Perspectives des migrations internationales

Frequency :
Annuel
ISSN :
1999-1258 (en ligne)
ISSN :
1993-0232 (imprimé)
DOI :
10.1787/19991258
Prochaine édition: 01 déc 2014
Cacher / Voir l'abstract

Publication annuelle de l’OCDE qui analyse l’évolution récente des mouvements et des politiques migratoires dans les pays de l’Organisation. Chaque édition contient les données statistiques les plus récentes sur les flux et les effectifs d’immigrés, les immigrés sur le marché du travail, et les politiques migratoires. Des rapports par pays contiennent des informations détaillées pour chaque pays de l’OCDE et des chapitres spéciaux sont consacrés à des thèmes d’actualité liés à l’immigration.

Egalement disponible en: Anglais
 
Perspectives des migrations internationales 2011

Perspectives des migrations internationales 2011 You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011_migr_outlook-2011-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
Date de publication :
12 jui 2011
Pages :
480
ISBN :
9789264112636 (PDF) ; 9789264112629 (imprimé)
DOI :
10.1787/migr_outlook-2011-fr

Cacher / Voir l'abstract

Cette publication analyse les tendances récentes des mouvements et des politiques migratoires dans les pays de l'OCDE et dans quelques pays non-membres. Elle couvre les migrations de travail, qu’il s’agisse des travailleurs hautement qualifiés et de ceux moins qualifiés, des travailleurs temporaires et des travailleurs permanent, aussi bien que des étudiants. Trois chapîtres speciaux figurent aussi dans cette publication : un sur le cinquantième anniversaire de l’OCDE et l’apport du SOPEMI dans le domaine des migrations internationales, un autre sur l’entreprenariat des immigrés, et un troisième sur les migrations en Israël.

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec001.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/avant-propos_migr_outlook-2011-1-fr
    • LIRE
    Avant-propos
    Cette publication est la trente-cinquième édition du rapport annuel du Système d’observation permanente des migrations internationales (SOPEMI). Le rapport commence par un chapitre spécial sur les migrations internationales et le SOPEMI à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’OCDE. Le rapport comporte également quatre parties et une annexe statistique.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec002.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/50e-anniversaire-de-l-ocde-les-migrations-internationales-et-le-sopemi_migr_outlook-2011-2-fr
    • LIRE
    50e anniversaire de l'OCDE : Les migrations internationales et le SOPEMI
    L’intérêt que l’OCDE a porté aux migrations internationales au cours des deux premières décennies de son existence était centré sur l’Europe. Avec l’accroissement du nombre de ses pays membres, la couverture géographique s’est élargie et les thèmes étudiés ont de plus en plus cherché à répondre aux préoccupations des décideurs politiques. L’OCDE a toujours été perçue comme un Forum international privilégié pour les travaux analytiques, les échanges d’idées, d’expériences et de bonnes pratiques sur les aspects économiques et sociaux des migrations. Parallèlement, un plus large éventail de données statistiques sur les migrations ont été présentées et des efforts considérables déployés pour améliorer la comparabilité de ces données. Depuis plusieurs décennies, le Système d’observation permanente des migrations (SOPEMI), sous l’égide du Groupe de travail sur les migrations de l’OCDE, en assurant le suivi des mouvements et des politiques migratoires, représente un outil unique en son genre. Il permet aux pays membres et non membres de l’OCDE de suivre les questions relatives aux aspects économiques et sociaux des migrations ainsi qu’aux liens entre migrations et développement.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec003.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/les-migrations-dans-un-monde-au-sortir-de-la-crise_migr_outlook-2011-3-fr
    • LIRE
    Les migrations dans un monde au sortir de la crise
    Alors que les pays de l’OCDE surmontent lentement les conséquences de la crise, les migrations internationales se trouvent à un tournant. Avec la récession, les flux de migrations permanentes à des fins d’emploi ont diminué de près de 7 %. Ce sont les mouvements au sein des espaces de libre circulation (Union européenne) et les migrations de travailleurs temporaires qui ont connu les plus forts reculs en 2009 par rapport à 2007, respectivement 36 % et 17 %. Cependant, avec les premiers signes de reprise économique, il ne fait guère de doute que les migrations de travail vont reprendre de plus belle.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec004.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/introduction_migr_outlook-2011-4-fr
    • LIRE
    Introduction
    L’OCDE a toujours été perçue comme un Forum international privilégié pour les travaux analytiques, les échanges d’idées, d’expériences et de bonnes pratiques sur les aspects économiques et sociaux des migrations. Parallèlement, un plus large éventail de données statistiques sur les migrations ont été présentées et des efforts considérables déployés pour améliorer la comparabilité de ces données. Depuis plusieurs décennies, le Système d’observation permanente des migrations (SOPEMI), sous l’égide du Groupe de travail sur les migrations de l’OCDE, représente un outil unique en son genre en assurant le suivi des mouvements et des politiques migratoires. Le SOPEMI a été le témoin de l’essor puis du déclin des migrations de travailleurs temporaires, du durcissement des politiques migratoires des années 80 ainsi que des changements consécutifs à la chute du Rideau de fer dans les années 90 et le regain d’intérêt pour les migrations de travail des années 2000, avant que la crise financière de 2008 ne vienne à nouveau remettre en question l’assouplissement des politiques migratoires. Le vieillissement des populations et la globalisation des économies sont autant de défis à relever par les pays de l’OCDE en matière de migrations. Dans ce contexte, l’OCDE reste un observatoire privilégié des mouvements et des politiques migratoires ainsi qu’un lieu d’échange sur ce qui marche et ne marche pas : un instrument essentiel pour tirer le meilleur parti des migrations internationales en vue de soutenir la croissance économique tant dans les pays d’origine que dans les pays de destination.
