Panorama de la société 2011
Hide / Show Abstract

Panorama de la société 2011

Les indicateurs sociaux de l'OCDE

Ce rapport, la sixième édition de Panorama de la Société, actualise certains indicateurs parus dans de précédentes éditions et introduit plusieurs nouveaux indicateurs. Il comporte un chapitre spécial sur le travail non rémunéré. Des données sur quatre nouveaux pays membres de l’OCDE (le Chili, l’Estonie, Israël et la Slovénie) sont présentées. Des données sur les principales économies émergentes telles que l’Afrique du Sud, le Brésil, la Chine, l’Inde, l’Indonésie et la Russie sont également présentées lorsque disponibles.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/soc_glance-2011-fr/index.html
  • WEB
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111042e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/panorama-de-la-societe-2011_soc_glance-2011-fr
  • READ
 
Chapter
 

Confiance You or your institution have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/soc_glance-2011-fr/08/01/index.html
  • WEB
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111042ec026.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/panorama-de-la-societe-2011/confiance_soc_glance-2011-26-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

Les données relatives à la confiance reposent sur les réponses apportées à la question suivante : « D’une manière générale, accordez-vous facilement votre confiance ou faites-vous preuve de beaucoup de prudence dans vos rapports avec les autres ? ». Deux enquêtes ont été utilisées : l’Enquête sociale européenne (ESS) (vague 4, 2008) pour les pays européens de l’OCDE et le Programme international d’enquêtes sociales (ISSP) (vague 2007) pour les pays de l’OCDE non européens. Dans l’ESS, les répondants avaient la possibilité de choisir parmi dix réponses, comprises entre « on n’est jamais trop prudent » et « on peut faire confiance à la plupart des gens ». Dans l’ISSP, quatre réponses sont proposées : « on peut quasiment toujours faire confiance aux autres », « on peut généralement faire confiance aux autres », « on n’est généralement jamais trop prudent quand on a affaire aux autres », « on n’est jamais trop prudent quand on a affaire aux autres ». L’indicateur de la confiance utilisé ici synthétise les cinq premières catégories de l’ESS et les deux premières de l’ISSP, afin d’aboutir à la proportion d’individus qui accordent le plus facilement leur confiance. Lorsque différentes sources sont disponibles pour un même pays, on privilégie l’ESS à l’ISSP, dans la mesure où l’enquête ESS offre des tailles d’échantillons plus importantes et plus de nuance. On a appliqué les pondérations fournies par les enquêtes. La comparabilité des données à l’échelle internationale peut être affectée par la taille des échantillons et les variations dans les taux de réponse. D’autres problèmes de comparabilité peuvent survenir en raison des différences dans les cadres et les questionnaires des enquêtes. Pour évaluer l’évolution de la confiance, on a calculé l’évolution annuelle moyenne en s’appuyant sur l’ESS 2002 (vague 1) et sur l’ISSP 1998 comme points de départ.
Also available in English
 
Visit the OECD web site