Perspectives des migrations internationales 2011
Hide / Show Abstract

Perspectives des migrations internationales 2011

Cette publication analyse les tendances récentes des mouvements et des politiques migratoires dans les pays de l'OCDE et dans quelques pays non-membres. Elle couvre les migrations de travail, qu’il s’agisse des travailleurs hautement qualifiés et de ceux moins qualifiés, des travailleurs temporaires et des travailleurs permanent, aussi bien que des étudiants. Trois chapîtres speciaux figurent aussi dans cette publication : un sur le cinquantième anniversaire de l’OCDE et l’apport du SOPEMI dans le domaine des migrations internationales, un autre sur l’entreprenariat des immigrés, et un troisième sur les migrations en Israël.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011_migr_outlook-2011-fr
  • READ
 
Chapter
 

Fédération de Russie You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec038.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/federation-de-russie_migr_outlook-2011-38-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

La Fédération de Russie est, derrière les États-Unis, le pays qui compte le plus d’étrangers résidant sur son territoire. La plupart des entrées et des sorties de migrants se font au départ ou à l’arrivée en provenance des pays de l’ex-URSS. D’après le recensement de 2002 (données les plus récentes dont on dispose sur la population immigrée), la Fédération comptait cette année-là 12 millions de personnes nées à l’étranger, soit environ 8.3 % de la population totale. Près de 90 % étaient de nationalité russe et, de fait, la plupart étaient originaires des pays de l’ex-URSS dont l’effondrement a transformé du jour au lendemain en étrangers les individus qui y étaient nés. Quelque 3.5 millions d’immigrés étaient originaires d’Ukraine et 2.5 millions du Kazakhstan.
Also available in English
 
Visit the OECD web site