  • Ajouter à ma sélection
  • Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Tendances récentes des migrations internationales

    • Sélectionner Cliquez pour accéder
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec005.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/tendances-des-flux-migratoires-et-de-la-population-immigree_migr_outlook-2011-5-fr
      • LIRE
      Tendances des flux migratoires et de la population immigrée
      La récession économique étant fermement installée, la quasi-totalité des pays de l’OCDE ont enregistré un déclin du PIB en 2009, seuls l’Australie, la Corée, Israël et la Pologne parvenant à maintenir un taux de croissance positif, quoique relativement faible. La baisse moyenne du PIB dans la zone OCDE a avoisiné les 3.6 %, contre une augmentation de 0.2 % en 2008 et de près de 3 % les deux années précédentes.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec006.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/emploi_migr_outlook-2011-6-fr
      • LIRE
      Emploi
      L’impact de la récente crise économique sur le marché du travail a été très différent selon les pays, à la fois en termes d’intensité et de catégories de travailleurs les plus touchées ; la demande de main-d’oeuvre a cependant chuté dans tous les pays, ce qui a entraîné une augmentation du chômage et/ou une situation involontaire de sous-emploi.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec007.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/evolution-des-politiques-migratoires_migr_outlook-2011-7-fr
      • LIRE
      Évolution des politiques migratoires
      L’évolution de la politique migratoire en 2009 et 2010 a été en partie marquée par les répercussions du ralentissement économique, comme l’illustrent les mesures restrictives adoptées par certains pays de l’OCDE en matière de migration de travail. Les politiques familiales et humanitaires, ainsi que les contrôles aux frontières, ont été renforcés pendant la période examinée, mais pour des raisons différentes. Parallèlement, les pouvoirs publics se sont efforcés d’améliorer l’intégration des migrants déjà présents dans le pays.
    • Ajouter à ma sélection
  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec008.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/l-entreprenariat-des-immigres-dans-les-pays-de-l-ocde_migr_outlook-2011-8-fr
    • LIRE
    L'entreprenariat des immigrés dans les pays de l'OCDE
    Dans ce chapitre sont analysés l’entreprenariat des immigrés dans les pays de l’OCDE et sa contribution à la création d’emplois dans ces pays. On y passe également en revue les mesures prises par les pouvoirs publics pour favoriser cet entreprenariat, tant pour les futurs immigrés que pour ceux déjà installés dans le pays.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec009.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/les-migrations-internationales-en-israel-et-leur-impact_migr_outlook-2011-9-fr
    • LIRE
    Les migrations internationales en Israël et leur impact
    Le 7 septembre 2010, Israël est devenu le 33e membre de l’OCDE. Son modèle d’immigration tout à fait inédit au sein de l’Organisation fournit l’occasion de comparer non seulement les politiques d’intégration et leurs conséquences pour les immigrés, mais également la gestion et l’impact des programmes de migrations temporaires de travail.
