent la compétitivité dans les secteurs de la production manufacturière de haute technologie et à forte valeur ajoutée. Elle montre que les grands pays qui présentent des coûts plus faibles mais toujours significatifs d’échanges de services bénéficient d’un avantage comparatif dans le secteur des produits manufacturés à forte intensité de services, avantage qui se trouve renforcé si le pays produit aussi des services intermédiaires de façon plus efficace ou oppose moins d’obstacles à l’entrée des fournisseurs de services. Les pays qui disposent de technologies organisationnelles plus avancées (qui utilisent plus efficacement les services aux producteurs) renforceront leur avantage comparatif dans la production manufacturière en profitant de la libéralisation des échanges de services. Les effets de la libéralisation des échanges de services sur la production manufacturière n’est pas linéaire. Ils restent modestes jusqu’à ce que les coûts des échanges atteignent un certain seuil. C’est donc en fin de libéralisation des échanges de services, en particulier avec la réduction des obstacles réglementaires, que les effets sont les plus sensibles. Les exportations de produits manufacturés à forte intensité de main-d’oeuvre exigent de nombreux services d’appui, et ces besoins augmentent d’année en année en raison de l’évolution des goûts des consommateurs et de leur intérêt croissant pour les normes de santé, de sécurité et de travail. Pour soutenir le développement industriel, les pays en développement doivent non seulement faire reposer leurs politiques d’échanges de services sur des intérêts offensifs, mais aussi veiller à ce que les producteurs locaux disposent d’un accès optimal aux services. Les effets les plus marqués résulteraient de l’amélioration de l’accès aux marchés des services de télécommunications et des services aux entreprises, tels que services juridiques, comptabilité, publicité et services de consultation technique.
Also available in: English
Keywords:
effet d'entraînement, libéralisation des échanges de services, équilibre général
JEL Classification:
  • F12: International Economics / Trade / Models of Trade with Imperfect Competition and Scale Economies
  • F13: International Economics / Trade / Trade Policy; International Trade Organizations
  • F14: International Economics / Trade / Empirical Studies of Trade