Science, technologie et industrie : Tableau de bord de l'OCDE 2015
Hide / Show Abstract

Science, technologie et industrie : Tableau de bord de l'OCDE 2015

L'innovation au service de la croissance et de la société

La science, la technologie et l’innovation constituent des moteurs de compétitivité, de productivité et de croissance. La publication Science, technologie et industrie : Tableau de bord de l’OCDE regroupe plus de 200 indicateurs qui montrent comment la zone OCDE et les grandes économies non membres s’emploient à dépasser la crise en investissant davantage dans l’avenir.

Les graphiques et données ayant servi à l’élaboration de l’édition 2015 sont disponibles et téléchargeables en ligne, de même que des données complémentaires permettant, pour une série d’indicateurs, d’élargir la couverture géographique et chronologique retenue dans la version papier.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/sti_scoreboard-2015-fr/index.html
  • WEB
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/9215032e.pdf
  • PDF
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/922015032f1.epub
  • ePUB
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/science-and-technology/science-technologie-et-industrie-tableau-de-bord-de-l-ocde-2015_sti_scoreboard-2015-fr
  • READ
 
Chapter
 

La nouvelle géographie de l'innovation et de la croissance You or your institution have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/sti_scoreboard-2015-fr/01/02/index.html
  • WEB
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/9215032ec005.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/science-and-technology/science-technologie-et-industrie-tableau-de-bord-de-l-ocde-2015/la-nouvelle-geographie-de-l-innovation-et-de-la-croissance_sti_scoreboard-2015-5-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

L’investissement direct étranger (IDE) donne les moyens aux pays qui en bénéficient d’accéder aux nouvelles technologies ; il est également source de création d’emplois et d’externalités de connaissances pour les entreprises nationales. Depuis le milieu des années 90, l’investissement direct étranger (IDE) croît plus vite que les échanges internationaux de biens et de services. Même si l’OCDE concentre toujours la majeure partie des flux, la situation a radicalement changé au cours des dix dernières années. Jusqu’en 2003, les pays de l’OCDE étaient responsables d’environ 95 % des sorties d’IDE, puis cette part est passée sous la barre des 80 % sous l’effet du bond spectaculaire de l’investissement international des économies émergentes. La crise de 2008 s’est répercutée de diverses manières sur les flux d’IDE. Globalement, l’investissement international des économies non membres de l’OCDE a fortement baissé (-20 % environ) en 2009, avant de repartir. Dans la zone de l’OCDE dans son ensemble, les flux entrants et sortants ont diminué en 2008 et n’avaient toujours pas, en 2013, retrouvé les niveaux antérieurs à la crise, en dépit d’un redressement progressif en 2011. La part de l’OCDE dans la totalité de l’IDE sortant mondial a diminué après 2011, alors que sa part des flux entrants est restée relativement stable.

Also available in English
 
Visit the OECD web site