  • Ajouter à ma sélection
  • Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Notes par pays

    • Sélectionner Cliquez pour accéder
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec010.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/australie_migr_outlook-2011-10-fr
      • LIRE
      Australie
      En 2009-10, pour la première fois en sept ans, l’immigration à caractère permanent en Australie a reculé de 7 %. Néanmoins, avec environ 207 000 immigrés permanents (à l’exclusion des citoyens australiens de retour au pays), il s’agit de la seconde plus importante vague d’immigration jamais enregistrée en Australie, près de deux fois supérieure à celle de la décennie précédente. Parmi ces immigrés permanents, 82 % ont été admis dans le cadre du programme d’immigration – dont les deux tiers environ au titre du volet sur les compétences (skill stream) (y compris les membres de la fami l le accompagnant le travailleur) et un tiers pour raisons familiales (family stream) – et 7 % pour des motifs humanitaires. Dans le volet sur les compétences, la proportion des migrants parrainés par un employeur a continué de progresser, passant de 33 % en 2008-09 à 39 % en 2009-10. Par ailleurs, 24 300 Néo-zélandais sont arrivés en Australie en vertu de l’Accord transtasmanien de 1973 relatif aux voyages. Pour 2010-11, le niveau global des programmes d’immigration à caractère permanent et humanitaire équivaut à celui de 2009-10, avec toutefois 5 800 places supplémentaires sur le volet des compétences, contrebalancées par des réductions sur le volet familial.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec011.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/autriche_migr_outlook-2011-11-fr
      • LIRE
      Autriche
      Selon les statistiques nationales, l’immigration totale vers l’Autriche a légèrement reculé en 2009, pour revenir à son niveau de 2007 (environ 91 800 personnes). Parallèlement, l’émigration a augmenté, passant de 55 300 personnes en 2008 à 66 100 en 2009, si bien que le solde migratoire s’établit à 25 700 personnes, en baisse de 38 % par rapport à 2008.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec012.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/belgique_migr_outlook-2011-12-fr
      • LIRE
      Belgique
      Au 31 décembre 2009, la population étrangère représentait 9.8 % de la population totale en Belgique, soit 1 058 000 personnes sur un total de 10 839 000. On constate une hausse de cette part de 0.4 point de pourcentage par rapport à l’année précédente. Le nombre d’entrées (Belges et étrangers) en Belgique en 2009 est en baisse de 1.9 % par rapport à 2008 puisqu’il est passé de 119 200 à 117 000.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec013.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/bulgarie_migr_outlook-2011-13-fr
      • LIRE
      Bulgarie
      En 2009, les flux migratoires au départ et à destination de la Bulgarie ont diminué dans le contexte de la récession économique et, selon les premiers chiffres, cette baisse s’est poursuivie en 2010. L’immigration a diminué dans toutes les grandes catégories hormis celle des étudiants internationaux. Le flux total d’immigration a représenté quelque 22 000 individus, pourcentage en recul de 23 % par rapport à 2008.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec014.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/canada_migr_outlook-2011-14-fr
      • LIRE
      Canada
      En 2009, le Canada a admis quelque 252 000 immigrants permanents sur son territoire, soit une progression de 2 % par rapport à 2008. Comme les années précédentes, les principaux pays d’origine sont la Chine (12 %), les Philippines (11 %) et l’Inde (10 %). La part des immigrants permanents originaires des Philippines et de l’Inde a augmenté de 15 et 6 % respectivement mais les flux d’immigration en provenance de Chine n’ont guère diminué (1 %). En 2009, l’essentiel des immigrants permanents (61 %) sont arrivés au Canada pour des raisons d’ordre familial. Les migrants au titre du travail ont représenté un quart des flux d’entrée de longue durée, et un migrant permanent sur huit a obtenu un permis de séjour pour des motifs humanitaires.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec015.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/chili_migr_outlook-2011-15-fr
      • LIRE
      Chili
      Selon des estimations nationales fondées sur des données de recensement tenant compte des immigrés en situation irrégulière, plus de 350 000 immigrés vivaient au Chili en 2009, soit deux fois plus que le chiffre enregistré en 2002. Au Chili, la grande majorité des immigrés sont originaires d’autres pays d’Amérique du Sud, notamment des pays voisins. Le Pérou est le principal pays d’origine, avec 37 % de la population immigrée, suivi de l’Argentine (17 %), de la Bolivie (7 %), de l’Équateur (5 %) et de la Colombie (4 %).
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec016.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/republique-tcheque_migr_outlook-2011-16-fr
      • LIRE
      République tchèque
      Dans le contexte de la crise économique, les flux d’immigration vers la République tchèque ont accusé en 2009 une baisse rapide, déjà amorcée en 2008. D’après les statistiques nationales, environ 39 000 étrangers sont arrivés dans le pays en 2009, soit presque moitié moins que l’année précédente (78 000). Parallèlement, l’émigration a quasiment doublé, passant d’environ 6 000 à presque 12 000 personnes. Au total, le solde migratoire a diminué de près des deux tiers.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec017.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/danemark_migr_outlook-2011-17-fr
      • LIRE
      Danemark
      Le nombre total de nouveaux titres de séjour délivrés au Danemark était d’environ 57 000 en 2009, en baisse de plus de 15 % par rapport à 2008, mais toujours bien au dessus des niveaux de 2004-06. Toutes les grandes catégories, à l’exception des permis accordés au titre du regroupement familial, enregistrent un recul.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec018.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/estonie_migr_outlook-2011-18-fr
