Bulletin de droit nucléaire

Frequency
Semiannual
ISSN: 
1684-3568 (online)
ISSN: 
0304-3428 (print)
http://dx.doi.org/10.1787/16843568
Hide / Show Abstract

Publié deux fois par an, le Bulletin de droit nucléaire rend compte de l’actualité législative dans près de 60 pays, mais aussi de la jurisprudence et des décisions administratives, des accords bilatéraux et internationaux ainsi que des travaux réglementaires des organisations internationales.

Chaque numéro contient des articles et études sur la jurisprudence et les décisions administratives, les travaux législatifs et réglementaires nationaux, les travaux réglementaires internationaux, les accords, et des nouvelles brèves, ainsi qu’une liste de correspondants et un supplément.

Also available in English
Article
 

L'indépendance de l'autorité de réglementation nucléaire

L'expérience canadienne You do not have access to this content

French
 
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/6710012ec002.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/nuclear-energy/l-independance-de-l-autorite-de-reglementation-nucleaire_nuclear_law-2010-5kmbv3c447hf
  • READ
Author(s):
Brenda MacKenzie
05 July 2010
Pages:
31
Bibliographic information
No.:
2,
Volume:
2010,
Issue:
1
Pages:
35–65
http://dx.doi.org/10.1787/nuclear_law-2010-5kmbv3c447hf

Hide / Show Abstract

Le licenciement de Linda Keen, présidente et premier dirigeant de la Commission canadienne de sûreté nucléaire, a provoqué, au Canada et au niveau international, un large débat sur l’indépendance de l’autorité de réglementation nucléaire canadienne. Mme Keen a été congédiée alors que la crise liée à la pénurie mondiale d’isotopes médicaux provoquée par la fermeture du réacteur de recherche de Chalk River dans l’Ontario était à son apogée. Selon les termes de son permis, le réacteur devait disposer de deux pompes de refroidissement connectées à un système d’alimentation électrique de secours en cas de coupure de courant causée par un événement tel qu’un tremblement de terre. En novembre 2007, le réacteur a été mis à l’arrêt suite à la découverte du fait que les pompes n’étaient pas connectées. Alors que grandissaient les inquiétudes concernant la pénurie d’isotopes médicaux, le gouvernement a pris trois mesures exceptionnelles : dans un premier temps, il a adopté des instructions ; il a ensuite déposé devant le Parlement une loi d’urgence ; et, enfin, a congédié Linda Keen de la présidence de la Commission. Cet article va examiner ces trois mesures et déterminer si elles représentent une interférence injustifiée avec l’indépendance de l’autorité de réglementation nucléaire canadienne.
Also available in English
 
Visit the OECD web site