/content/chapter/highlights-eag-2009-17-
 
Regards sur l'éducation 2008 : Panorama
branch Les avantages économiques de l'éducation
  branch
Quels facteurs incitent la société à investir dans l'éducation  ?
Previous page 19/40 Next page
  • Les avantages pour les finances publiques sont plus importants lorsque les personnes sont diplômées du supérieur plutôt que du deuxième cycle du secondaire.
  • En moyenne dans les 19 pays de l'OCDE étudiés, être diplômé du supérieur à l'âge théorique - fin de l'adolescence, début de la vingtaine - génère un taux de rendement de 11 % pour les hommes et de 9 % pour les femmes.
  • Pour les personnes qui obtiennent leur diplôme supérieur à l'âge de 40 ans, le taux de rendement public tombe à 9.5 % pour les hommes et à 6.6 % pour les femmes.

Description

Les retombées économiques de la formation ne concernent pas uniquement les diplômés, mais aussi les pouvoirs publics, à travers des recettes fiscales supplémentaires lorsque les diplômés entrent sur le marché du travail. Ces taux de rendement public, qui tiennent également compte du coût de la formation pour les finances publiques, offrent une perspective supplémentaire sur les retombées globales de l'éducation. Bien sûr, il convient également de les étudier dans le contexte plus large des avantages que l'amélioration des niveaux de formation procure à la société.

Résultats

Parmi les 19 pays pour lesquels des données sont disponibles, les taux de rendement public sont nettement plus élevés pour les diplômes supérieurs que pour les diplômes du deuxième cycle du secondaire, qu'ils soient obtenus à l'âge théorique (fin de l'adolescence et début de la vingtaine) ou à l'âge de 40 ans. En moyenne, un diplôme supérieur obtenu dans le cadre de la formation initiale génère un taux de rendement public de 11 % pour les hommes et de 9 % pour les femmes  ; à l'âge de 40 ans, il est de 9.5 % pour les hommes et de 6.6 % pour les femmes. Des études supérieures suivies dans le cadre de la formation initiale génèrent un taux de rendement proche de 10 % ou plus en Belgique, en Corée, aux États-Unis, en Hongrie, en Irlande, en Pologne, au Portugal, au République tchèque et au Royaume-Uni.

Certaines de ces retombées bénéficieront généralement aux tranches de revenu inférieures, mais, selon le degré de redistribution des richesses, il serait justifié dans la plupart des pays que les autorités interviennent, améliorent l'accès et renforcent les incitations à investir dans la formation à mi-carrière. Cela est particulièrement vrai en Hongrie, en Corée, en Nouvelle-Zélande et en Pologne, où les taux de rendement atteignent 15 % pour les hommes. Il semble donc encore possible de développer l'enseignement supérieur par des financements publics ou privés.

Il convient par ailleurs de noter que les retombées sociales de la formation dépassent les simples recettes publiques supplémentaires issues de la fiscalité. Par exemple, des individus mieux formés sont généralement en meilleure santé, ce qui allège les dépenses publiques de santé. Les revenus augmentant généralement avec le niveau d'études, la consommation de biens et de services s'accroît, ce qui débouche sur des retombées d'ordre fiscal allant au-delà de l'impôt sur le revenu et des cotisations de sécurité sociale. Cependant, en raison de leur complexité, il est pratiquement impossible de prendre en compte ces effets indirects dans les calculs des taux de rendement de l'éducation.

Définitions

Les retombées économiques de l'éducation sont mesurées par le taux de rendement interne (voir Graphique g2-02). Les suppositions ayant été modifiées, les résultats présentés ici et dans l'édition 2008 de Regards sur l'éducation ne sont pas comparables avec ceux des précédentes éditions.

Pour en savoir plus

Des informations et des notes complémentaires, ainsi qu'une explication détaillée des sources et des méthodes, sont disponibles dans l'édition 2008 de Regards sur l'éducation (indicateur A10).

Les domaines couverts englobent :

  • Les taux de rendement interne public des diplômes supérieurs obtenus dans le cadre de la formation initiale et à l'âge de 40 ans.
 

Autres publications de l'OCDE

Comprendre l'impact social de l'éducation (2007).

Indicateur au format PDF Page en Acrobat PDF

Graphiques
g2-05. Taux de rendement interne (TRI) public d'un diplôme supérieur obtenu à l'âge théorique, 2004
Taux de rendement interne (TRI) public d'un diplôme supérieur obtenu à l'âge théorique, 2004
g2-06. Taux de rendement interne (TRI) public d'un diplôme du supérieur obtenu à l'âge de 40 ans, 2004
Taux de rendement interne (TRI) public d'un diplôme du supérieur obtenu à l'âge de 40 ans, 2004