      • LIRE
      Estonie
      Le 1er janvier 2011, l’Estonie comptait 1.34 million d’habitants dont 16 % d’étrangers. La grande majorité de la population étrangère est installée de longue date. Elle est arrivée par le biais de migrations internes en provenance de différentes régions de l’Union soviétique pendant l’occupation de l’Estonie jusqu’en 1991.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec019.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/finlande_migr_outlook-2011-19-fr
      • LIRE
      Finlande
      Selon les statistiques nationales, 26 700 personnes ont immigré en Finlande en 2009, soit 8 % de moins qu’en 2008. Sur ce total, le nombre de ressortissants étrangers s’établissait à 18 100, en léger recul par rapport à l’année précédente (19 900). Les groupes les plus importants viennent d’Estonie (3 176), de la Fédération de Russie (2 336), d’Irak (907), de Somalie (804) et de Suède (836). Des statistiques préliminaires montrent que 24 600 personnes sont venues s’installer en Finlande en 2010.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec020.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/france_migr_outlook-2011-20-fr
      • LIRE
      France
      L’immigration à caractère permanent hors libre circulation (Roumanie, Bulgarie et ressortissants de pays tiers) a atteint le niveau d’environ 126 000 entrées en 2009, une baisse de 7 % par rapport à 2008. Cette baisse concerne tout autant les migrations de travail (22 500 entrées), qui ont été réduites de 6 % par rapport à 2008 que les migrations familiales (78 100 entrées), qui ont diminuées de 10 %. Cette tendance s’explique pour partie par la transition qui a suivi la mise en place des VLS-TS (Visa de long séjour valant titre de séjour) et qui a reporté une partie de leur enregistrement en 2010. En outre, la crise économique a affecté les besoins de recrutement de travailleurs étrangers et les critères permettant le regroupement familial ont été durcis suite à l’entrée en application de la loi de novembre 2007 sur l’immigration, l’intégration et l’asile.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec021.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/allemagne_migr_outlook-2011-21-fr
      • LIRE
      Allemagne
      Alors que le niveau global de l’immigration de longue durée en Allemagne en 2008 était déjà modeste, il a continué de baisser en 2009, ce qui tient en partie à la crise économique. D’après les données du registre central des étrangers, la baisse tendancielle de la migration familiale s’est poursuivie : quelque 48 000 nouveaux immigrants seulement sont entrés à ce titre, chiffre le plus faible sur plus d’une décennie. L’immigration d’Allemands de souche (Spätaussiedler) en provenance d’Europe orientale et d’Asie centrale a continué de diminuer. En 2009, 3 400 Allemands de souche seulement sont arrivés contre une moyenne annuelle oscillant entre 100 000 et 230 000 pendant toute la décennie 1990. Cette composante des flux d’immigration se tarit progressivement, de même que la réinstallation de Juifs originaires de pays ayant appartenu à l’Union soviétique (environ 1 100 en 2009).
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec022.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/grece_migr_outlook-2011-22-fr
      • LIRE
      Grèce
      Les données sur l’immigration en Grèce ne sont pas toujours disponibles, mais toutes les sources principales indiquent que les arrivées ont été nombreuses en 2009. Selon l’Enquête sur la population active (EPA) réalisée au cours du quatr ième trimestre 2009, il y avait 840 000 étrangers vivant en Grèce, soit 24 % de plus que les estimations de l’EPA pour la mi-2008. Selon les données du ministère de l’Intérieur relatives aux titres de séjour, le nombre de ressortissants de pays hors UE possédant un permis de séjour fin 2009 s’établissait à 587 000, contre 432 000 en avril 2008. On comptait également 136 000 citoyens des nouveaux États membres détenteurs d’un permis de séjour à la fin 2009. Les groupes les plus importants viennent d’Albanie (414 000), de Bulgarie (55 900), de Roumanie (42 000), d’Ukraine (21 600), de Géorgie (17 700) et du Pakistan (17 100).
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec023.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/hongrie_migr_outlook-2011-23-fr
      • LIRE
      Hongrie
      La Hongrie n’est pas un pays de destination majeur pour les migrants internationaux, mais elle est un pays de passage de l ’Est vers l ’Ouest . Les ef fect i fs de ressortissants étrangers sont relativement faibles et ne représentent que 2 % seulement de la population dans son ensemble. D’après les estimations, jusqu’à 40 % d’entre eux pourraient être des personnes d’ascendance hongroise venues des pays voisins.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec024.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/irlande_migr_outlook-2011-24-fr
      • LIRE
      Irlande
      La migration en Irlande a été tout particulièrement affectée par la grave crise économique qui a touché le pays. Entre 2007 et 2010, le solde migratoire est devenu négatif, passant de 1.6 % à –0.8 % de la population totale. Les niveaux d’emploi et d’immigration avaient atteint des sommets au dernier trimestre de 2007 mais, deux ans plus tard, le pays avait perdu 253 000 emplois, soit un recul de 12 %. En conséquence, les flux d’immigration se sont effondrés, passant de 110 000 au cours de l’exercice 2007 (se terminant en avril) à 31 000 au cours de l’exercice 2010.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec025.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/israel_migr_outlook-2011-25-fr
      • LIRE
      Israël
