/content/book/dcr-2010-
 
Coopération pour le développement : Rapport 2010
Previous page 64/80 Next page
branch 8. Point sur les efforts et les politiques des donneurs bilatéraux
branch Notes relatives aux différents membres du CAD
    branch Luxembourg

En 2008, l'APD nette du Luxembourg s'est élevée à 415 millions USD, soit une augmentation de 3.3 % en termes réels par rapport à son niveau de 2007. En pourcentage du RNB, l'APD est passée de 0.92 % en 2007 à 0.97 % en 2008.

Réformes à l'appui de la mise en œuvre du programme d'action en faveur de l'efficacité de l'aide

En 2009, le Luxembourg a préparé des plans de travail pour 2010 pour chacun de ses bureaux régionaux décentralisés après un effort de collaboration associant la coopération luxembourgeoise et Lux-Development. Ces plans sont axés sur la poursuite des efforts en vue d'atteindre les objectifs énoncés dans la Déclaration de Paris et dans le Programme d'action d'Accra (par exemple réduire le nombre des unités parallèles de mise en œuvre des projets, recourir aux systèmes publics nationaux de gestion des finances publiques et de passation de marchés). Ils portent aussi sur l'amélioration de la coordination et de la complémentarité des bureaux décentralisés du ministère des Affaires étrangères et de Lux-Development et prévoient d'autres mesures complémentaires adaptées au contexte des différentes missions et aux besoins des pays partenaires. La Chambre des députés et le Comité interministériel pour la coopération au développement sont également régulièrement informés des progrès accomplis sur le terrain dans le domaine de l'efficacité de l'aide et de la cohérence des politiques au service du développement.

Le Luxembourg a commencé à appliquer les recommandations issues de l'examen de l'aide réalisé par le CAD en 2008. Par exemple, dix stratégies sectorielles ont été élaborées en 2009 et seront examinées avec les pays partenaires et la société civile, en gardant à l'esprit dans chaque cas les objectifs de l'efficacité de l'aide. Le Luxembourg a commencé à réaliser des activités de coopération conjointes avec d'autres donneurs en 2009.

Problèmes rencontrés dans la mise en œuvre du programme d'action en faveur de l'efficacité de l'aide
  • Veiller à ce que les pays partenaires soient associés à la mise en œuvre du plan national pour la mise en œuvre de la Déclaration de Paris et du Programme d'action d'Accra, et s'assurer que le Luxembourg respecte ses engagements au titre du Code de conduite de l'Union européenne sur la complémentarité et la division du travail dans la politique de développement.
  • Passer de l'ancienne aide-projet à l'aide-programme pose des problèmes techniques, en particulier lorsqu'il s'agit de réduire le nombre d'unités parallèles de mise en œuvre des projets, de fournir une formation en cours de service aux agents et de développer les capacités dans les pays partenaires.
Indicateur au format PDF Page en Acrobat PDF

Graphique
Graphique en Excel