Les personnels de santé dans les pays de l'OCDE
Hide / Show Abstract

Les personnels de santé dans les pays de l'OCDE

Comment répondre à la crise imminente ?

La situation mondiale étant d'ores et déjà caracterisée par des flux migratoires internationaux importants, les pays de l'OCDE seront confrontés à une demande croissante en médecins et en infirmiers au cours des vingt prochaines années. Cet ouvrage présente des faits nouveaux sur chacune de ces questions et trace quelques pistes pour la marche à suivre dans l'avenir. Il résulte d'un projet conjointement mené par l'OCDE et l'OMS sur la gestion des ressources humaines dans le secteur de la santé et des migrations internationales.
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8108142e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/les-personnels-de-sante-dans-les-pays-de-l-ocde_9789264050792-fr
  • READ
 
Chapter
 

Politiques de recrutement international et de formation nationale des travailleurs de santé

mieux comprendre les interactions You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8108142ec004.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/les-personnels-de-sante-dans-les-pays-de-l-ocde/politiques-de-recrutement-international-et-de-formation-nationale-des-travailleurs-de-sante_9789264050792-4-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

En dépit de différences dans leur approche pédagogique, la plupart des pays de l’OCDE exercent une forme de contrôle à l’entrée des écoles de médecine et d’infirmiers. Dans les années 80 et 90, plusieurs pays de l’OCDE ont adopté des politiques plus strictes en matière d’inscription dans un objectif de maîtrise des coûts. En conséquence, le nombre des diplômés des écoles de médecins et d’infirmiers a diminué. Autour de l’an 2000, de nombreux pays de l’OCDE se sont trouvés confrontés à des pénuries de travailleurs de santé qui ont été en parties résorbées par un recours accru à l’immigration. La contribution des médecins formés à l’étranger aux variations de l’ensemble des effectifs de médecins est importante et elle s’est accrue au fil des ans dans de nombreux pays de l’OCDE. On note toutefois des différences importantes entre pays en matière de migration des travailleurs de santé et ces différences peuvent s’expliquer par des facteurs structurels et cycliques. Les premiers reflètent des tendances migratoires de longue date tandis que les seconds résultent de déséquilibres cycliques du marché du travail, largement attribuables au décalage entre les cycles d’activités, les cycles politiques et les cycles de formation. Si les recrutements internationaux de travailleurs de santé peuvent jouer un rôle dans la résorption des pénuries à court terme, dans une perspective de long terme on a clairement le choix entre le recours à l’immigration et d’autres politiques telles que le développement de la formation nationale ou l’amélioration de la productivité, pour remédier aux déséquilibres entre l’offre et la demande.
Also available in English
 
Visit the OECD web site