       En 2009, Israël a accueilli 14 600 nouveaux immigrants permanents, chiffre en légère augmentation (6 %) par rapport à 2008, mais bien loin du niveau des années 90 où l ’ immigration représentait en moyenne près de 100 000 nouveaux arrivants par an. Les principaux pays d’origine sont la Fédération de Russie (22 %), les États- Unis (17 %), l’Ukraine (11 %) et la France (11 %). Une absence notable dans les flux d’entrée de 2009 est celle de l’Éthiopie qui avait représenté environ 11 % des flux d’immigration au cours de la décennie précédente.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec026.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/italie_migr_outlook-2011-26-fr
      • LIRE
      Italie
      L’immigration permanente en Italie demeure élevée, ce qui a fait de ce pays la principale destination des immigrants vers les pays européens de l’OCDE en 2009. D’après les données des registres de population, l’effectif de résidents étrangers a augmenté de 9 %, pour atteindre 4.24 millions, dont 407 000 personnes nouvellement recrutées à l’étranger. Selon les premières données, les effectifs ont encore augmenté de 376 000 individus en 2010.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec027.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/japon_migr_outlook-2011-27-fr
      • LIRE
      Japon
      Les entrées de ressortissants étrangers au Japon se sont élevé à 297 000 (visiteurs temporaires non compris) en 2009, ce qui représente une baisse de 14 % par rapport à l’année précédente. Le nombre de nouveaux entrants avec un statut de résident à des fins d’emploi s’est établi à 57 100 au total, soit une baisse de 15 100 (20 %) par rapport à 2008. C’est la cinquième année de baisse consécutive des entrées de travailleurs étrangers. La catégorie la plus fortement représentée dans la migration de travail est celle des « artistes du spectacle » (31 000). Les travailleurs qualifiés et les personnes mutées à l’intérieur de leur entreprise représentent quelque 5 000 personnes dans les deux cas. Ces chiffres accusent une baisse significative par rapport à 2008, soit respectivement 21 et 28 %.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec028.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/coree_migr_outlook-2011-28-fr
      • LIRE
      Corée
      En 2009, les flux d’immigration de longue durée en Corée ont diminué, tombant à 243 000 individus. Le recul de l’immigration de travail de type permanent, qui avait été l’élément moteur de la croissance de la migration en Corée dans les années précédant la crise, a été particulièrement marqué. Une centaine de milliers de personnes seulement ont été admises à ce titre, ce qui représente une baisse de plus d’un tiers par rapport à 2008. La migration pour raisons familiales reste limitée mais elle est généralement plus stable. Elle a légèrement baissé en 2009 (29 800 contre 33 000 en 2008). Elle représente désormais un peu moins d’un quart des flux totaux d’immigration de type permanent.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec029.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/lituanie_migr_outlook-2011-29-fr
      • LIRE
      Lituanie
      La dégradation de la situation du marché du travail en Lituanie s’est traduite par un recul de 30 % de l’immigration totale en 2009 (les entrées sont tombées à 6 500) et par une augmentation parallèle de l’émigration. Le nombre de départs enregistrés a augmenté de près de 30 %, soit 22 000 personnes. Les premières données pour l’année 2010 montrent que l’immigration a continué de régresser (5 200 entrées enregistrées en 2010) et que l’émigration enregistrée a fortement progressé au cours de cette période (83 600 personnes au total), mais ce phénomène semble principalement dû à l’obligation de se faire radier des registres si l’on veut éviter de payer les cotisations obligatoires d’assurance-maladie. Ces chiffres officiels rendent compte uniquement des émigrants qui quittent le pays pour plus d’un an et qui signalent leur départ. L’enquête sur la population active offre quelques estimations de l’émigration non déclarée. En 2009, celle-ci aurait recommencé à augmenter, représentant un tiers des flux totaux de départ.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec030.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/luxembourg_migr_outlook-2011-30-fr
      • LIRE
      Luxembourg
      Le Luxembourg connaît toujours une progression de sa population et a franchi le cap du demi-million d’habitants en 2009, dont 43 % de nationalité étrangère.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec031.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/mexique_migr_outlook-2011-31-fr
      • LIRE
      Mexique
      Le Mexique a enregistré une augmentation significative du nombre d’immigrants permanents en 2009, à hauteur de près de 60 %, portant ainsi le nombre de ces migrants à quelque 24 000. On ne connaît pas ni la part de cette immigration liée au travail ni celle liée à des raisons familiales. Les États-Unis, la Chine, le Guatemala, la Colombie et Cuba sont les principaux pays d’origine, chacun représentant entre 2 000 et 3 000 immigrés. Après avoir baissé en 2007 et 2008, le nombre de travailleurs saisonniers entrés au Mexique a augmenté d’un tiers, pour s’établir à 31 000. La plupart sont originaires du Guatemala ou du Belize.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec032.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/pays-bas_migr_outlook-2011-32-fr
      • LIRE
      Pays-Bas
      Malgré la récession, l’immigration a légèrement augmenté en 2009 pour s’établir à 146 400 personnes, chiffre le plus élevé de la décennie. Trente pour cent de ces immigrants sont des citoyens néerlandais. En même temps, l’émigration a légèrement diminué pour la deuxième année consécutive, atteignant le chiffre de 85 400 personnes dont 60 % de citoyens néerlandais. Le solde migratoire global atteint son niveau le plus élevé depuis 2001 avec un excédent de 34 500 personnes (après correction administrative pour tenir compte de l’émigration non recensée).
