La gestion du changement dans l'administration des pays de l'OCDE

Un premier aperçu général You or your institution have access to this content

Click to Access: 
Author(s):
Oscar Huerta Melchor1
Author Affiliations
  • 1: OECD, France

Publication Date
01 Dec 2008
Bibliographic information
No.:
12
Pages
77
DOI
10.1787/227138426766

Hide / Show Abstract

Le présent document fait valoir que les concepts de réforme et de changement sont généralement utilisés indifféremment, ce qui n’est pas toujours judicieux, les réformes ne produisant pas toujours du changement et le changement n’étant pas toujours le produit d’efforts de réforme. La présente étude fait appel à la notion de réceptivité pour expliquer la pratique de la gestion du changement dans six pays de l’OCDE : la Finlande, la France, l’Italie, le Portugal, l’Espagne et la Suisse. Au cours des dernières années, ces six pays de l’OCDE ont adopté de grandes mesures de réforme pour moderniser la gestion de leur service public afin de répondre aux attentes croissantes de la société dans un contexte de ressources financières limitées et de pressions politiques. La réceptivité est un concept encore peu développé destiné à mettre en évidence les facteurs qui conduisent les organisations à se prêter peu, pas du tout ou très bien au changement. La présente étude soutient que la gestion du changement est une variable indépendante dans l’analyse du changement dans l’administration car elle détermine en grande partie la réussite de l’action publique. Quatre facteurs d’analyse étroitement liés sont utilisés pour expliquer la gestion du changement dans l’administration : vision idéologique, conduite du changement, politique institutionnelle, et capacité de mise en oeuvre.
Also available in: English