Lignes directrices de l'OCDE pour les essais de produits chimiques, Section 3

Dégradation et Accumulation

ISSN :
2074-5834 (en ligne)
DOI :
10.1787/20745834
Cacher / Voir l'abstract

Les lignes directrices de l’OCDE pour les essais de produits chimiques est une collection d’environ 100 des plus pertinents tests reconnus à l’échelle internationale et méthodes d’essai utilisées par les gouvernements, l’industrie et des laboratoires indépendants afin d’identifier et de définir les dangers potentiels des nouvelles substances chimiques, préparations chimiques et mélanges chimiques.

Cette batterie d’outils est particulièrement utile pour les professionnels dans les tests réglementaires de sécurité et les produits chimiques et produits chimiques de notification et d’enregistrement des produits chimiques. Ils peuvent également être utilisés pour la sélection et le classement des produits chimiques au cours du développement de nouveaux produits chimiques et de produits et de recherche en toxicologie. Ce groupe d’essais est consacré à a dégradation et à l’accumulation.

Egalement disponible en: Anglais
 
Essai n° 302A: Biodégradabilité dite intrinsèque: Méthode SCAS modifiée

Essai n° 302A: Biodégradabilité dite intrinsèque: Méthode SCAS modifiée You or your institution have access to this content

Cliquez pour accéder: 
Auteur(s):
OCDE
Date de publication :
12 mai 1981
Pages :
8
ISBN :
9789264070370 (PDF)
DOI :
10.1787/9789264070370-fr

Cacher / Voir l'abstract

Cette Ligne directrice décrit une méthode qui est une adaptation de la méthode semi-continue en présence de boue activée (SCAS), mise au point par la « Soap and Detergent Association », pour évaluer la biodégradation primaire de l'alkylbenzène sulfonate. L'essai ne simule pas les conditions réelles d’une installation de traitement d'eaux d'égout.

Les boues activées d'une station de traitement d'eaux d'égout sont déposées dans une unité d'aération. Le composé d'essai (non-volatil, hydrosoluble, organique, non inhibitrice de bactéries à la concentration d'essai) et de l’eau d'égout domestique décantée sont ajoutés, et le mélange est aéré pendant 23 heures. L'aération est alors arrêtée, la boue est décantée et le surnageant est retiré. La boue restante dans la chambre d'aération est alors mélangée à une nouvelle portion de composé d'essai et d'eau d'égout, puis le cycle est recommencé. Les opérations de remplissage et de soutirage sont répétées quotidiennement pendant toute la durée de l'essai. Une concentration élevée des micro-organismes aérobies est employée. La durée de l'essai pour des composés montrant peu ou pas de biodégradation est indéterminée, mais l'expérience suggère que cette durée devrait être au moins de 12 semaines. La biodégradation est déterminée par la teneur en carbone organique dissous dans le liquide surnageant. Ce résultat est comparé à celui obtenu dans un tube contenant une solution témoin réalisée uniquement avec de l'eau d'égout décantée.

Egalement disponible en: Anglais