Création d'emplois et développement économique local (Version abrégée)

Création d'emplois et développement économique local (Version abrégée) You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8415072e.pdf
  • PDF
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/842015072f1.epub
  • ePUB
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/industry-and-services/creation-d-emplois-et-developpement-economique-local-version-abregee_9789264230477-fr
  • READ
Author(s):
OECD
20 May 2015
Pages:
260
ISBN:
9789264235861 (EPUB) ; 9789264230477 (PDF) ;9789264230422(print)
http://dx.doi.org/10.1787/9789264230477-fr

Hide / Show Abstract

Cette publication phare du Programme LEED sera la première d'une série qui mettra en lumière les dernières decouvertes sur les politiques pour le soutien à la création d'emplois, dans un format conviviable et accessible aux décideurs politiques (au niveau national, régional et local), practiciens et membres de la société civile. Seront compris dans la publication un groupe de fiches pays, illustrant des nouvelles données sur l'offre et la demande des compétences au niveau des petites régions  (TL3). La publication traitera d'une facon transversale les différentes thématiques  du Programme LEED, avec comme objectif d'apporter un complément et une valeur ajoutée par rapport à des publications plus spécifiques et qui traitent des problématiques plus en profondeur.

loader image

Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Table of Contents

  • Mark Click to Access
  • Préface

    La première publication phare biennale du Programme de l’OCDE concernant le développement économique et la création d’emplois au niveau local (LEED) aborde une question qui figure en tête des priorités des pouvoirs publics : comment créer des emplois plus nombreux et de meilleure qualité ? Les réponses à apporter à cette question sont un aspect fondamental des initiatives mises en place par l’OCDE afin de non seulement affermir la reprise, mais également de renforcer la résilience de nos économies et nos sociétés.

  • Avant-propos et Remerciements

    Nous avons l’honneur de publier la première édition de « Création d’emplois et développement économique local », une publication phare du Programme LEED. Depuis plus de 30 ans, le Programme de l’OCDE concernant le développement économique et la création d’emplois au niveau local poursuit sa mission consistant à promouvoir la création d’emplois plus nombreux et de meilleure qualité par une mise en œuvre efficace des politiques, des pratiques innovantes, le renforcement des capacités et l’intégration des stratégies à l’échelon local. Pour la première fois, la présente publication rassemble, en un ouvrage unique, les enseignements les plus récents émanant du Programme LEED concernant les domaines de l’emploi et des compétences, de l’entrepreneuriat, de l’insertion sociale et du développement à l’échelon local.

  • Synthèse

    La création d’emplois plus nombreux et de meilleure qualité est essentielle pour stimuler la croissance, lutter contre la pauvreté et favoriser la cohésion sociale. Au niveau national, la création d’emplois nécessite un cadre macroéconomique stable, allié à des politiques structurelles en faveur de l’innovation, des compétences et du développement des entreprises. La question se pose toutefois de savoir comment mieux aligner les politiques nationales et locales, et les adapter aux perspectives spécifiques et aux enjeux locaux.

  • Guide du lecteur

    « Création d’emplois et développement économique local 2014 » est la première édition de la publication phare biennale du Programme de l’OCDE concernant le développement économique et la création d’emplois au niveau local (LEED). Elle attire l’attention sur de nouveaux éléments concrets relatifs aux politiques à l’appui de la création d’emplois au niveau local dans tous les domaines de travail du Programme LEED, et notamment le marché du travail, l’entrepreneuriat, et les politiques locales de développement économique. Elle fait fond sur des recherches et des projets menés dans le cadre du Programme LEED sur ces domaines d’action, visant à définir les enjeux communs auxquels font face les collectivités locales, à dégager des enseignements d’ordre général, et à recenser les approches prometteuses et les exemples de programmes et de politiques qui caractérisent les interventions dynamiques au niveau local. Elle recoupe les divers domaines de résultats du Programme LEED et a pour objectif de compléter et d’apporter de la valeur aux ouvrages plus spécifiques et approfondis publiés dans le cadre de celui-ci.

