Mesurer l'innovation

Mesurer l'innovation

Un nouveau regard You do not have access to this content

French
Click to Access: 
Author(s):
OECD
Publication Date :
27 May 2010
Pages :
128
ISBN :
9789264084421 (PDF) ; 9789264084414 (print)
DOI :
10.1787/9789264084421-fr

Hide / Show Abstract

Mesurer l’innovation: Un nouveau regard propose de nouveaux outils de mesure ainsi qu’une nouvelle perspective sur les indicateurs classiques.  Cette publication se fonde sur les cinquante années d’expérience de l’OCDE dans l’élaboration d’indicateurs, pour aller au-delà de la R-D et décrire le contexte plus large dans lequel s’inscrit l’innovation. Elle présente des indicateurs expérimentaux qui renseignent sur de nouveaux domaines d’action des pouvoirs publics.  Elle met aussi en évidence les lacunes du dispositif de mesure et propose des solutions pour y remédier.

 

Cette publication commence par décrire l’innovation aujourd’hui. Elle examine les facteurs qui incitent les entreprises à innover et montrent comment la convergence, l’interdisciplinarité et la nouvelle géographie des pôles d’innovation transforment le paysage de la science et de la recherche. Cette publication élargit la panoplie d’outils de mesure de l’innovation, en utilisant par exemple de nouveaux indicateurs sur les investissements dans les actifs immatériels et sur les marques déposées.

 

Le capital humain étant au cœur de l’innovation, une série d’indicateurs vise à rendre compte de la contribution des systèmes d’enseignement au socle de la connaissance et de la recherche. D’autres séries montrent comment les entreprises transforment les compétences et le savoir. A l’aide d’exemples concrets concernant les grands enjeux planétaires tels la santé ou le changement climatique, ces séries éclairent aussi les différents rôles des investissements publics et privés pour encourager l’innovation et en récolter les fruits.

 

Mesurer l’innovation marque une étape importante dans l’évolution vers l’élaboration de politiques d’innovation étayées par des données concrètes. Cette publication complète les indicateurs « de positionnement »  classiques par de nouveaux outils qui soulignent comment l’innovation est, ou pourrait être, liée à la politique menée. Elle constate également qu’il reste encore beaucoup à faire et met en évidence les tâches qui doivent retenir l’attention des statisticiens, chercheurs et décideurs en matière de mesure de l’innovation.

 

Pour obtenir de plus amples informations sur la Stratégie de l’OCDE pour l’innovation, voir www.oecd.org/innovation/strategie.

 

Pour en savoir plus

La Stratégie de l’OCDE pour l’innovation : Pour prendre une longueur d’avance

 

Also available in: English, Spanish

Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Table of Contents

  • Mark Click to Access
  • Click to Access:  Avant-propos
    Les décideurs ont besoin d’une mesure robuste de l’innovation pour les aider à évaluer l’efficacité de leurs politiques et de leurs dépenses, ainsi que la contribution de l’innovation à la réalisation de leurs objectifs socio-économiques. La mesure de l’innovation légitime en outre leur action en leur permettant de mieux en rendre compte au public. Or, les mesures de l’innovation dont on dispose actuellement ne rendent pas pleinement compte du rôle de l’innovation dans l’économie d’aujourd’hui.
  • Click to Access:  Acronymes, groupes de pays et sigles
  • Click to Access:  Vers un programme de mesure de l'innovation
    Vers un programme de mesure de l’innovation s’appuie sur les cinquante ans d’expérience de l’OCDE dans l’élaboration d’indicateurs et sur l’ambitieuse approche horizontale présentée dans la Stratégie de l’OCDE pour l’innovation. On y propose cinq grands domaines dans lesquels une action internationale est nécessaire : élaborer des mesures de l’innovation pouvant être liées aux résultats économiques d’ensemble; investir dans une infrastructure statistique de haute qualité et exhaustive pour analyser l’innovation au niveau de l’entreprise ; promouvoir la mesure de l’innovation dans le secteur public et l’évaluation des politiques publiques ; trouver de nouvelles approches interdisciplinaires pour prendre en compte la création et les flux de savoir ; promouvoir la mesure de l’innovation au service d’objectifs sociaux et celle des impacts sociaux de l’innovation. Ces cinq domaines d’action clés, s’ils sont adoptés, constitueraient l’assise d’un programme international de mesure à long terme, tourné vers l’avenir. La conception et la mise en oeuvre du cadre de mesure et de ses composants demandent du temps. Elles demandent des efforts de la part des statisticiens mais les décideurs politiques doivent également s’engager à définir les besoins des utilisateurs et les chercheurs à utiliser les données, analyser les retombées et contribuer à l’élaboration des infrastructures de données et des indicateurs les mieux adaptés. Cela nécessite également l’engagement des organismes, des entreprises, des universités et du secteur public, car le système statistique ne peut collecter que ce qu’il est possible de mesurer au sein des organismes.
  • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts L’innovation aujourd’hui

