Perspectives des migrations internationales 2014
Hide / Show Abstract

Perspectives des migrations internationales 2014

Cette publication phare sur les migrations analyse les évolutions récentes des flux et politiques migratoires dans les pays de l’OCDE et quelques pays non-OCDE. Cette édition comporte également deux chapitres spéciaux sur « L’intégration des immigrés et de leurs enfants sur le marché du travail : développer, mobiliser et utiliser les compétences » et « La gestion des migrations de travail : des politiques avisées au service de la croissance économique ». Elle comprend également des notes par pays et une annexe statistique. Cette édition spéciale est publiée à l’occasion du Forum politique de l’OCDE à haut niveau sur les migrations (Paris, 1-2 décembre 2014).

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8114102e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2014_migr_outlook-2014-fr
  • READ
 
Chapter
 

République tchèque You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8114102ec013.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2014/republique-tcheque_migr_outlook-2014-13-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

Après trois années de recul régulier, l’immigration vers la République tchèque s’est redressée en 2012, le nombre total d’immigrés atteignant plus de 30 000 personnes, soit une progression annuelle d’environ 34 %. Le nombre d’émigrants s’est élevé à près de 20 000 personnes, soit approximativement le même niveau qu’en 2011. C’est ainsi que le solde migratoire de 10 000 personnes était d’environ 40 % inférieur à celui de 2011. La différence de solde migratoire entre 2012 et 2011 peut en partie s’expliquer par une modification du système de suivi : à la mi‑2013, les statistiques sur l’immigration ont été transférées du registre de la population vers un système d’information spécifique sur les étrangers. Les immigrés proviennent principalement d’Ukraine, de la République slovaque et de la Fédération de Russie. Les ressortissants du Viet Nam, d’Allemagne et des États-Unis constituent également un groupe important d’immigrés, et leur nombre ne cesse de croître. L’accroissement de la population en République tchèque, en 2012, s’explique presque entièrement (96 %) par le solde migratoire. Les chiffres pour 2013 montrent que l’immigration est restée au même niveau, tandis que l’émigration augmentait pour atteindre environ 30 000 départs, entraînant ainsi un solde migratoire négatif. On a relevé un solde migratoire négatif pour les Ukrainiens (environ -7 000) et les Tchèques (-2 000).

Also available in English
 
Visit the OECD web site