/content/chapter/reg_glance-2009-21-
 
Panorama des régions de l'OCDE 2009
branch Les principaux moteurs de la croissance régionale
  branch
Facteurs régionaux et performances régionales
Previous page 29/44 Next page
21.3. Variation de la part du PIB de l'OCDE due à la variation de la part des régions dans le PIB national : Asie et Océanie Graphique en Excel
Variation de la part du PIB de l'OCDE due à la variation de la part des régions dans le PIB national : Asie et Océanie
21.4. Variation de la part du PIB de l'OCDE due à la variation de la part des régions dans le PIB national : Europe Graphique en Excel
Variation de la part du PIB de l'OCDE due à la variation de la part des régions dans le PIB national : Europe
21.5. Variation de la part du PIB de l'OCDE due à la variation de la part des régions dans le PIB national : Amérique du Nord Graphique en Excel
Variation de la part du PIB de l'OCDE due à la variation de la part des régions dans le PIB national : Amérique du Nord

Bien que des facteurs nationaux (et communs) puissent influer sur les performances des régions, lorsqu'une région affiche une croissance plus rapide que toutes les autres régions de l'OCDE, y compris -celles du même pays, cet écart peut être imputé à des facteurs régionaux.

Au cours de la période 1995-2005, 112 régions ont vu augmenter leur part dans le PIB total de l'OCDE sous l'effet de facteurs nationaux et régionaux ; dans plus de la moitié des cas, les facteurs régionaux interviennent pour plus de 25 % dans cette augmentation. De plus, parmi ces 60 régions, l'augmentation de la part de PIB due à des facteurs spécifiquement régionaux a été plus rapide que celle imputable à des facteurs nationaux et communs dans 46 régions.

Pendant la même période, la part de 201 régions dans le PIB total de l'OCDE a diminué ; dans la moitié d'entre elles environ (103) les facteurs régionaux ont été responsables d'au moins 25 % de cette diminution, et dans 29 % de ces régions (60), la baisse due à des facteurs spécifiquement régionaux a été plus importante que celle imputable aux facteurs nationaux et communs. Dans un assez grand nombre de cas, par conséquent, les performances des régions à l'échelle internationale sont pour une large part déterminées par les facteurs régionaux plutôt que par les facteurs nationaux et communs.

Abstraction faite des facteurs purement nationaux, la région - la plus performante dont la part du PIB national a le plus augmenté du fait de facteurs régionaux (Graphique 21.1) est Quintana Roo (Mexique). Sur la même période la région dont la part du PIB national a le plus diminué en raison de facteur régionaux (Graphique 21.2) est Balikesir (Turquie).

Bien que les facteurs nationaux et régionaux soient souvent étroitement liés, ce n'est pas toujours le cas : dans 40 % des 112 régions (soit 45) dont la part dans le PIB total de l'OCDE a augmenté, les facteurs régionaux ont eu un effet négatif alors que les facteurs nationaux et communs ont eu un effet positif. De même, dans environ un tiers des 201 régions dont la part dans le PIB total de l'OCDE a diminué de -31 %, soit 63 régions, les facteurs régionaux ont joué un rôle positif malgré la médiocre contribution des facteurs nationaux.

Indicateur au format PDF Page en Acrobat PDF

Graphiques
21.1. Augmentation de la part de PIB imputable à des facteurs spécifiquement régionaux dans les 20 régions de niveau TL2 affichant la croissance la plus rapide, 1999-2005 Graphique en Excel
Augmentation de la part de PIB imputable à des facteurs spécifiquement régionaux dans les 20 régions de niveau TL2 affichant la croissance la plus rapide, 1999-2005
21.2. Diminution de la part de PIB imputable à des facteurs spécifiquement régionaux dans les 20 régions de niveau TL2 affichant la croissance la plus lente, 1999-2005 Graphique en Excel
Diminution de la part de PIB imputable à des facteurs spécifiquement régionaux dans les 20 régions de niveau TL2 affichant la croissance la plus lente, 1999-2005