    • Mark Click to Access
    • Click to Access:  Sources de croissance
      Le monde est aujourd’hui confronté à des défis sans précédent. Les effets de la récession économique continueront de se faire sentir pendant plusieurs années encore. La mesure utilisée pour évaluer le bien être est le PIB par habitant, et des variations du niveau de bien être peuvent être la conséquence d’évolutions de la productivité du travail (PIB par heure travaillée) et de l’utilisation de la main d’oeuvre (heures travaillées par personne employée). Le ralentissement de la productivité du travail érodait déjà la croissance avant la crise (2007-08), imposant aux pays l’obligation de trouver des sources de croissance nouvelles et durables.
    • Click to Access:  Nouvelles sources de croissance
      Un nouveau courant de recherche fait valoir que les dépenses que les entreprises consacrent aux nouvelles technologies, à savoir les investissements dans des biens immatériels, contribuent à la croissance de leur production non seulement sur le moment mais également des années plus tard. Des estimations de la contribution des biens immatériels à la croissance de la productivité du travail montrent que, dans certains pays, ils sont à l’origine d’une fraction importante de la croissance de la productivité multifactorielle (mesure du changement technologique faute de disposer d’une mesure pleinement satisfaisante des sources de la performance économique).
    • Click to Access:  Les actifs immatériels
      également les logiciels, le capital humain et les nouvelles structures organisationnelles. L’investissement dans ces biens immatériels progresse et supplante celui dans le capital physique (machines et équipements) aux États-Unis, en Finlande, au Royaume-Uni et en Suède.
    • Click to Access:  L'innovation au-delà de la R-D
      Les entreprises peuvent lancer de nouveaux produits sur le marché sans investir dans la R-D. De nouveaux indicateurs révèlent qu’en Australie et en Norvège, la propension à commercialiser des produits nouveaux pour le marché est analogue entre les entreprises qui mènent des activités de R-D et celles qui n’en mènent pas.
    • Click to Access:  La protection de l'innovation
      De nouveaux indicateurs fondés sur les marques de commerce mettent en lumière de très nombreuses innovations graduelles et de marketing qui s’ajoutent aux innovations technologiques. Les pays dotés d’une forte assise industrielle ou spécialisés dans les technologies de l’information et des communications font plus souvent appel aux brevets qu’aux marques. Les pays qui comptent un secteur des services très développé se tournent davantage vers la protection conférée par les marques. Les pays en cours de rattrapage ont moins tendance à innover et à solliciter une protection de leurs innovations (par un brevet ou une marque) que les pays de l’OCDE.
    • Click to Access:  Les marques
      Au cours de la dernière décennie, la part moyenne des demandes de dépôt de marques portant sur des catégories de services est passée de 38 % à 52 %.
    • Click to Access:  Panachage des modes d'innovation
      Les données relatives à l’innovation au niveau des entreprises révèlent des stratégies complémentaires. Des concepts tels que l’innovation « technologique » ou « non technologique » sont des simplifications qui peuvent induire en erreur. La plupart des entreprises innovantes lancent des innovations de produit et de procédé, ainsi que de marketing ou de nature organisationnelle. Ceci est vrai à la fois pour les entreprises manufacturières et de services. Il existe bien évidemment des différences entre les secteurs ou en fonction de la taille des entreprises. Ainsi, les entreprises de services sont plus nombreuses que les entreprises manufacturières à concevoir uniquement des innovations organisationnelles ou de marketing.
    • Click to Access:  L'innovation en collaboration
      De nouvelles analyses portant sur les entreprises révèlent que celles qui collaborent en matière d’innovation y consacrent un budget plus élevé que les autres. Cela laisse penser que le recours à la collaboration vise vraisemblablement à étendre la portée d’un projet ou à compléter les compétences de l’entreprise, plutôt qu’à réduire les coûts. Dans la plupart des pays, la collaboration avec des partenaires étrangers est au moins aussi importante que la coopération à l’échelon national. Le recours à la collaboration dans les processus d’innovation est autant le fait d’entreprises qui mènent de nombreux projets de recherche que d’entreprises qui effectuent peu d’activités de R-D, voire aucune. À cet égard, les mesures qui encouragent la collaboration et les initiatives en réseau auront des effets sur l’ensemble des entreprises innovantes.
    • Click to Access:  Cartographie des domaines de recherche à haute activité
      De plus en plus, l’innovation est le fruit de la convergence de différents domaines scientifiques et technologiques. L’interaction des disciplines de recherche peut aussi ouvrir de nouveaux domaines de recherche. Par exemple, les recherches dans les « nanosciences » sont induites par les interactions entre la physique et la chimie et sont, par nature, interdisciplinaires. Les « nanosciences » sont également tournées vers les sciences de la vie, de manière directe et indirecte, comme l’indique l’analyse des cocitations. Bien que les interactions entre nanosciences et sciences de la vie ne soient pas encore assez fortes pour établir un domaine de recherche, l’espace entre elles pourraient donner naissance à une nouvelle discipline, les bio-nanosciences par exemple.
    • Click to Access:  Recherche pluridisciplinaire et interdisciplinaire
      Les cartes de la recherche scientifique sont utiles pour distinguer la recherche pluridisciplinaire, par exemple dans le domaine de l’environnement, de la recherche interdisciplinaire, par exemple les nanosciences. Dans le graphique, les zones de recherche relatives aux nanosciences occupent un domaine bien défini entre la physique et la synthèse chimique, tandis que les zones de recherche liées à l’environnement sont plus diffuses. La recherche interdisciplinaire qui s’appuie sur le partage des connaissances peut avoir lieu lorsque des domaines comme la physique et la chimie se rencontrent. Les nanosciences illustrent ce phénomène. S’agissant de recherche pluridisciplinaire, diverses disciplines tentent de relever des défis scientifiques et sociaux indépendamment les unes des autres plutôt qu’en collaboration, et partagent donc des objectifs de recherche. Les recherches sur l’environnement en sont un exemple.
    • Click to Access:  Les nouveaux acteurs de la recherche
      De nouveaux acteurs apparaissent dans le paysage de la recherche et la collaboration s’intensifie.
    • Click to Access:  La collaboration scientifique
      La production de connaissances scientifiques, autrefois individuelle et nationale, devient collective et internationale, et n’est plus le fait d’un seul établissement mais de multiples organismes. Les chercheurs constituent de plus en plus souvent des réseaux qui transcendent les frontières nationales et organisationnelles. En Europe, la collaboration dans le domaine de la recherche progresse, tandis que le reste du monde noue des relations avec les BRIC (Brésil, Fédération de Russie, Inde et Chine).
    • Click to Access:  Pôles de connaissance
      Les moteurs de la transformation économique, et notamment la mondialisation et les progrès technologiques, n’ont pas nécessairement pour effet « d’aplanir » l’économie mondiale. Bien que les entreprises aient accès aux facteurs de production depuis n’importe quel endroit de la planète, le savoir local reste important. Aux États-Unis, la plupart des demandes de brevets émanent d’une poignée de régions : la Californie est à l’origine de plus de 22 % des brevets du pays. Au Japon, la région du sud Kanto totalise près de 49 % des dépôts de brevets.
    • Click to Access:  Les hauts lieux de l'innovation
      De nombreuses entreprises à la pointe des secteurs fondés sur le savoir, comme les technologies de l’information et des communications et les sciences de la vie, se concentrent dans un nombre limité de régions. Ces régions semblent offrir des conditions plus propices à l’innovation des entreprises. Les responsables publics d’autres régions tentent de reproduire les conditions qui prévalent dans les régions les plus performantes ou d’en favoriser l’émergence.
    • Click to Access:  La science au service de l'innovation environnementale
      Quel est le rapport entre innovation et fondement scientifique ? Un nouvel indicateur utilise l’analyse des cocitations pour rapprocher les brevets environnementaux et les publications scientifiques. Il montre que les innovations « vertes » (brevets) s’appuient sur un large éventail de connaissances scientifiques.
    • Click to Access:  L'innovation technologique pour contrer le changement climatique
      Malgré les progrès limités accomplis à Copenhague, l’investissement dans l’innovation technologique en vue d’atténuer le changement climatique devrait s’accroître car de nombreux pays de l’OCDE mettent en oeuvre des politiques nationales contraignantes. Toutefois, un accord sur les réductions d’émissions à l’échelle internationale imprimerait certainement un élan considérable à l’innovation.
    • Click to Access:  Le transfert des technologies environnementales, notes et Références
      L’innovation a lieu principalement dans les pays de l’OCDE, mais des transferts vers les pays en développement seront nécessaires pour remédier aux problèmes environnementaux.
    • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Doter les individus des moyens nécessaires pour innover

