Lignes directrices de l'OCDE pour les essais de produits chimiques, Section 3

Dégradation et Accumulation

ISSN :
2074-5834 (en ligne)
DOI :
10.1787/20745834
Cacher / Voir l'abstract

Les lignes directrices de l’OCDE pour les essais de produits chimiques est une collection d’environ 100 des plus pertinents tests reconnus à l’échelle internationale et méthodes d’essai utilisées par les gouvernements, l’industrie et des laboratoires indépendants afin d’identifier et de définir les dangers potentiels des nouvelles substances chimiques, préparations chimiques et mélanges chimiques.

Cette batterie d’outils est particulièrement utile pour les professionnels dans les tests réglementaires de sécurité et les produits chimiques et produits chimiques de notification et d’enregistrement des produits chimiques. Ils peuvent également être utilisés pour la sélection et le classement des produits chimiques au cours du développement de nouveaux produits chimiques et de produits et de recherche en toxicologie. Ce groupe d’essais est consacré à a dégradation et à l’accumulation.

Egalement disponible en: Anglais
 
Essai n° 307: Transformation aérobie et anaérobie dans le sol

Essai n° 307: Transformation aérobie et anaérobie dans le sol You or your institution have access to this content

Cliquez pour accéder: 
Auteur(s):
OCDE
Date de publication :
24 avr 2002
Pages :
20
ISBN :
9789264070516 (PDF)
DOI :
10.1787/9789264070516-fr

Cacher / Voir l'abstract

La méthode décrite dans cette Ligne directrice est conçue pour évaluer la transformation aérobie et anaérobie des produits chimiques dans le sol. L’essai est exécuté pour déterminer la vitesse de transformation de la substance d'essai, et la nature et la vitesse de formation et de dégradation des produits de transformation auxquels, les plantes et les organismes du sol risquent d’être exposées.

De 50 à 200 g d’échantillons de sol (un limon sableux, un limon fin, un limon ou un sable limoneux) sont traités avec la substance d'essai et incubés dans l'obscurité dans des flacons biométriques ou des appareils dynamiques, dans des conditions de laboratoire bien définies. La dose du traitement devrait correspondre à la dose la plus élevée d'application du produit phytosanitaire recommandée dans le mode d'emploi. Des échantillons non traités de sol sont également incubés dans les conditions d'essai. Ces échantillons sont employés pour des mesures de biomasse pendant et à la fin des études. Les études portant sur la vitesse et la voie de transformation ne doivent normalement pas dépasser 120 jours. Deux flacons d'incubation sont prélevés à l'issue d'intervalles de temps appropriés et des échantillons de sol sont extraits avec des solvants adéquats, de polarité différente, afin de doser la substance d'essai et/ou les produits de transformation. Les produits volatils sont recueillis pour analyse par des dispositifs appropriés d'adsorption. Grâce aux produits marqués au 14C, les différentes vitesses de minéralisation de la substance d'essai peuvent être mesurées en piégeant le 14CO2 qui se dégage, un bilan massique incluant la formation de résidus fixés aux constituants du sol peut être établi.

Egalement disponible en: Anglais