Le recrutement des travailleurs immigrés: France 2017
Hide / Show Abstract

Le recrutement des travailleurs immigrés: France 2017

Cette étude a pour objectif d’analyser les politiques publiques françaises en matière de recrutement de main-d’oeuvre immigrée depuis l’étranger et d'évaluer dans quelle mesure la migration économique répond aux besoins du marché du travail. L'immigration professionnelle étant de faible ampleur en France, une attention particulière est également portée aux changements de statut, notamment d’anciens étudiants, ainsi qu'aux régularisations pour motif économique, dont la persistance pourrait témoigner de besoins de main-d'oeuvre non satisfaits. Le fonctionnement des dispositifs actuels d'immigration professionnelle en France – permanente, temporaire et saisonnière – est examiné, en particulier l'efficacité des tests du marché du travail et des listes de métiers en tension. Le nouveau dispositif pour l'immigration qualifiée, le passeport talent, est également analysé pour évaluer sa capacité à remédier aux écueils légaux et opérationels identifiés dans l'étude et à renforcer l'attractivité de la France pour les talents étrangers.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8117322e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/le-recrutement-des-travailleurs-immigres-france-2017_9789264276741-fr
  • READ
 
Chapter
 

Le rôle des migrations sur le marché du travail en France You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8117322ec007.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/le-recrutement-des-travailleurs-immigres-france-2017/le-role-des-migrations-sur-le-marche-du-travail-en-france_9789264276741-7-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

En comparaison internationale, les migrations pour motifs économiques ne représentent en France qu’une part assez modeste de l’ensemble des entrées – permanentes et temporaires – de ressortissants de pays tiers (moins de 10 %), alors que les migrations pour motifs familiaux représentent un peu moins de la moitié des entrées, et les étudiants environ un tiers. La majorité des travailleurs étrangers résidant en France ne sont donc pas entrés sur le territoire par les canaux de l’immigration de travail, mais bien plus fréquemment comme membres de famille de Français ou comme étudiants. Ce chapitre discute de la participation des différentes catégories d’immigrés au marché du travail et analyse la contribution des immigrés au marché du travail d’un point de vue global et selon les canaux légaux d’entrée. Il apporte un éclairage par niveau de diplôme et par catégorie socio-professionnelle.

 
Visit the OECD web site