/content/book/dcr-2010-
 
Coopération pour le développement : Rapport 2010
Previous page 24/80 Next page
branch 4. L'aide pour le commerce : Une arme contre la pauvreté ?

De nombreux pays à faible revenu considèrent le commerce comme un élément essentiel de leurs stratégies de croissance et de réduction de la pauvreté. D'après les estimations, les flux d'échanges commerciaux ont toutefois fléchi d'environ 10 % en 2009 sous l'effet de la crise économique, ce qui a miné la confiance dans le commerce comme moteur de la croissance et de la lutte contre la pauvreté. Pourtant, se détourner du commerce ne saurait être une solution. Dans le présent chapitre, on s'applique au contraire à démontrer qu'il est encore plus important aujourd'hui de veiller à mettre en place les conditions requises pour assurer l'intégration des pays en développement sur les marchés régionaux et mondiaux.

Telle est précisément la raison d'être de l'initiative d'Aide pour le commerce qui, comme on le verra dans le présent chapitre, a déjà remarquablement progressé. Les pays en développement font du commerce une priorité de leur stratégie de développement et les donneurs mobilisent davantage de ressources. La conclusion qui ressort du présent chapitre est que, pour entretenir l'élan, en dépit de la crise économique, il est nécessaire de nouer un vaste dialogue à l'intérieur des pays et au niveau régional, afin de faire en sorte que l'aide pour le commerce apporte une contribution aux objectifs plus généraux du développement et peut servir des objectifs précis de développement. Qui plus est l'ouverture des marchés doit s'accompagner de politiques qui affranchissent les populations de la pauvreté et répartissent plus équitablement les bénéfices de l'expansion des échanges entre les pays en développement et à l'intérieur de ces pays.

Page en Acrobat PDF