Maladie, invalidité et travail : surmonter les obstacles (Vol. 2)
Cacher / Voir l'abstract

Maladie, invalidité et travail : surmonter les obstacles (Vol. 2)

Australie, Espagne, Luxembourg et Royaume-Uni

Trop de travailleurs quittent pour toujours le marché du travail pour raison de santé. Et trop de personnes affectées d’un handicap se voient refuser la possibilité de travailler. C’est une tragédie à la fois sociale et économique qui frappe pratiquement l’ensemble des pays de l’OCDE. Ce rapport analyse les facteurs qui pourraient expliquer ce paradoxe. Les auteurs s’intéressent plus particulièrement aux cas de l’Australie, de l’Espagne, du Luxembourg et du Royaume-Uni et mettent en lumière le rôle des institutions et des politiques. Cet ouvrage recommande un éventail de réformes susceptibles de répondre aux défis auxquels ces quatre pays font face.
Cliquez pour accéder: 
Date de publication :
17 déc 2007
DOI :
10.1787/9789264038189-fr
 
Chapitre
 

Évaluation des réformes récentes et en cours You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
Auteur(s):
OCDE
Pages :
69–85
DOI :
10.1787/9789264038189-4-fr

Cacher / Voir l'abstract

Depuis dix ans, les quatre pays ont entrepris une refonte complète de leurs politiques de la maladie et de l’invalidité. Le Royaume-Uni et l’Espagne ont mené de pair la réforme des politiques de l’emploi et des transferts sociaux. En Australie, la refonte de la politique de l’emploi a précédé celle des transferts sociaux, tandis que le Luxembourg a fait l’inverse, en aménageant et en développant la politique de l’emploi après avoir sensiblement modifié le régime des prestations. En Australie et au Luxembourg, la réforme a d’abord concerné les personnes à capacité de travail partielle, qui sont maintenant censées rester ou devenir actives et qui bénéficient pour cela d’une aide accrue. En Australie et au Royaume-Uni, l’éventail des programmes pour l’emploi et la réadaptation a été considérablement élargi et de nouveaux mécanismes de financement ont été mis en place. Le Royaume-Uni, en particulier, instaure actuellement aussi de nouveaux droits et obligations tant pour les pouvoirs publics que pour les nouveaux demandeurs de prestations d’invalidité. En Espagne, la réforme a essentiellement consisté à décentraliser et à concentrer les compétences afin d’améliorer les services et la gestion de l’admission aux prestations.
Egalement disponible en: Anglais