Migration et emploi
Cacher / Voir l'abstract

Migration et emploi

Les accords bilatéraux à la croisée des chemins

Cette publication dresse un panorama des pratiques des pays de l’OCDE relatives au recrutement de main-d’œuvre étrangère. Elle analyse les obstacles qui peuvent entraver la négociation d’accords de recrutement de main-d’œuvre. Elle présente également les perspectives liées à une éventuelle coopération en matière de migration de main d’œuvre ou de développement dans les pays d’origine.

Ce rapport passe tout d’abord en revue les accords bilatéraux et les autres formes de recrutement de main-d'œuvre étrangère dans plusieurs pays de l'OCDE (Allemagne, États-Unis, France, Irlande, Italie, Pologne, République tchèque, Royaume-Uni et Suisse) ainsi qu'aux Philippines et en Roumanie. Il décrit la gestion et la mise en œuvre de ces pratiques, analyse leur impact sur les marchés du travail, le développement économique et les politiques migratoires des pays d'accueil et des pays d'origine. La publication examine aussi les perspectives de développement de ce type de migration. L'annexe contient une liste des principaux accords signés par les pays de l'OCDE, par type de recrutement.

Cliquez pour accéder: 
Date de publication :
14 déc 2004
DOI :
10.1787/9789264108707-fr
 
Chapitre
 

Évaluation des accords bilatéraux de main-d'œuvre signés par la Roumanie You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
Auteur(s):
Dana Diminescu
Pages :
71–81
DOI :
10.1787/9789264108707-6-fr

Cacher / Voir l'abstract

Dix ans après la chute du rideau de fer, la barrière qui séparait le monde occidental des anciennes « démocraties populaires » semblait avoir été repoussée aux frontières de la Roumanie. Cette impression de « blocage » a commencé à s’estomper dès le début des négociations d’adhésion de la Roumanie à l’Union européenne (février 2000) et avec le droit pour les Roumains de circuler librement dans l’Espace Schengen depuis le...
Egalement disponible en: Anglais