Examens de l'OCDE des systèmes de santé: Suisse 2011
Cacher / Voir l'abstract

Examens de l'OCDE des systèmes de santé: Suisse 2011

Cinq ans après le premier examen du système de santé suisse, l’OCDE et l’OMS ont de nouveau associé leur expertise afin de faire un rapport sur les progrès réalisés et sur l'état d'avancement de la mise en œuvre des réformes du système de santé suisse. En plus de faire le bilan du bon fonctionnement global du système de santé suisse, les deux organisations proposent des mesures concrètes pour aider le système à améliorer son efficacité et à se préparer pour les besoins futurs en soins de santé de la population suisse. Ce rapport se focalise sur trois points principaux : le marché des assurances santé, la planification du personnel de santé et la gestion et la gouvernance du système de santé.

Cliquez pour accéder: 
Date de publication :
23 déc 2011
DOI :
10.1787/9789264120938-fr
 
Chapitre
 

Les réformes récentes du système de santé et les progrès accomplis depuis l'examen de 2006 You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
Auteur(s):
OCDE
Pages :
129–152
DOI :
10.1787/9789264120938-7-fr

Cacher / Voir l'abstract

Ce chapitre examine les progrès accomplis récemment en matière de santé publique et de prévention, de qualité des soins, de financement des hôpitaux et de produits pharmaceutiques. En dépit des résultats encourageants de ces dernières années, la santé publique et la promotion de la santé en Suisse restent largement non coordonnées et varient selon les politiques et les capacités des cantons. Alors que le débat concernant une nouvelle loi sur la prévention se poursuit, les progrès sont lents en ce qui concerne la promotion de politiques de santé préventives d’un bon rapport coût-efficacité ou l’élargissement du champ d’application de mesures préventives qui ont montré leur utilité – comme les mesures de dépistage du cancer du sein. De même, si les efforts récemment déployés pour élargir la collecte de données sur la qualité des soins sont judicieux, il demeure nécessaire de procéder à la collecte de façon cohérente au niveau national pour déterminer si la population suisse bénéficie vraiment des meilleures pratiques en matière de soins. L’adoption par la Suisse d’un système de financement par cas pour les services dispensés aux patients hospitalisés est une avancée qui devrait contribuer à accroître l’efficience. La mesure dans laquelle cela sera effectivement le cas dépendra largement des modalités de mise en application de ces réformes par les différents cantons. Les politiques pharmaceutiques ont permis d’obtenir des résultats, mais il pourrait être fait davantage pour optimiser les dépenses de santé.
Egalement disponible en: Anglais