  • Fixer le cadre de la création locale d'emplois

    Au fil de la reprise économique, il sera important de créer de nouveaux emplois sur le terrain en établissant des conditions propices à l’échelon local. La gouvernance locale doit être améliorée, ce qui suppose souvent de faire mieux coïncider les objectifs des politiques locales et nationales. Ce chapitre introductif présente une nouvelle approche cohérente pour construire des économies locales productives ouvertes à une main-d’œuvre qualifiée et entreprenante. Il faut pour cela agir dans des domaines multiples : développement économique, marché du travail, appui à l’entrepreneuriat et à l’entrepreneuriat social, éducation et formation. Ce chapitre examine les moyens de concilier au mieux les politiques menées dans ces différents domaines pour faciliter la réalisation des objectifs communs de création d’emplois, de cohésion sociale et de résilience.

  • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Rôle des politiques du marché du travail et de la formation

    • Mark Click to Access
    • Aligner les politiques locales relatives à l'emploi, aux compétences et au développement économique

      Des acteurs très divers travaillent dans les secteurs de l’emploi, des compétences et du développement économique à l’échelon local. Compte tenu des variations régionales de l’offre et de la demande de compétences, les acteurs de terrain doivent posséder des outils et des ressources appropriés pour mettre au point des stratégies de création d’emplois novatrices et adaptées à la situation locale. Pour être efficaces, les stratégies visant à créer des emplois de meilleure qualité doivent comprendre un ensemble d’actions coordonnées relevant de différents domaines. Dans les pays de l’OCDE, les partenariats sont un moyen de resserrer les liens entre les responsables locaux, qui peuvent ainsi optimiser leurs ressources, leur expertise et leurs connaissances pour apporter des réponses localisées aux défis de l’ajustement structurel et du développement économique local. L’action de ces partenariats ne peut être efficace que s’ils disposent d’une certaine latitude dans la mise en œuvre des politiques nationales. Ce chapitre examine les outils de gouvernance qui sont utilisés pour soutenir ces approches décloisonnées, ainsi que leur contribution à l’émergence d’une croissance plus inclusive.

    • Construire un système de compétences flexible et réactif

      Partout dans la zone OCDE, les décideurs cherchent de nouveaux moyens de créer des emplois de qualité. La nature des emplois évolue, imposant aux travailleurs d’être de plus en plus attentifs à leur niveau de compétences pour pouvoir s’adapter aux changements à long terme du marché du travail. Les agences de l’emploi et les organismes de formation jouent un rôle essentiel en fournissant aux individus des compétences adaptées aux marchés du travail d’aujourd’hui et de demain. Le soutien à la création d’emplois nécessite de s’assurer que les compétences produites cadrent avec les compétences demandées par les apprenants et par les employeurs. Ce chapitre examine les nouvelles options dont disposent les pouvoirs publics pour faire mieux coïncider le système d’emploi et de formation avec les demandes des personnes et des employeurs.

    • Échapper au piège de l'équilibre à faible niveau de compétences

      Pour soutenir la création d’emploi et renforcer la productivité, les agences de promotion de l’emploi et des compétences doivent mettre l’accent non seulement sur l’acquisition des compétences, mais aussi sur une meilleure utilisation de ces dernières sur le lieu de travail. Il existe de grandes disparités d’offre et de demande de compétences au niveau local. Certaines régions vivent une situation connue sous le nom d’« équilibre à faible niveau de compétences » où la faiblesse des qualifications de la population rejoint la maigre demande de qualifications de la part des employeurs. Les autorités peuvent contribuer à encourager la demande et l’utilisation des compétences dans ces régions en proposant une assistance technique et des formations à la gestion, et en intégrant des politiques de développement des compétences à des mécanismes plus généraux de soutien aux entreprises et de développement stratégique. Bien des parties prenantes locales peuvent être impliquées – notamment les associations d’employeurs, universités, instituts de formation professionnelle et syndicats.

