Perspectives des migrations internationales 2010
Hide / Show Abstract

Perspectives des migrations internationales 2010

Les migrations internationales restent au cœur des préoccupations des pays de l’OCDE malgré la baisse de la demande de travail consécutive à la crise économique. L’édition de cette année analyse les tendances récentes des mouvements et des politiques migratoires dans les pays de l’OCDE. Elle évalue la contribution de l’immigration à l’évolution de la population en âge de travailler au cours de la dernière décennie, et le rôle que les flux migratoires pourraient jouer au cours des dix prochaines années dans la croissance de cette population. La publication met l’accent aussi sur les étudiants internationaux et tente une première estimation de la part d’entre eux qui restent dans les pays d’accueil à la fin de leurs études.

Cet ouvrage passe également en revue les principaux changements intervenus dans le domaine des politiques migratoires, y compris les nouvelles lois régissant l’entrée, le séjour et l’accès au marché du travail des immigrés. Le recrutement sélectif des immigrés en fonction des besoins du marché du travail et les systèmes à points font l’objet d’une analyse approfondie, de même que les mesures facilitant l’intégration des immigrés, et celles renforçant la coopération internationale en vue d’améliorer le contrôle des frontières et de combattre les migrations irrégulières.

La publication examine l’impact de la crise économique sur les performances des immigrés sur le marché du travail, en prenant en compte les différences liées au genre, aux secteurs d’activité, aux différents types de contrat et à la dynamique démographique des personnes nées dans le pays et de celles nées à l’étranger.

Les lecteurs trouveront également dans cet ouvrage deux chapitres spéciaux portant sur des thèmes d’actualité. Le premier traite de l’opinion publique et des migrations. Il dresse un inventaire des enquêtes d’opinion afin d’identifier les éléments déterminant les courants de l’opinion publique et le rôle des différents acteurs à cet égard. Le second thème abordé est celui de l’impact des naturalisations sur les performances des immigrés sur le marché du travail, ainsi que la question de savoir dans quelle mesure l’acquisition de la nationalité accroît les chances de réussite. Des notes par pays ainsi que des tableaux standardisés décrivent les développements récents dans le domaine des mouvements et des politiques migratoires. Une annexe statistique contient les données les plus récentes sur les flux migratoires, les populations étrangères et immigrées, et les naturalisations.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8110102e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2010_migr_outlook-2010-fr
  • READ
 
Chapter
 

Japon You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8110102ec022.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2010/japon_migr_outlook-2010-22-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

Les entrées de ressortissants étrangers au Japon ont progressé en 2008 pour atteindre les 345 000 (visiteurs temporaires non compr is). Les flux se répartissent de manière à peu près égale entre migration de travail, migration familiale et migration de Japonais de souche (personnes d’ascendance japonaise en provenance d’Amérique latine). Les entrées de ressortissants étrangers au titre de l’emploi, stagiaires exclus, ont reculé de 7.4 % en 2008 pour atteindre les 72 000. La catégorie la plus fortement représentée dans la migration de travail était celle des « artistes du spectacle ». Alors que le nombre d’étudiants étrangers ayant bénéficié d’un changement de statut en accédant à l’emploi une fois leur diplôme obtenu a progressé de 7 % pour s’établir à 11 000, les entrées de ressortissants étrangers relevant des autres catégories ont diminué.
Also available in English
 
Visit the OECD web site