    • Mark Click to Access
    • Click to Access:  Les compétences scientifiques élémentaires
      Les systèmes éducatifs contribuent très largement à soutenir l’innovation, car les sociétés du savoir s’appuient sur une maind’oeuvre hautement qualifiée et adaptable dans tous les secteurs de l’économie et de la société. Pour innover, il faut être capable d’apprendre et de se perfectionner en permanence.
    • Click to Access:  L'enseignement supérieur
      Des taux de réussite élevés à l’université illustrent la capacité d’un pays de se doter d’une main-d’oeuvre hautement qualifiée. Il faut, pour accroître les taux d’admission et de réussite, mettre en place un système d’enseignement supérieur efficient et souple. Le coût et la durée des études, ainsi que l’absence de passerelles entre l’université et le monde du travail, peuvent inciter les étudiants à abandonner leurs études avant d’avoir obtenu leur diplôme pour entrer sur le marché du travail.
    • Click to Access:  Les titulaires de doctorat
      Les titulaires de doctorat ont atteint le niveau de formation le plus élevé et sont des acteurs majeurs de la recherche et de l’innovation. Ils ont été spécifiquement formés pour mener des recherches et sont considérés comme les plus qualifiés pour créer et diffuser le savoir.
    • Click to Access:  L'inadéquation des compétences
      L’insertion sur le marché du travail est essentielle pour favoriser l’innovation, la croissance économique et le bien-être social. Tous les établissements d’enseignement supérieur à travers le monde sont confrontés au même problème : trouver le bon équilibre entre les besoins spécifiques du marché du travail et les compétences génériques.
    • Click to Access:  La mobilité internationale
      La mobilité – notamment internationale – des actifs qualifiés joue un rôle important dans l’innovation. Elle contribue à la création et à la diffusion des connaissances, en particulier tacites, qu’il est plus facile de partager dans un contexte social et géographique commun. Des systèmes de migration cohérents et efficaces aident à optimiser la circulation des ressources intellectuelles.
    • Click to Access:  L'esprit d'entreprise
      L’entrepreneuriat élargit l’éventail des possibilités d’emploi, favorise le perfectionnement des compétences et offre des conditions propices à l’innovation. Dans ce domaine, la formation joue un rôle essentiel, en présentant l’entrepreneuriat comme une évolution de carrière possible et en apportant les compétences nécessaires pour créer et développer des entreprises.
    • Click to Access:  Les entreprises innovantes et les compétences nécessaires à l'innovation
      Pour tout organisme, la gestion efficace de l’organisation du travail et la valorisation des compétences de chacun constituent des facteurs importants pour la croissance de la productivité. Les entreprises qui offrent des conditions de travail propices à l’innovation peuvent ainsi renforcer leurs capacités dans ce domaine. Il faut élaborer de meilleurs indicateurs des compétences requises et des moyens par lesquels l’entreprise favorise ces compétences.
    • Click to Access:  La demande des consommateurs en matière d'innovation, notes et Références
      Grâce aux nouvelles technologies, les utilisateurs et les consommateurs jouent un rôle croissant dans le processus d’innovation et peuvent directement l’influencer et encourager le développement de technologies nouvelles.
    • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Libérer l’innovation dans les entreprises

