/content/book/dcr-2010-
 
Coopération pour le développement : Rapport 2010
Previous page 71/80 Next page
branch 8. Point sur les efforts et les politiques des donneurs bilatéraux
branch Notes relatives aux différents membres du CAD
    branch Suisse

En 2008, l'APD nette de la Suisse s'est établie à 2.04 milliards USD, soit une augmentation de 7.6 % en termes réels par rapport à 2007. Cette évolution s'explique principalement par la progression de l'aide bilatérale. En pourcentage du RNB, l'APD est passée de 0.38 % en 2007 à 0.42 % en 2008.

Réformes à l'appui de la mise en œuvre du programme d'action en faveur de l'efficacité de l'aide

La Suisse a défini ses priorités concernant la mise en œuvre des engagements énoncés dans le Programme d'action d'Accra dans une déclaration d'orientation adoptée en 2009. Parmi elles, figurent notamment l'appropriation démocratique, l'utilisation des systèmes nationaux, la prévisibilité de l'aide et les approches fondées sur des programmes. La prévisibilité et la transparence des apports d'aide seront accrues grâce à une amélioration des processus et instruments. Pour ce faire, la Suisse s'est ralliée à l'Initiative internationale pour la transparence de l'aide. Elle a entrepris de faire le bilan, pays par pays, de son utilisation des systèmes nationaux. Cet exercice aidera à systématiser l'utilisation des systèmes nationaux qui sont suffisamment solides. Pour améliorer ses approches fondées sur des programmes, la Suisse envisage de passer en revue son expérience et de mettre au point des orientations pratiques et des formations à l'intention des agents des bureaux locaux, notamment en ce qui concerne la définition, les objectifs et les modalités de ses approches. La Suisse a l'intention de déléguer de nouvelles compétences en matière de gestion aux bureaux locaux de sorte que la spécificité des pays soit davantage prise en compte dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d'action d'Accra.

Problèmes rencontrés dans la mise en œuvre du programme d'action en faveur de l'efficacité de l'aide
  • Traditionnellement, la Suisse promeut au niveau local les approches multipartites fondées sur le renforcement des capacités et assure, grâce à ses agents sur le terrain, une forte présence et un soutien solide sur place. Le recours plus systématique à des instruments comme le soutien budgétaire général ou, d'une manière générale, à l'aide-programme constitue notamment l'une des principales difficultés. Les questions relatives à l'attribution ou à la contribution, ainsi qu'à la visibilité et à la spécificité de l'APD suisse, font l'objet de débats au sein de l'opinion publique, du gouvernement et du Parlement.
  • Une autre difficulté réside dans l'élaboration d'une approche pertinente et dans l'application de certains principes de l'efficacité de l'aide tels que l'utilisation des systèmes nationaux dans les situations où les gouvernements des pays bénéficiaires ne se conforment pas à des normes minimales de transparence et de responsabilité. La Suisse a l'intention de promouvoir des processus devant conduire de la fragilité et de l'illégitimité à la bonne gouvernance, à l'appropriation démocratique et au sens civique.
Indicateur au format PDF Page en Acrobat PDF

Graphique
Graphique en Excel