Perspectives des migrations internationales 2012
Hide / Show Abstract

Perspectives des migrations internationales 2012

Publication annuelle de l'OCDE analyse les développements récents des mouvements et des politiques migratoires dans les pays. Chaque édition fournit les dernières informations statistiques sur les stocks et les flux d'immigrants, des immigrants dans le marché du travail, et les politiques migratoires. Cette édition 2012 couvre tous les pays de l'OCDE, ainsi que la Fédération de Russie, la Bulgarie, la Roumanie et la Lituanie. Deux chapitres spéciaux de compléter l'information sur les mouvements et les politiques: «Rénover les compétences de la main-d'œuvre vieillissante: Le rôle de la migration» et «L'évolution du rôle de l'Asie dans les migrations internationales". La publication comprend également des profils de pays et une annexe statistique.
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8112072e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2012_migr_outlook-2012-fr
  • READ
 
Chapter
 

Suède You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8112072ec043.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2012/suede_migr_outlook-2012-43-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

Après avoir atteint un niveau record en 2009 (102 000), l’immigration en Suède a reculé légèrement pour s’établir à 98 800 en 2010. Comme l’année précédente, les citoyens suédois de retour (20 000, soit 7 % de plus qu’en 2009) ont constitué la composante principale de ces entrées. Viennent ensuite les ressortissants somaliens (7 000), les Irakiens et les Polonais (environ 4 500 pour chaque groupe). Les flux d’entrée en provenance d’Irak ont diminué de moitié en 2009, du fait de la baisse du nombre de demandes d’asile. L’émigration totale a augmenté d’un quart, pour atteindre près de 49 000 personnes, mais cette augmentation s’explique en partie par l’harmonisation du Registre de population avec la population réelle. Les personnes dont le lieu de résidence est inconnu depuis plus de deux ans ont été radiées et comptabilisées dans les chiffres de l’émigration. Globalement, le solde migratoire a diminué de 53 000 personnes.

Also available in English
 
Visit the OECD web site