Panorama des administrations publiques 2011
Hide / Show Abstract

Panorama des administrations publiques 2011

Cette deuxième édition de Panorama des administrations publiques double presque le nombre des indicateurs disponibles (près de 60) décrivant les administrations des pays de l’OCDE et leurs performances. La publication comporte également deux chapitres dédiés à la gouvernance étayée et aux implications politiques de l’assainissement budgétaire. Les indicateurs sont présentés dans neuf chapitres.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/gov_glance-2011-fr/00/01/index.html
  • WEB
 
Chapter
 

Actif et passif des administrations publiques You or your institution have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/gov_glance-2011-fr/03/11/index.html
  • WEB
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4211012ec017.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/governance/panorama-des-administrations-publiques-2011/actif-et-passif-des-administrations-publiques_gov_glance-2011-17-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

Comme les ménages et les entreprises, les administrations publiques détiennent à la fois des actifs (accumulation de liquidités ou de devises, etc.) et un passif financiers (dette). Le montant de ces actifs et passifs financiers correspond globalement à la différence entre les recettes et les dépenses au fil du temps : les déficits sont financés soit par une ponction dans l’épargne (utilisation des actifs financiers), soit par l’emprunt de fonds (augmentation du passif). Avec d’autres indicateurs, le solde net entre les actif et le passif de l’État constitue un des principaux instruments de mesure de la viabilité budgétaire. En règle générale, plus la dette de l’État est élevée, plus le risque qu’il ne puisse pas rembourser ses emprunts paraît important aux yeux des marchés, qui augmentent donc la prime de risque exigée, ce qui accroît d’autant le coût de la dette.

Also available in English
 
Visit the OECD web site