    • Mark Click to Access
    • Click to Access:  Entrée et sortie
      Les entreprises apportent une contribution décisive à l’innovation, et un secteur des entreprises dynamique constitue à la fois un moteur et un vecteur essentiel d’innovation technologique et non technologique. Souvent, les nouvelles entreprises exploitent des opportunités technologiques ou commerciales qui ont été négligées par des sociétés établies de plus longue date, puis les commercialisent.
    • Click to Access:  Mobiliser les financements privés
      Les fonds privés, qu’ils prennent la forme d’emprunts ou de fonds propres, jouent un rôle essentiel de moteur de l’innovation. Toutefois, la crise économique récente a tari en grande partie cette source de financement, surtout pour les jeunes pousses et les nouvelles entreprises.
    • Click to Access:  Contexte d'ensemble
      L’entrée et la croissance de nouvelles entreprises sont certes importantes, mais leur capacité à s’adapter aux transformations de l’économie et à quitter le secteur si nécessaire l’est tout autant. Les nouvelles entreprises évincent du marché de nombreuses entreprises obsolètes, mais elles mêmes ne survivent souvent pas très longtemps. Un environnement propice à la création et à l’expansion de nouvelles entreprises est essentiel pour que l’innovation prospère.
    • Click to Access:  Entreprises jeunes et innovantes, notes et Références
      L’entrepreneuriat n’est pas qu’une question de taille de l’entreprise. Il recouvre un processus qui est source de croissance, de créativité et d’innovation. Les jeunes entreprises dynamiques alimentent l’innovation en développant ou améliorant des produits, services ou procédés existants.
    • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Investir dans l’innovation

