Science, technologie et industrie : Perspectives de l'OCDE 2008
Hide / Show Abstract

Science, technologie et industrie : Perspectives de l'OCDE 2008

Les Perspectives de la science, de la technologie et de l’industrie de l’OCDE 2008 passent en revue les principales tendances concernant la science, la technologie et l’innovation dans les pays de l’OCDE et dans un certain nombre de grandes économies non membres comme l’Afrique du Sud, le Brésil, le Chili, la Chine, Israël et la Fédération de Russie. Au moyen des données et indicateurs les plus récents disponibles, cet ouvrage aborde certains thèmes qui sont au cœur des préoccupations des responsables de la politique de la science et de l’innovation, notamment les performances en science et innovation, les tendances des politiques nationales de la science, de la technologie et de l’innovation et les pratiques pour évaluer les impacts socio-économiques de la recherche publique. On trouvera également pour chacun des pays un profil individuel de ses performances en matière de science et d’innovation en relation avec la situation du pays et les enjeux actuels de la politique publique.
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/9208102e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/science-and-technology/science-technologie-et-industrie-perspectives-de-l-ocde-2008_sti_outlook-2008-fr
  • READ
 
Chapter
 

Afrique du Sud You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/9208102ec039.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/science-and-technology/science-technologie-et-industrie-perspectives-de-l-ocde-2008/afrique-du-sud_sti_outlook-2008-39-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

Le système d’innovation de l’Afrique du Sud est en phase de transition. L’intensité de R-D, avec une dépense intérieure brute de R-D (DIRD) s’établissant à 0.92 % du PIB en 2005, est désormais approximativement en rapport avec le niveau de revenu du pays, et la progression de la DIRD a été solide au cours des années récentes, avec un doublement des dépenses réelles entre 1997 et 2005. Les entreprises financent 44 % de la DIRD, contre 56 % en 2001, à contre-courant des tendances dans des économies en transition comme la Chine. Toutefois, l’Afrique du Sud dispose d’un noyau de solides entreprises innovantes, et la part de la DIRD exécutée par le secteur des entreprises (58 %) est analogue ou supérieure à celle de certains pays de l’OCDE affichant des intensités de R-D plus élevées, comme l’Italie, l’Espagne et le Canada. La part des dépenses de R-D des entreprises dans le PIB s’est établie à 0.53 % en 2005.
Also available in English
 
Visit the OECD web site