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec033.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/nouvelle-zelande_migr_outlook-2011-33-fr
      • LIRE
      Nouvelle-Zélande
      Au total, les flux nets d’immigration en 2009/2010 ont représenté 16 500 personnes, chiffre en progression d’un tiers par rapport à l’année précédente. L’augmentation du solde migratoire a été déterminée par l’augmentation des retours de Néo-Zélandais et la diminution du nombre de leurs départs. Certains changements importants ont notamment été enregistrés s’agissant de l’émigration et de l’immigration au départ et en provenance d’Australie et du Royaume-Uni, les deux destinations principales des Néo-Zélandais. Le solde migratoire négatif par rapport à l’Australie s’est sensiblement résorbé en même temps que le solde migratoire positif par rapport au Royaume- Uni atteignait son niveau le plus élevé. En revanche, moins d’étrangers sont arr ivés (56 100 contre 63 400 en 2008/2009) et ils ont été plus nombreux à quitter le pays (25 400 contre 23 300).
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec034.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/norvege_migr_outlook-2011-34-fr
      • LIRE
      Norvège
      En 2009, le flux total d’immigration vers la Norvège a atteint 65 200 personnes, chiffre presque aussi élevé que le niveau record enregistré en 2008 (66 900). Sur ce total, 87 % étaient des étrangers et 13 % des Norvégiens. La baisse du flux d’immigration de 2009 s’explique principalement par le recul de l’immigration de Polonais (baisse de 38 %) qui n’ont été que 10 450 à venir en Norvège. Toutefois, les Polonais demeurent le principal groupe d’immigrés par la taille, devant les Suédois. Globalement, 58 % des immigrants étaient originaires des États membres de l’UE, et 31 % des nouveaux États membres (Europe centrale et orientale).
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec035.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/pologne_migr_outlook-2011-35-fr
      • LIRE
      Pologne
      En 2009, les flux d’immigration enregistrés en Pologne ont augmenté de près de 15 %, ce qui représente environ 17 400 personnes, alors que les flux de sortie ont diminué de 38 % pour s’établir aux alentours de 18 600. Il en a résulté une modification sensible du solde migratoire, qui est resté négatif mais a représenté 1 200 individus, soit plus de dix fois moins, en valeur absolue, comparé au chiffre de 2008, et près de 30 fois moins qu’en 2006.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec036.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/portugal_migr_outlook-2011-36-fr
      • LIRE
      Portugal
      Il est toujours difficile d’obtenir des données exactes sur les flux migratoires au Portugal car les sources disponibles mélangent des situations différentes (nouvelles entrées et changements de statut, par exemple) et ne sont pas à même de mesurer toute l’ampleur de certains flux d’entrée, notamment ceux des ressortissants de pays de l’UE. D’après des estimations fondées sur les octrois de permis de séjour et de visas de longue durée, les flux totaux d’immigration en 2009 ont été légèrement supérieurs à ceux de 2008 (34 000 contre 32 000) et ce malgré la situation économique difficile traversée par le Portugal. Selon l’estimation de l’Institut national de la statistique (INE), le solde migratoire est positif même si son niveau est faible (15 000 individus environ).
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec037.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/roumanie_migr_outlook-2011-37-fr
      • LIRE
      Roumanie
      L’adhésion à l’Union européenne le 1er janvier 2007 s’est accompagnée d’une augmentation significative des mouvements migratoires. Le profil migratoire de la Roumanie se caractérise principalement par l’émigration. Selon les estimations, les Roumains travaillant à l’étranger seraient au nombre de 3 millions environ. Toutefois, les données sur l’émigration de citoyens roumains ou de personnes nées en Roumanie sont limitées.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec038.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/federation-de-russie_migr_outlook-2011-38-fr
      • LIRE
      Fédération de Russie
      La Fédération de Russie est, derrière les États-Unis, le pays qui compte le plus d’étrangers résidant sur son territoire. La plupart des entrées et des sorties de migrants se font au départ ou à l’arrivée en provenance des pays de l’ex-URSS. D’après le recensement de 2002 (données les plus récentes dont on dispose sur la population immigrée), la Fédération comptait cette année-là 12 millions de personnes nées à l’étranger, soit environ 8.3 % de la population totale. Près de 90 % étaient de nationalité russe et, de fait, la plupart étaient originaires des pays de l’ex-URSS dont l’effondrement a transformé du jour au lendemain en étrangers les individus qui y étaient nés. Quelque 3.5 millions d’immigrés étaient originaires d’Ukraine et 2.5 millions du Kazakhstan.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec039.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/republique-slovaque_migr_outlook-2011-39-fr
      • LIRE