    • Surmonter les obstacles à l'emploi

      Si l’on veut que le développement de l’emploi bénéficie à tous, des interventions sont nécessaires pour surmonter les obstacles de multiples natures que certains rencontrent dans leur accès à l’emploi. Ces obstacles peuvent être immédiats (comme une absence de garde d’enfants) ou plus installés (problèmes de toxicomanie ou de santé, par exemple). Le présent chapitre met en avant les initiatives intersectorielles qui ont été lancées pour remédier à des problématiques plus enracinées, ciblant en priorité des populations particulières (par exemple récemment immigrées) et des territoires particuliers (zones urbaines défavorisées, etc.). Les employeurs sont des partenaires importants quand il s’agit de mieux adapter les lieux de travail aux personnes ayant des besoins particuliers et de faire reculer la discrimination. Dans une période où de nombreux gouvernements pratiquent l’austérité, de nouvelles sources de financement et des modalités inédites de services pourraient être nécessaires pour préserver l’existence d’un soutien riche en ressources et de long terme pour ceux qui en ont besoin.

    • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Développer l’emploi grâce à l’entrepreneuriat et la création d’entreprises

    • Mark Click to Access
    • Développer les compétences entrepreneuriales

      Le présent chapitre décrit le rôle important que jouent les compétences entrepreneuriales pour améliorer qualitativement les jeunes entreprises, augmentant leurs chances de succès et leur permettant de contribuer à la création d’emplois et à la croissance économique. En particulier, il met l’accent sur le rôle que les politiques publiques peuvent jouer dans l’acquisition de ces compétences à travers l’éducation formelle ou les politiques d’activation. Il met également en lumière les domaines dans lesquels les collectivités locales peuvent contribuer à cet objectif, par des programmes locaux de formation à l’entrepreneuriat, des programmes d’accompagnement et de mentorat, et des services d’aide au développement des entreprises. Il témoigne de l’importance d’un tel soutien dans le cadre de partenariats, en particulier lorsque la clientèle cible est constituée de groupes sous-représentés ou défavorisés dans la création d’entreprise : femmes, jeunes, seniors, minorités ethniques et groupes de migrants, handicapés et personnes sans emploi.

    • Stimuler les entreprises à forte croissance et les écosystèmes entrepreneuriaux locaux

      Le présent chapitre aborde le rôle joué par les entreprises à forte croissance – ces entreprises qui connaissent une forte expansion en peu de temps – dans la création d’emplois. Il traite en particulier de la prévalence locale des entreprises à forte croissance dans quatre pays de l’OCDE et de la dynamique que l’existence d’écosystèmes entrepreneuriaux à l’échelon local peut imprimer en matière d’entreprises à forte croissance dans une région donnée. Y sont présentés les trois grands domaines d’intervention suivants : i) conditions-cadres (réglementation des marchés de produits, fiscalité, législation sur la protection de l’emploi) qui influent sur la croissance des entreprises en général ; ii) politiques destinées à soutenir l’écosystème entrepreneurial local par le biais d’une étroite concertation entre les entités du secteur public et du secteur privé dans des domaines tels que le financement et l’éducation ; iii) dispositifs spécifiquement dédiés aux entreprises à forte croissance, tels que les accélérateurs d’entreprises, des structures qui développent les compétences de gestion grâce à des activités de conseil, de mentorat et d’apprentissage au contact des pairs.

