Lignes directrices de l'OCDE pour les essais de produits chimiques, Section 4

Effets sur la santé

Français
ISSN : 
2074-5842 (en ligne)
http://dx.doi.org/10.1787/20745842
Cacher / Voir l'abstract

Les lignes directrices de l’OCDE pour les essais de produits chimiques est une collection d’environ 100 des plus pertinents tests reconnus à l’échelle internationale et méthodes d’essai utilisées par les gouvernements, l’industrie et des laboratoires indépendants afin d’identifier et de définir les dangers potentiels des nouvelles substances chimiques, préparations chimiques et mélanges chimiques.

Cette batterie d’outils est particulièrement utile pour les professionnels dans les tests réglementaires de sécurité et les produits chimiques et produits chimiques de notification et d’enregistrement des produits chimiques. Ils peuvent également être utilisés pour la sélection et le classement des produits chimiques au cours du développement de nouveaux produits chimiques et de produits et de recherche en toxicologie. Ce groupe d’essais est consacré aux effets sur la santé.

Egalement disponible en Anglais
 
Essai n° 471: Essai de mutation réverse sur des bactéries

Essai n° 471: Essai de mutation réverse sur des bactéries You or your institution have access to this content

Français
Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/9747102e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/environment/essai-n-471-essai-de-mutation-reverse-sur-des-bacteries_9789264071254-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
21 jui 1997
Pages :
11
ISBN :
9789264071254 (PDF)
http://dx.doi.org/10.1787/9789264071254-fr

Cacher / Voir l'abstract

L'essai de mutation réverse sur les bactéries est pratiqué sur des souches de Salmonella typhimurium et d'Escherichia coli auxotrophes pour un acide aminé, afin de détecter des mutations ponctuelles provenant de substitutions ou de décalages du cadre de lecture. Le principe de cet essai de mutation réverse sur les bactéries repose sur la détection de mutations qui inversent des mutations présentes dans les souches d’essai et rétablissent les possibilités fonctionnelles des bactéries pour synthétiser un acide aminé essentiel.

Des suspensions des cellules bactériennes sont exposées à la substance d'essai (liquide ou solide) en présence et en l'absence d'un système métabolique exogène d'activation. Au moins cinq concentrations différentes analysables de la substance d'essai devraient être employées. La concentration d'essai maximum recommandée pour les substances non-cytotoxiques solubles est de 5 mg/boîte ou de 5 ml/boîte. Il y a deux méthodes : la méthode par étalement et la méthode de pré-incubation. Pour les deux techniques, après deux ou trois jours d'incubation à 37°C, les colonies révertantes sont comptées et comparées au nombre de colonies révertantes spontanées des boîtes de contrôle.

Egalement disponible en Anglais
loader image
 
Visit the OECD web site