    • Mark Click to Access
    • Click to Access:  L'investissement des entreprises dans la R-D
      L’innovation exige une large palette d’investissements publics et privés. Pour autant, l’investissement privé dans la R-D et l’innovation peut être inférieur au niveau optimal d’un point de vue social, les principales raisons étant l’incertitude quant au rendement et l’impossibilité pour l’innovateur de s’approprier la totalité des avantages. De leur côté, les pouvoirs publics jouent un rôle important en favorisant l’investissement dans la R-D et l’innovation.
    • Click to Access:  L'investissement des entreprises dans l'innovation
      Les dépenses consacrées à l’innovation ne se limitent pas aux dépenses de R-D. Pour mettre au point de nouveaux produits ou procédés, les entreprises investissent dans la R-D mais aussi dans d’autres actifs matériels ou immatériels. Les pouvoirs publics interviennent en mettant en place des programmes qui incitent les entreprises à continuer d’investir dans des activités liées à l’innovation.
    • Click to Access:  Le financement public de la R-D
      L’État effectue des travaux de R-D en interne mais finance aussi la R-D dans différents secteurs de l’économie. Il joue de nombreux rôles dans le système d’innovation : à titre d’exemple, il assure l’éducation, la formation et le perfectionnement des compétences, favorise la création et la diffusion de connaissances, et soutient les efforts de R-D des entreprises.
    • Click to Access:  Enseignement supérieur et recherche fondamentale
      Ce sont les universités et les organismes publics de recherche qui effectuent la majeure partie de la recherche fondamentale. Pour ce type de recherche, l’aide publique demeure cruciale. Elle est indispensable pour développer de nouvelles connaissances scientifiques et technologiques ainsi que le capital humain permettant d’aboutir à l’innovation au profit de l’économie et de la société.
    • Click to Access:  Les technologies de l'information et de la communication
      L’investissement dans les technologies de l’information et de la communication (TIC) est important pour la croissance économique d’un pays. Au niveau de l’entreprise, il constitue une plate-forme indispensable qui permet de modifier les méthodes organisationnelles et d’introduire de nouveaux produits ou procédés.
    • Click to Access:  Entreprises et infrastructure intelligente
      Les réseaux de communication à grande vitesse jouent aujourd’hui plus ou moins le même rôle que les réseaux d’électricité et de transport autrefois, à savoir celui de moteur de l’innovation. Les innovations telles que les réseaux électriques « intelligents », la télémédecine, les réseaux de transport intelligents, l’apprentissage interactif et l’informatique dématérialisée exigeront des réseaux de communication rapide pour fonctionner de manière efficiente.
    • Click to Access:  Administration publique et infrastructure intelligente
      Favoriser l’innovation du secteur public à tous les niveaux de l’administration permet d’accroître l’offre de services publics, d’améliorer l’efficience, la couverture et l’équité, et de créer des externalités positives dans le reste de l’économie.
    • Click to Access:  Mesurer l'innovation dans le secteur public
      Les pouvoirs publics sont des acteurs importants du processus d’innovation, non seulement parce qu’ils peuvent favoriser les activités d’innovation des entreprises, mais aussi parce qu’ils sont également capables de développer leurs propres innovations pour élaborer des processus plus efficients et améliorer la qualité ainsi que la disponibilité des services publics. Mais alors qu’il existe des concepts et des dispositifs de mesure internationalement reconnus pour mesurer l’innovation du secteur privé, il n’existe pas encore de cadre analogue pour le secteur public.
    • Click to Access:  La gouvernance multi-niveaux de l'innovation, notets et Références
      Il existe des lacunes considérables dans notre manière d’appréhender l’investissement à l’appui de l’innovation et des responsabilités afférentes aux différents échelons de l’administration publique, et les mécanismes permettant de gérer cette compétence commune dans le domaine de la politique de l’innovation. L’OCDE s’emploie à mettre au point des indicateurs à cet effet.
    • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Récolter les fruits de l’innovation