    • Créer des emplois dans l'économie sociale et l'entrepreneuriat social

      Ce chapitre s’intéresse particulièrement au rôle de l’économie sociale dans la création d’emplois. Depuis la crise financière et dans le contexte du creusement des inégalités sociales dans bon nombre de pays de l’OCDE, les autorités s’intéressent de plus en plus à l’économie sociale et à l’entrepreneuriat social. Il reste difficile de définir la portée et l’ampleur de ces activités, mais leur contribution à la création d’emplois et à l’inclusion des personnes défavorisées dans le marché du travail est substantielle et largement reconnue. Plusieurs obstacles inhibent la création et le développement d’entités de l’économie sociale. Dans ces circonstances, une attitude propice des pouvoirs publics est indispensable pour permettre aux entreprises sociales d’atteindre leurs objectifs, parmi lesquels figure la création d’emplois de qualité. Il est important que la puissance publique reconnaisse les structures de l’économie sociale et les entreprises sociales comme des acteurs économiques à part entière, aux côtés du secteur privé et du secteur public, et qu’elle soutienne leur travail.

    • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Systèmes et stratégies économiques au niveau local

    • Mark Click to Access
    • Nouvelles stratégies de croissance et d'investissement : créer des emplois et des opportunités

      Le présent chapitre explore les difficultés auxquelles sont confrontées les économies locales qui cherchent à instaurer une croissance économique viable et à créer des emplois au lendemain de la crise financière mondiale et du ralentissement économique prolongé. Il montre comment les économies locales se réinventent pour améliorer leur productivité et leur croissance dans cette nouvelle donne économique mondiale, intensifient leurs échanges avec les marchés émergents et définissent mieux les niches économiques dans lesquelles elles sont les plus productives. Les données montrent que les économies locales sont très importantes pour les pays : elles sont les cylindres du moteur de la croissance nationale, et offrent des opportunités de diversification et de rééquilibrage économiques. Ce chapitre présente les stratégies de croissance et d’investissement qui constituent les meilleures pratiques, et souligne le rôle que peuvent jouer des dirigeants locaux forts et résolus dans la définition de visions économiques à plus long terme, la mise en œuvre de politiques innovantes et l’intégration des investissements dans des domaines aussi variés que les transports, les compétences, l’aménagement du territoire, l’art, les sciences et les services.

    • Gestion de la transition démographique sur les marchés du travail locaux

      L’évolution démographique aura de vastes répercussions économiques, sociales et politiques, partout à travers le monde, certaines zones locales subissant très fortement les effets du vieillissement de la population, de la stagnation de la croissance démographique ou même de la contraction de leur population. Pour ces régions, il est à l’évidence crucial de renforcer la résilience économique et sociale, au lieu de se concentrer uniquement sur la croissance. Il deviendra de plus en plus nécessaire de mieux gérer les travailleurs âgés et de les accompagner, notamment en assouplissant les modalités de travail en fin de carrière et en facilitant la transition vers la retraite. En outre, une demande accrue de produits et services destinés à la population vieillissante va créer de nouvelles opportunités (l’économie des seniors et celle des personnes très âgées).

    • Saisir les opportunités générées par la croissance verte

      Si la plupart des économies locales sont toujours axées sur la croissance économique, il est désormais largement admis que le développement économique mondial exerce des pressions insoutenables sur l’environnement, notamment celles à l’origine du changement climatique. Des appels de plus en plus nombreux se font entendre pour que l’activité économique cesse de peser sur l’environnement et que les processus de production et de consommation soient adaptés en conséquence. La croissance verte présentera des défis, comme la reconversion des travailleurs, mais aussi des opportunités, en termes de diversification économique et d’innovation. Une véritable amélioration au niveau des émissions de gaz à effet de serre passe par une transformation des modes de vie et de l’organisation du travail, à laquelle les acteurs locaux peuvent apporter une contribution déterminante. La flexibilité locale dans les systèmes d’enseignement et de formation est, elle aussi, importante étant donné que la croissance verte, surtout à ses débuts, a tendance à être concentrée dans certaines localités et régions.

    • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Profils de pays

    • Mark Click to Access
    • Belgique

      Le graphique 12.1 montre les régions qui présentent des conditions favorables à la création d’emplois de qualité en raison d’une offre et d’une demande de compétences de haut niveau. En 2010, cinq régions ou provinces (Anvers, région de Bruxelles- Capitale, Flandre-Orientale, Brabant flamand et Brabant wallon) se trouvaient dans une situation d’« équilibre à haut niveau de compétences », dans laquelle une offre élevée de compétences (proportion d’individus titulaires d’un diplôme de l’enseignement post-secondaire) rencontre une demande élevée de compétences (proportion d’emplois de niveaux intermédiaire et élevé de compétences, et VAB par travailleur). À l’opposé, la Flandre-Occidentale, le Hainaut, la province de Liège, la province de Luxembourg et la province de Limbourg étaient tous en situation d’« équilibre à faible niveau de compétences », dans laquelle une offre de compétences de faible niveau rencontre une faible demande.

    • Canada

      Le graphique 12.6 montre les régions qui présentent des conditions favorables à la création d’emplois de qualité en raison d’une offre et d’une demande de compétences de haut niveau. En 2011, 28 régions économiques du Canada1 se trouvaient dans une situation d’« d’équilibre à haut niveau de compétences », dans laquelle une offre élevée de compétences (proportion d’individus titulaires d’un diplôme de l’enseignement post-secondaire) rencontre une demande élevée de compétences (proportion des emplois de niveaux intermédiaire et élevé de compétences, et revenu). Vingt-trois régions économiques se trouvaient dans une situation d’« équilibre à faible niveau de compétences », dans laquelle l’offre et la demande de compétences sont toutes deux à un faible niveau.

    • France

      Le graphique 12.11 montre les régions qui présentent des conditions favorables à la création d’emplois de qualité en raison d’une offre et d’une demande de compétences de haut niveau. En 2009, 38 départements se trouvaient dans une situation d’« équilibre à haut niveau de compétences », dans laquelle une offre élevée de compétences (proportion d’individus titulaires d’un diplôme de l’enseignement postsecondaire) rencontre une demande élevée de compétences (proportion d’emplois de niveaux intermédiaire et élevé de compétences et VAB par travailleur). Quarante-deux départements se trouvaient dans une situation d’« d’équilibre à faible niveau de compétences », dans laquelle une faible offre de compétences rencontre une faible demande. Seize autres départements montraient des signes d’inadéquation des compétences, et 10 d’entre eux étaient dans une situation d’excédent de compétences, dans laquelle l’offre de compétences était supérieure à la demande.

    • Suisse

      Le graphique 12.16 montre les régions qui présentent des conditions favorables à la création d’emplois de qualité en raison d’une offre et d’une demande de compétences de haut niveau dans les 26 cantons suisses. En 2010, onze cantons se trouvaient dans une situation d’« équilibre à haut niveau de compétences », dont Berne, Genève, Zurich, Bâle et Neuchâtel. Dans ces cantons, une offre élevée de compétences (proportion d’individus titulaires d’un diplôme de l’enseignement post-secondaire) rencontre une demande élevée de compétences (proportion d’emplois de niveaux intermédiaire et élevé de compétences et VAB par travailleur). Huit cantons étaient dans une situation d’« équilibre à faible niveau de compétences » (Freiburg, Glarus et Thurgovie, entre autres), dans laquelle une offre de compétences de faible niveau rencontre une faible demande de compétences.

    • Méthodologie des profils de pays

      La présente section contient des consignes relatives à l’interprétation des profils de pays. Elle expose la méthodologie suivie pour l’élaboration des indicateurs de l’offre et de la demande de compétences et définit les autres indicateurs utilisés dans l’analyse, notamment l’innovation, le chômage, le chômage des jeunes et l’évolution démographique sur le long terme. Les limites en termes de comparabilité entre les pays et de disponibilité des données sont également examinées.

    • Add to Marked List
 
Visit the OECD web site