      République slovaque
      En 2009, l’immigration en République slovaque a diminué pour la première fois depuis l’adhésion de ce pays à l’UE. D’après les statistiques nationales, 6 300 ressortissants étrangers ont été admis en 2009, contre 8 800 en 2008. La crise économique a marqué une rupture dans l’évolution positive du marché du travail enregistrée depuis 2004 et a contribué à endiguer la tendance à la croissance de l’immigration.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec040.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/slovenie_migr_outlook-2011-40-fr
      • LIRE
      Slovénie
      Début 2010, sur les 2 millions d’habitants que comptait la Slovénie, environ 82 300 étaient des ressortissants étrangers, soit 4 % de la population. La grande majorité (plus de 88 %) de la population étrangère est originaire des pays ayant succédé à l’ex-Yougoslavie : la Bosnie- Herzégovine (47 %), l’Ancienne République Yougoslave de Macédoine (ARYM) (11 %), la Serbie (11 %) et la Croatie (9 %) étant les principaux pays d’origine de ces étrangers. La population étrangère est constituée d’hommes à 73 %.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec041.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/espagne_migr_outlook-2011-41-fr
      • LIRE
      Espagne
      La récession, qui a touché l’Espagne de manière particulièrement forte, a entraîné un recul significatif des flux d’immigration en 2009 : de quelque 690 000 personnes en 2008, le chiffre est tombé à 470 000 en 2009. En parallèle, le pays a aussi enregistré une augmentation des flux de sortie, même si, en l’occurrence, les eff
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec042.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/suede_migr_outlook-2011-42-fr
      • LIRE
      Suède
      La tendance à l’augmentation de l’immigration en Suède s’est poursuivie en 2009 en dépit de la récession économique, les flux d’entrée ayant enregistré un nouveau record (soit 102 000 individus). L’essentiel de ces flux est composé de citoyens suédois de retour ; viennent ensuite les ressortissants irakiens, somaliens et polonais. En parallèle, l’émigration totale a diminué de 13 % par rapport à l’année précédente, d’où un solde migratoire global de près de 56 000 personnes. D’après les premières données fondées sur le nombre de permis de séjour, l’immigration serait en baisse en 2010.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec043.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/suisse_migr_outlook-2011-43-fr
      • LIRE
      Suisse
      Après le pic des flux d’immigration enregistrés avant la récession économique, les statistiques nationales ont enregistré une baisse des entrées, qui passent de 157 000 en 2008 à 132 000 en 2009. Le recul est particulièrement marqué pour les ressortissants des pays de l’UE15 qui n’en continuent pas moins de représenter la grande majorité (62 %) des flux migratoires. Ce phénomène s’explique principalement par un net recul de l’immigration des Allemands (34 000 entrées contre 46 000) qui constituaient ces dernières années le principal groupe avec près de 30 % des nouveaux arrivants.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec044.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/turquie_migr_outlook-2011-44-fr
      • LIRE
      Turquie
      Les statistiques sur les flux migratoires en Turquie se limitent à certaines catégories d’entrée. Il n’existe pas de sources de données directes fiables sur les flux totaux d’entrée et de sortie du pays.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec045.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/royaume-uni_migr_outlook-2011-45-fr
      • LIRE
      Royaume-Uni
      En 2009, le nombre total d’immigrés à destination du Royaume-Uni s’élevait à 528 000, soit un léger recul par rapport à 2008. Le nombre d’émigrés, quant à lui, a fortement baissé, passant de 409 000 à 337 000. Ainsi, la migration nette totale a augmenté de près de 50 %, pour s’établir à 191 000 personnes, un niveau néanmoins inférieur à celui d’avant la crise. Cette évolution s’explique principalement par l’augmentation des flux d’immigration, d’une part, et la baisse des flux d’émigration de citoyens britanniques, de l’autre.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec046.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/etats-unis_migr_outlook-2011-46-fr
      • LIRE
      États-Unis
      L’immigration permanente vers les États-Unis a progressé de 2 % au cours de l’année budgétaire 2009 (du 1er octobre 2008 au 30 septembre 2009), plus de 1.13 million de personnes s’étant vu accorder le statut de résident permanent. L’année précédente, l’augmentation avait été de 5 %. En revanche, les admissions dans la catégorie des personnes bénéficiant de la préférence en matière d’emploi ont diminué de 13 %, tombant à 144 000. Près de la moitié (45 %) des visas accordés à des fins d’emploi ont été délivrés à des demandeurs principaux, le reliquat allant à des membres de leur famille. Quatrevingt douze pour cent des personnes ayant obtenu le statut de résident permanent sur la base de leur emploi étaient déjà présentes sur le territoire munies d’un visa temporaire.