    • Mark Click to Access
    • Click to Access:  Collaboration scientifique
      La collaboration est importante pour l’innovation à tous les stades de la production de connaissances. La spécialisation croissante des disciplines scientifiques et la complexité de plus en plus grande de la recherche encouragent les scientifiques à collaborer pour la recherche.
    • Click to Access:  Liens entre science et industrie
      La recherche publique a toujours constitué un élément important des systèmes d’innovation et la source de percées scientifiques et technologiques majeures. Des liens efficaces entre les institutions publiques de recherche et l’industrie sont nécessaires pour optimiser les retombées de la recherche.
    • Click to Access:  Pôles de connaissances
      Bien que l’activité d’innovation soit possible sous ses différentes formes dans toutes les régions, l’innovation fondée sur la R-D est géographiquement concentrée. La structure industrielle, les capacités de recherche et d’autres caractéristiques territoriales influent sur la capacité des acteurs à générer et assimiler des connaissances. Les gouvernements mettent de plus en plus l’accent sur les pôles régionaux d’innovation.
    • Click to Access:  Mise sur le marché
      Investir dans l’innovation présente des risques. Nombre de projets de R-D ne déboucheront sur aucune invention, et toutes les demandes de brevets ne seront pas suffisamment novatrices pour être accordées.
    • Click to Access:  Circulation des connaissances, notes et Références
      Circulation de la connaissance – en particulier la circulation internationale de la connaissance – a progressé au fil du temps et elle représente désormais une composante importante du transfert de technologie. Des réseaux et marchés de la connaissance bien conçus peuvent réduire les coûts de transaction, permettre de nouveaux transferts de connaissance et rendre les transferts existants plus efficients.
    • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Faire face aux defis mondiaux

    • Mark Click to Access
    • Click to Access:  Santé
      Améliorer la santé dans le monde est un énorme défi qui appelle des mesures aussi bien nationales qu’internationales. Ces prochaines décennies, l’innovation – aussi bien sur le plan technique que sur le plan organisationnel – jouera un rôle majeur en multipliant les produits de santé personnalisés, prédictifs et préventifs et en modifiant radicalement les pratiques médicales et la fourniture des soins.
    • Click to Access:  Changement climatique
      Le changement climatique est un enjeu primordial pour les pays de l’OCDE et les pays non membres. Le coût de la lutte contre le changement climatique est extrêmement tributaire du rythme d’innovation dans les technologies d’atténuation. Certes, ce rythme semble s’accélérer, mais de plus amples efforts politiques sont requis pour apporter une réponse suffisante.
    • Click to Access:  Autres défis environnementaux, notes et Références
      Le changement technologique est indispensable pour que progressent parallèlement la croissance économique et l’amélioration de l’environnement. Il est essentiel que les politiques environnementales et technologiques proposent des incitations adaptées à la mise au point et la diffusion des technologies environnementales.
    • Add to Marked List