/content/chapter/eag_highlights-2011-39-fr
 
Regards sur l'éducation 2011 : Panorama
Previous page 44/46 Next page
branch 5. Section spéciale : présentation du PISA
  branch Le fait d'être issu de l'immigration a-t-il un impact sur la performance scolaire ?
  • Les élèves issus de l'immigration ont tendance à être défavorisés sur le plan socio-économique, et rencontrent d'importantes difficultés en termes de performances scolaires.
  • Même après contrôle du milieu socio-économique, les élèves issus de l'immigration accusent des scores inférieurs de 27 points, en moyenne, à ceux des élèves autochtones.
  • Dans de nombreux pays, les élèves issus de l'immigration dits de la première génération " sont nettement plus susceptibles de compter parmi les élèves peu performants. En moyenne, dans les pays de l'OCDE, ils sont environ deux fois plus susceptibles que les élèves autochtones de se situer dans le quartile inférieur de performance.

Description

Cet indicateur examine les différences de performance selon l'ascendance autochtone ou allochtone. En général, les élèves issus de l'immigration sont défavorisés sur le plan socio-économique et ceci explique en partie le déficit de performance observé chez ces élèves. Ceux-ci rencontrent des difficultés considérables en compréhension de l'écrit et dans d'autres domaines de l'enseignement. En général, leur déficit de performance persiste, même après contrôle de leur milieu socio-économique. Néanmoins, les différences de performance sont très variables et dans certains pays, les élèves issus de l'immigration réussissent aussi bien que les élèves autochtones.

Résultats

Dans la plupart des pays, les élèves autochtones tendent à l'emporter sur les élèves issus de l'immigration. Échappent à ce constat l'Australie, où les élèves issus de l'immigration, de la première comme de la deuxième génération, devancent les élèves autochtones, et Israël et la Hongrie, où les élèves de la deuxième génération devancent les élèves autochtones. En moyenne, dans les pays de l'OCDE, le score en compréhension de l'écrit des élèves issus de l'immigration est inférieur de 44 points à celui des élèves autochtones. Néanmoins, cet écart de performance varie considérablement entre les pays.

Dans de nombreux pays de l'OCDE, les élèves de la première génération sont nettement plus susceptibles de compter parmi les élèves peu performants. Ils sont devancés de 52 points, en moyenne, par les élèves autochtones, un écart qui représente l'équivalent de plus d'une année d'études. Les élèves de la première génération sont au moins deux fois plus susceptibles que les élèves autochtones de se situer dans le quartile inférieur de performance en Autriche, en Belgique, au Brésil, au Danemark, en Espagne, en Finlande, en France, en Grèce, en Islande, en Italie, au Mexique, en Norvège, en Slovénie et en Suède (voir le tableau A5.2 dans l'édition 2011 de Regards sur l'éducation).

Dans l'ensemble, les élèves issus de l'immigration appartiennent à des groupes socio-économiques défavorisés, ce qui explique en partie leur écart de performance par rapport aux élèves autochtones. En moyenne, dans les pays de l'OCDE, l'indice socio-économique des élèves issus de l'immigration est inférieur de 0.4 écart type à celui de leurs condisciples autochtones.

Après avoir pris en considération l'influence du milieu socio-économique sur la performance en compréhension de l'écrit, on observe une réduction des différences entre élèves issus de l'immigration et élèves autochtones ; néanmoins, un écart de performance persiste. Au Luxembourg, par exemple, le désavantage de performance des élèves issus de l'immigration passe de 52 à 19 points après contrôle du milieu socio-économique des élèves. Le contrôle du milieu socio-économique entraîne la diminution de l'écart de performance entre les élèves autochtones et les élèves issus de l'immigration qui passe de 44 à 27 points, en moyenne, dans les pays de l'OCDE. Cependant la différence qui demeure entre les élèves représente près de la moitié d'un niveau de compétence en compréhension de l'écrit (voir le tableau A5.2 dans l'édition 2011 de Regards sur l'éducation). La persistance des écarts après contrôle du milieu socio-économique indique que les élèves issus de l'immigration peuvent rencontrer à l'école des difficultés directement imputables à leur statut d'immigrant.

Définitions

Selon les résultats du cycle PISA 2009, une année d'études représente l'équivalent de 39 points de score sur l'échelle PISA de compréhension de l'écrit. Ce chiffre a été calculé sur la base de la différence de score entre de nombreux élèves de 15 ans inscrits dans deux années d'études différentes au moins dans 32 pays de l'OCDE.

L'enquête PISA établit une distinction entre trois catégories d'élèves selon leur ascendance autochtone ou allochtone : i) les élèves autochtones, soit ceux nés dans le pays de l'évaluation ou dont au moins l'un des parents est né dans le pays ; ii) les élèves issus de l'immigration dits de la deuxième génération, soit ceux nés dans le pays de l'évaluation de parents nés à l'étranger ; et iii) les élèves issus de l'immigration dits de la première génération, soit ceux nés à l'étranger de parents nés à l'étranger. Par élèves issus de l'immigration, on entend donc les élèves de la première et de la deuxième génération.

Informations sur les données concernant Israël : http://dx.doi.org/10.1787/888932315602.

Pour en savoir plus

Des informations et des notes complémentaires, ainsi qu'une explication détaillée des sources et des méthodes, sont disponibles dans l'édition 2011 de Regards sur l'éducation (indicateur A5).

Parmi les domaines couverts figurent :

  • La performance des élèves en compréhension de l'écrit, selon l'ascendance autochtone ou allochtone.
  • La performance des élèves en compréhension de l'écrit après contrôle du milieu socio-économique.
 
Indicateur au format PDF Page en Acrobat PDF

Graphiques
S.6 Performance des élèves en compréhension de l'écrit, selon l'ascendance autochtone ou allochtone (2009)
Performance des élèves en compréhension de l'écrit,
selon l'ascendance autochtone ou allochtone (2009)
S.7 Performance des élèves en compréhension de l'écrit après contrôle du milieu socio-économique, selon l'ascendance autochtone ou allochtone (2009)
Performance des élèves en compréhension de l'écrit
après contrôle du milieu socio-économique, selon l'ascendance autochtone ou
allochtone (2009)