Redresser les finances publiques, mise à jour 2012
Hide / Show Abstract

Redresser les finances publiques, mise à jour 2012

Ce rapport offre un aperçu des stratégies d’assainissement budgétaire des pays membres de l’OCDE depuis l’année précédente, tant au niveau national qu’infranational. Il contient des notes nationales détaillées pour l’Allemagne, l’Australie, l’Autriche, la Belgique, le Canada, la Corée, le Danemark, l’Espagne, l'Estonie, les États-Unis, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Islande, l’Italie, le Japon, le Luxembourg, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République slovaque, la République tchèque, le Royaume-Uni, la Slovénie, la Suède, la Suisse et la Turquie. Ces notes présentent la situation budgétaire actuelle et les trajectoires annoncées, les plans d’assainissement ainsi que le détail des mesures portant sur les dépenses et les recettes.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4212162e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/governance/redresser-les-finances-publiques_9789264179608-fr
  • READ
 
Chapter
 

Finlande You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4212162ec014.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/governance/redresser-les-finances-publiques-mise-a-jour-2012/finlande_9789264179608-14-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

La Finlande a bénéficié d’une forte reprise au cours de l’année 2010 et du premier semestre 2011, qui s’est cependant essoufflée au troisième trimestre 2011. Malgré cette amélioration, l’économie finlandaise ne s’est pas encore remise de la crise de 2008-09 qui l’a durement touchée et son PIB demeure inférieur d’environ 3 % à son niveau du milieu de l’année 2008. Comme dans la plupart des autres petites économies ouvertes, les exportations finlandaises ont continué à se détériorer à la suite du ralentissement de l’économie mondiale, la confiance des consommateurs s’est érodée et le revenu intérieur réel a chuté, entraînant un recul de la consommation privée et des investissements résidentiels. Il n’en demeure pas moins que la demande intérieure offre actuellement plus de soutien à la croissance que les exportations (graphique 1A)...

Also available in English
 
Visit the OECD web site