Perspectives des migrations internationales 2016
Hide / Show Abstract

Perspectives des migrations internationales 2016

L’édition 2016 des Perspectives des migrations internationales analyse les évolutions récentes des mouvements et politiques migratoires dans les pays de l’OCDE et dans quelques pays non-OCDE et observe l’évolution de la situation des immigrés récents sur le marché du travail dans les pays de l’OCDE. Le rapport comprend deux chapitres spéciaux : « L’incidence économique des migrations : de l’importance de l’échelon local » et « Les migrations internationales dans le sillage des chocs environnementaux et géopolitiques : quelles mesures les pays de l’OCDE peuvent-ils prendre ? » ainsi que des notes par pays et une annexe statistique.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8116102e.pdf
  • PDF
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/812016102f1.epub
  • ePUB
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2016_migr_outlook-2016-fr
  • READ
 
Chapter
 

Fédération de Russie You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8116102ec037.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2016/federation-de-russie_migr_outlook-2016-37-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

L’immigration nette dans la Fédération de Russie a -diminué, s’établissant à environ 245 000 personnes en 2015, soit 14 % de moins qu’en 2014 (année au cours de laquelle le flux net s’élevait à 280 000, y compris 10 000 vers la Crimée). Le flux d’entrée est demeuré relativement stable  avec 598 000 nouvelles entrées enregistrées (y compris 23 000 personnes en provenance d’Ukraine, venues s’établir en Crimée). La plupart de ces flux provenaient d’Ukraine (194 000 individus, soit une progression de 53 % par rapport à 2014), d’Ouzbékistan (74 000 individus, soit une baisse de 47 %), du Kazakhstan (66 000), du Tadjikistan (47 000) et d’Arménie (46 000). L’émigration au départ de la Fédération de Russie a augmenté de 14 %, atteignant 352 000 départs, principalement imputables aux travailleurs immigrés de longue durée dont le permis était arrivé à échéance et qui n’avaient pas trouvé de nouvel emploi dans le pays. Les principaux pays de destination étaient l’Ouzbékistan (95 000), l’Ukraine (48 000), le Tadjikistan (36 000), le Kazakhstan (30 000) et l’Arménie (25 000).

Also available in English
 
Visit the OECD web site