    • Ajouter à ma sélection
  • Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Annexe statistique

    • Sélectionner Cliquez pour accéder
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec047.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/introduction_migr_outlook-2011-47-fr
      • LIRE
      Introduction
      La plupart des données publiées dans cette annexe proviennent des correspondants nationaux du Système d’observation permanente des migrations (SOPEMI) désignés par le Secrétariat de l’OCDE, en accord avec les autorités des pays membres. Par conséquent, ces données ne sont pas toujours fondées sur des définitions communes à tous les pays. Les pays couverts dans cette annexe sont les pays de l’OCDE pour lesquels des données sont disponibles ainsi que la Fédération de Russie. Le SOPEMI n’a pas de compétences particulières pour imposer des modifications dans les procédures de collecte de données. C’est en quelque sorte un observatoire des migrations qui se doit, de par sa nature, d’utiliser les statistiques existantes. Toutefois, cela ne le dispense pas de faire des suggestions d’améliorations qui lui semblent indispensables et de participer activement à la standardisation des données.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec048.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/remarques-generales-s-appliquant-aux-tableaux_migr_outlook-2011-48-fr
      • LIRE
      Remarques générales s'appliquant aux tableaux
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec049.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/remarques-generales_migr_outlook-2011-49-fr
      • LIRE
      Remarques générales
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec050.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/entrees-et-sorties-de-personnes-etrangeres_migr_outlook-2011-50-fr
      • LIRE
      Entrées et sorties de personnes étrangères
      Les pays de l’OCDE disposent rarement d’outils spécifiques pour mesurer les flux d’entrées et de sorties d’étrangers et les estimations nationales proviennent en général soit des registres de population soit des fichiers d’octroi de permis de résidence. La présente note vise à détailler plus systématiquement ce qui est mesuré par chacune des sources utilisées.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec051.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/entrees-de-demandeurs-d-asile_migr_outlook-2011-51-fr
      • LIRE
      Entrées de demandeurs d'asile
      Les statistiques de demandeurs d’asile publiées dans cette annexe proviennent du Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies. L’UNHCR, dont le mandat est de mener et de coordonner les actions internationales en faveur des réfugiés, produit régulièrement depuis 1950 des statistiques complètes sur les réfugiés et les demandeurs d’asile dans les pays de l’OCDE et d’autres pays du monde (www.unhcr.org/statistics).
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec052.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/effectifs-de-personnes-etrangeres-ou-nees-a-l-etranger_migr_outlook-2011-52-fr
      • LIRE
      Effectifs de personnes étrangères ou nées à l'étranger
      Des différences importantes résident dans la façon de définir les immigrés selon les pays d’accueil. Plusieurs pays ont traditionnellement mis l’accent sur des données portant sur les résidents étrangers (il s’agit des pays européens, du Japon et de la Corée). D’autres pays se réfèrent aux personnes nées à l’étranger (foreign-born). Il s’agit des pays d’installation : l’Australie, le Canada, les États-Unis et la Nouvelle-Zélande. Cette différence majeure résulte de la nature et de l’histoire des systèmes migratoires ainsi que de la législation sur la citoyenneté et sur l’acquisition de la nationalité.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec053.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/acquisitions-de-la-nationalite_migr_outlook-2011-53-fr
      • LIRE
      Acquisitions de la nationalité
      Les naturalisations exercent un impact sur l’évolution des populations étrangère et autochtone. Dans les comparaisons internationales, il faut tenir compte de l’hétérogénéité des législations sur l’acquisition de la nationalité. En France et en Belgique par exemple, où les étrangers peuvent obtenir assez facilement la nationalité, l’accroissement de la population étrangère par le biais de l’immigration et des naissances peut entraîner à moyen terme une augmentation significative de la population autochtone. Au contraire, dans les pays où la naturalisation s’obtient plus difficilement, la dynamique migratoire se traduit presque intégralement par une augmentation de la population étrangère. Par ailleurs, des changements dans les codes de la nationalité peuvent avoir des effets significatifs. Par exemple, au cours des années 80, l’acquisition de la nationalité a été rendue plus facile dans certains pays de l’OCDE, ce qui a entraîné une baisse du nombre d’étrangers et en contrepartie une augmentation de celui des autochtones.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec054.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/entrees-de-travailleurs-etrangers_migr_outlook-2011-54-fr
      • LIRE
      Entrées de travailleurs étrangers
      La plupart des statistiques publiées ici portent sur le nombre de permis de travail délivrés dans l’année. De la même façon que pour les flux d’immigration globaux, les pays communément appelés d’installation (Australie, Canada, États-Unis et Nouvelle-Zélande) considèrent comme travailleurs migrants les personnes qui ont reçu une « autorisation au titre de l’immigration permanente pour motif de travail ». Dans chacun de ces quatre pays, il est également possible de travailler de façon temporaire selon différents programmes (ces données sont également disponibles dans cette annexe). Les données par pays d’origine ne sont pas publiées dans cette annexe.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec055.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/population-active-etrangere-ou-nee-a-l-etranger_migr_outlook-2011-55-fr
      • LIRE
      Population active étrangère ou née à l'étranger
      La comparaison internationale des effectifs de travailleurs « immigrés » se heurte aux difficultés déjà mentionnées plus haut relatives à la mesure des effectifs globaux d’immigrés (étrangers/nés à l’étranger), ainsi qu’à l’appréhension des concepts d’emploi et de chômage.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec056.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/liste-des-correspondants-du-systeme-d-observation-permanente-des-migrations-sopemi_migr_outlook-2011-56-fr
      • LIRE
      Liste des correspondants du système d'observation permanente des migrations (sopemi)
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111122ec057.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2011/liste-des-membres-du-secretariat-de-l-ocde-impliques-dans-la-preparation-de-ce-rapport_migr_outlook-2011-57-fr
      • LIRE
      Liste des membres du secrétariat de l'ocde impliqués dans la préparation de ce rapport
    • Ajouter à ma sélection