Panorama de la santé 2011
Cacher / Voir l'abstract

Panorama de la santé 2011

Les indicateurs de l'OCDE

Cette sixième édition du Panorama de la santé présente les données comparables les plus récentes sur différents aspects des performances des systèmes de santé dans les pays de l’OCDE. Elle montre clairement les fortes variations existant entre les pays en ce qui concerne les coûts, les activités et les résultats des systèmes de santé. Un chapitre sur les soins de longue durée est inclus pour la première fois.

Cette édition présente des données pour tous les pays de l’OCDE. Des données pour l’Afrique du Sud, le Brésil, la Chine, la Fédération de Russie, l’Inde et l’Indonésie, à savoir les autres grandes économies de pays non-OCDE, sont également incluses quand disponibles.

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/health_glance-2011-fr/index.html
  • WEB
30 nov 2011
DOI : 
10.1787/health_glance-2011-fr
 
Chapitre
 

Mortalité prématurée You or your institution have access to this content

Français
Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/health_glance-2011-fr/01/02/index.html
  • WEB
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111102ec005.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/panorama-de-la-sante-2011/mortalite-prematuree_health_glance-2011-5-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
DOI : 
10.1787/health_glance-2011-5-fr

Cacher / Voir l'abstract

La mortalité prématurée, exprimée en années potentielles de vie perdues (APVP) avant 70 ans, rend compte des décès survenant au sein des groupes d’âge relativement jeunes. La mortalité infantile et les décès par maladies et accidents parmi les enfants et les jeunes adultes influent fortement sur les valeurs de cet indicateur : un décès à l’âge de 5 ans représente 65 APVP, tandis qu’un décès à 60 ans en représente seulement 10. Une baisse du nombre d’APVP peut être liée aux progrès des technologies médicales, qui influent par exemple sur la mortalité infantile et les décès d’origine cardiaque, ou à des mesures de prévention et de lutte qui réduisent les décès prématurés ou évitables consécutifs à des accidents ou à des maladies transmissibles. D’autres variables, comme le PIB par habitant, la situation professionnelle, le nombre de médecins et la consommation d’alcool et de tabac, ont été associées au recul de la mortalité prématurée (Or, 2000 ; Joumard et al., 2008).
Egalement disponible en Anglais
 
Visit the OECD web site