Panorama de la santé 2011
Cacher / Voir l'abstract

Panorama de la santé 2011

Les indicateurs de l'OCDE

Cette sixième édition du Panorama de la santé présente les données comparables les plus récentes sur différents aspects des performances des systèmes de santé dans les pays de l’OCDE. Elle montre clairement les fortes variations existant entre les pays en ce qui concerne les coûts, les activités et les résultats des systèmes de santé. Un chapitre sur les soins de longue durée est inclus pour la première fois.

Cette édition présente des données pour tous les pays de l’OCDE. Des données pour l’Afrique du Sud, le Brésil, la Chine, la Fédération de Russie, l’Inde et l’Indonésie, à savoir les autres grandes économies de pays non-OCDE, sont également incluses quand disponibles.

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/health_glance-2011-fr/index.html
  • WEB
Date de publication :
30 nov 2011
DOI :
10.1787/health_glance-2011-fr
 
Chapitre
 

Mortalité à l'hôpital après un infarctus aigu du myocarde You or your institution have access to this content

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/health_glance-2011-fr/05/02/01/index.html
  • WEB
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8111102ec042.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/panorama-de-la-sante-2011/mortalite-a-l-hopital-apres-un-infarctus-aigu-du-myocarde_health_glance-2011-42-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
DOI :
10.1787/health_glance-2011-42-fr

Cacher / Voir l'abstract

Si les maladies coronariennes demeurent la principale cause de décès dans la plupart des pays industrialisés, les taux de mortalité due à ces maladies ont baissé depuis les années 70 (voir l’indicateur 1.3). Cette diminution peut être attribuée dans une large mesure à une baisse de la mortalité due à un infarctus aigu du myocarde (IAM) suite à un meilleur traitement en phase aiguë. Les soins dispensés en cas d’IAM ont évolué de manière spectaculaire au cours des dernières décennies avec l’apparition dans les années 60 des unités de soins coronariens (Khush et al., 2005), puis l’apparition dans les années 80 de traitements visant à rétablir rapidement la circulation sanguine (Gil et al., 1999). Les succès obtenus sont d’autant plus remarquables que tout donne à penser que l’incidence de l’IAM n’a pas diminué dans la plupart des pays (Goldberg et al., 1999; Parikh et al., 2009). Toutefois, un grand nombre d’études ont montré qu’une proportion considérable de patients victimes d’un IAM ne reçoit pas les soins appropriés (Eagle et al., 2005).
Egalement disponible en: Anglais