/content/chapter/na_glance-2011-17-fr
 
Panorama des comptes nationaux 2011
Previous page 21/37 Next page
branch Production
  branch 15. Rémunération des salariés

La rémunération des salariés recouvre le total des rémunérations en espèces ou en nature versées aux salariés et comprend les traitements et salaires ainsi que la valeur des cotisations sociales acquittées par les employeurs. Ce poste constitue généralement la plus grande partie de la valeur ajoutée. Combinée aux estimations de la main-d'œuvre, elle sert de base de calcul à un certain nombre de statistiques importantes telles que les coûts unitaires de main-d'œuvre ou les rémunérations moyennes, qui jouent dans de nombreux pays un rôle important dans la politique monétaire et qui servent également aux comparaisons internationales des coûts de la main-d'œuvre.

Définition

La rémunération des salariés se compose de deux éléments :

  • Les traitements et salaires payables en espèces ou en nature : ils comprennent la valeur de tous les impôts sur le revenu, cotisations sociales, etc., éventuellement payables par le salarié même s'ils sont en fait retenus par l'employeur et acquittés par lui au nom du salarié.
  • La valeur des cotisations sociales payables par les employeurs : il peut s'agir de cotisations sociales effectives que les employeurs versent aux régimes de sécurité sociale ou à des régimes privés d'assurance sociale afin de garantir des prestations sociales à leurs salariés, ou bien de cotisations sociales imputées acquittées par des employeurs fournissant des prestations sociales par le biais de régimes non capitalisés.

Aucune rémunération des salariés n'est due au titre de travaux non payés entrepris volontairement, notamment les travaux effectués par les membres d'un ménage au sein d'une entreprise non constituée en société appartenant à ce ménage. La rémunération des salariés exclut également toutes les taxes payables par l'employeur qui figurent sur le bulletin de salaire (par exemple prélèvements sur les salaires, taxe sur les avantages en nature, etc.).

 

Il est important de préciser que la rémunération des salariés ne représente pas le coût intégral de la main-d'œuvre au sein de la production. Le revenu mixte, qui reflète le revenu versé au(x) propriétaire(s) ou aux membres d'un même foyer qui contribuent sous la forme de travail non rémunéré à des entreprises non constituées en sociétés appartenant à des ménages, contient également un élément de main-d'œuvre.

Comparabilité

La comparabilité entre tous les pays est généralement bonne. Il convient toutefois d'observer une certaine prudence en interprétant le coût de la main-d'œuvre par activité, en particulier dans un contexte transnational. Dans certains pays, et en particulier dans certains secteurs, la part des travailleurs indépendants dans la main-d'œuvre est quelquefois significative et de ce fait, il peut arriver que des différences au niveau de la part de la rémunération des salariés d'un pays à l'autre reflètent en fait des différences institutionnelles, par exemple des incitations fiscales à choisir le statut de travailleur indépendant ou autres. Ceci peut également avoir des conséquences sur le plan temporel. Par exemple, il est possible que le recul systématique de la contribution de la rémunération des salariés à la valeur ajoutée reflète une tendance des individus à choisir un statut d'indépendant plutôt qu'une diminution globale de la part dans la main-d'œuvre ; il peut aussi arriver que, sous l'effet de mécanismes d'attraction-répulsion [par exemple une contraction des traitements et salaires et des prestations sociales (répulsion) ou l'existence d'incitations fiscales (attraction)], les deux explications soient vraies.

Source

Base de données en ligne

Pour en savoir plus

Indicateur au format PDF Page en Acrobat PDF

Tableau
15.1. Rémunération des salariés
    Tableau en Excel

Graphique
15.1 Rémunération des salariés par activité Graphique en Excel
Rémunération des salariés par
activité