Besoin d'aide ?
Hide / Show Abstract

Besoin d'aide ?

La prestation de services et le financement de la dépendance

Au moment où l’espérance de vie approche des 80 ans pour les hommes et dépasse nettement cet âge pour les femmes, la population est de plus en plus nombreuse à vouloir vivre pleinement aussi longtemps que possible. Comment l’évolution démographique et les tendances du marché du travail vont-elles peser sur l’offre familiale, amicale et des travailleurs susceptibles d’assumer une prise en charge ? Les finances publiques seront-elles menacées par le coût de la prise en charge future de la dépendance ? Quel équilibre doit-on rechercher entre implication privée et soutien public de cette prise en charge des soins liés à la dépendance ? Ce livre traite de ces enjeux et autres questions importantes.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111032e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/besoin-d-aide_9789264097766-fr
  • READ
 
Chapter
 

Comment attirer la main-d'oeuvre dont le secteur de la dépendance aura besoin à l'avenir ? You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111032ec011.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/besoin-d-aide/comment-attirer-la-main-d-oeuvre-dont-le-secteur-de-la-dependance-aura-besoin-a-l-avenir_9789264097766-11-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

S’il est possible que les retombées de la crise économique à court terme atténuent les pénuries de main-d’oeuvre dans le secteur de la dépendance, seule une approche reposant sur des mesures coordonnées permettra d’y disposer des ressources humaines nécessaires à plus long terme. Ces mesures peuvent être axées sur la formation, le recrutement et la fidélisation du personnel, ainsi que sur le contenu du travail, la productivité et la qualité. Elles peuvent viser certains segments du secteur de la dépendance (aide et soins à domicile, accueil en centre de jour, accueil en établissement), mais aussi le secteur dans son ensemble. En outre, des mesures s’adressant spécifiquement à différentes catégories de personnel (personnel infirmier, personnel peu qualifié) peuvent se révéler nécessaires du fait qu’il est rare que les infirmières et infirmiers fassent spontanément le choix de travailler dans le secteur de la dépendance et que beaucoup de travailleurs peu qualifiés perçoivent l’aide aux personnes dépendantes non pas comme un « métier », mais comme un « emploi sans avenir » offrant peu de perspectives de carrière hormis la possibilité de changer d’emploi. Il peut en résulter un fort roulement du personnel et des difficultés à le maintenir en poste, ce qui est coûteux pour les employeurs, les finances publiques et les personnes dépendantes et leur famille. Parmi les solutions envisageables pour remédier à cette situation figurent des politiques destinées à valoriser le travail et les effectifs du secteur de la dépendance, ce qui pourrait exiger de réformer de façon substantielle la manière dont la prise en charge de celle-ci est organisée et gérée. En outre, dans certains pays, les travailleurs nés à l’étranger représentent une forte proportion de la main-d’oeuvre du secteur et il n’est pas exclu que des questions se posent quant à la pérennité de cette solution. Ce chapitre examine les politiques mises en oeuvre pour accroître les flux de main-d’oeuvre dans le secteur de la dépendance, fidéliser ces effectifs et améliorer leur productivité.
Also available in English
 
Visit the OECD web site