Perspectives des migrations internationales 2011
Hide / Show Abstract

Perspectives des migrations internationales 2011

Cette publication analyse les tendances récentes des mouvements et des politiques migratoires dans les pays de l'OCDE et dans quelques pays non-membres. Elle couvre les migrations de travail, qu’il s’agisse des travailleurs hautement qualifiés et de ceux moins qualifiés, des travailleurs temporaires et des travailleurs permanent, aussi bien que des étudiants. Trois chapîtres speciaux figurent aussi dans cette publication : un sur le cinquantième anniversaire de l’OCDE et l’apport du SOPEMI dans le domaine des migrations internationales, un autre sur l’entreprenariat des immigrés, et un troisième sur les migrations en Israël.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011_migr_outlook-2011-fr
  • READ
Publication Date :
12 July 2011
DOI :
10.1787/migr_outlook-2011-fr
 
Chapter
 

Canada You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec014.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/canada_migr_outlook-2011-14-fr
  • READ
Author(s):
OECD
Pages :
294–295
DOI :
10.1787/migr_outlook-2011-14-fr

Hide / Show Abstract

En 2009, le Canada a admis quelque 252 000 immigrants permanents sur son territoire, soit une progression de 2 % par rapport à 2008. Comme les années précédentes, les principaux pays d’origine sont la Chine (12 %), les Philippines (11 %) et l’Inde (10 %). La part des immigrants permanents originaires des Philippines et de l’Inde a augmenté de 15 et 6 % respectivement mais les flux d’immigration en provenance de Chine n’ont guère diminué (1 %). En 2009, l’essentiel des immigrants permanents (61 %) sont arrivés au Canada pour des raisons d’ordre familial. Les migrants au titre du travail ont représenté un quart des flux d’entrée de longue durée, et un migrant permanent sur huit a obtenu un permis de séjour pour des motifs humanitaires.
Also available in: English