Perspectives des migrations internationales 2013
Hide / Show Abstract

Perspectives des migrations internationales 2013

Cette publication analyse l’évolution récente des mouvements et des politiques migratoires dans les pays de l’OCDE et dans certains pays non membres. Cette édition étudie la migration des travailleurs peu qualifiés et hautement qualifiés, celle des travailleurs temporaires et permanents et celle des étudiants. Elle contient également deux chapitres spéciaux consacrés à des thèmes d’actualité : l’incidence fiscale des migrations et la discrimination.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8113142e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2013_migr_outlook-2013-fr
  • READ
 
Chapter
 

États-Unis You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8113142ec045.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2013/etats-unis_migr_outlook-2013-45-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

En 2011, le nombre d’immigrés admis aux États-Unis comme résidents permanents a augmenté de 1.9 % par rapport à l’année précédente, pour atteindre 1 062 000. Environ 46 % d’entre eux (soit 482 000) étaient des primo-arrivants. En 2011, les États-Unis comptaient 40.4 millions de résidents nés à l’étranger, soit 13 % de la population. Parmi eux, 29 % étaient originaires du Mexique, suivi de l’Inde (4.6 %), des Philippines (4.5 %) et de la Chine (4.1 %). Ensemble, ces quatre pays représentent environ un tiers du total des admissions d’immigrés chaque année depuis les dix dernières années. La part des Asiatiques dans le total des admissions est passée de 33 % à 43 % au cours des dix dernières années, tandis que la part des immigrés nord-américains est tombée de 38 % en 2002 à 31 % en 2011. Le nombre d’immigrés pour raisons familiales et de travail ainsi que de demandeurs d’asile reconnus comme réfugiés a diminué en 2011 par rapport à l’année précédente, tandis que le nombre de réfugiés réinstallés ou bénéficiant du statut de réfugié pour un autre motif et d’immigrés titulaires d’un visa accordé au titre de la diversité a augmenté.

Also available in English
 
Visit the OECD web site