Perspectives de l'emploi de l'OCDE

Frequency :
Annuel
ISSN :
1999-1274 (en ligne)
ISSN :
0256-6192 (imprimé)
DOI :
10.1787/19991274
Cacher / Voir l'abstract

Rapport annuel de l’OCDE sur l’emploi dans les pays de l’Organisation. Chaque édition propose un examen des tendances récentes, de l’évolution des politiques et des perspectives. Une annexe statistique fournit des données sur les taux d’emploi, l’incidence de l’emploi à temps partiel, les ratios emploi/population, et les taux d’activité. Sont également incluses des données sur les dépenses consacrées aux programmes du marché du travail, les rémunérations annuelles moyennes, et la dispersion des revenus. Des chapitres spécifiques sont consacrés à des thèmes présentant un intérêt pour l’actualité.

Egalement disponible en: Anglais, Allemand
 
Perspectives de l'emploi de l'OCDE 2013

Dernière édition

Perspectives de l'emploi de l'OCDE 2013 You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
Auteur(s):
OCDE
Date de publication :
16 jui 2013
Pages :
296
ISBN :
9789264201989 (PDF) ; 9789264201972 (imprimé)
DOI :
10.1787/empl_outlook-2013-fr

Cacher / Voir l'abstract

Les Perspectives de l’emploi de l’OCDE 2013 examinent les marchés du travail au lendemain de la crise. Aujourd’hui encore, plus de 48 millions de personnes sont sans travail dans la zone de l’OCDE. Trouver le juste équilibre entre apporter aux chômeurs une nécessaire garantie de revenu et maintenir de fortes incitations à retrouver un emploi et aider les chômeurs dans leur effort de recherche d’emploi n’est pas tâche facile. L’édition de cette année des Perspectives tire des enseignements utiles d’un examen réalisé récemment par l’OCDE qui a porté sur les systèmes de prestations, les services de l’emploi, publics et privés, et les programmes d’emploi et de formation dans sept pays membres. En outre, les Perspectives observent la situation des jeunes et des travailleurs seniors sur les marchés du travail difficiles d’aujourd’hui, et font le point sur la protection de l’emploi dans les pays de l’OCDE et certaines économies émergentes. Le rapport s’achève sur une présentation des principaux résultats d’une nouvelle étude internationale consacrée aux cessations d’emploi involontaires consécutives à une restructuration, un transfert ou une cessation d’activité. Comme les années précédentes, on trouvera à la fin des Perspectives une annexe statistique développée réunissant les indicateurs clés du marché du travail.

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les abstracts Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder:  Avant-propos

    Les Perspectives de l’emploi de l’OCDE présentent une évaluation annuelle des principales évolutions et perspectives des marchés du travail des pays membres. Chaque édition contient également des chapitres consacrés à des aspects spécifiques sur le fonctionnement des marchés du travail et à leurs implications pour les politiques afin de promouvoir des emplois plus nombreux et de meilleure qualité. Les trois thèmes abordés cette année sont : les récentes reformes de la législation de protection de l’emploi, les politiques d’activation et les pertes d’emploi pour raison économique. Des statistiques de référence sont également disponibles.

  • Cliquez pour accéder:  Éditorial

    Les préoccupations sont de plus en plus vives dans de nombreux pays face à la fragilisation du tissu social qu’induit la persistance de hauts niveaux de chômage. Plus de cinq années ont passé depuis le début de la crise économique et financière mondiale, mais une reprise inégale et sans vigueur n’a pas créé suffisamment d’emplois pour avoir un réel impact sur le chômage dans de nombreux pays de l’OCDE. En avril 2013, 8 % de la population active étaient au chômage dans la zone OCDE, ce qui représente plus de 48 millions de personnes, soit presque 16 millions de plus qu’en 2007. S’il y a eu des signes encourageants de reprise de la croissance de l’emploi aux États-Unis, cette tendance a été contrebalancée par le retour de la récession dans la zone euro associée à un taux de chômage qui a continué d’augmenter, atteignant le niveau record de 12.1 % en avril 2013. D’après les prévisions économiques les plus récentes de l’OCDE (mai 2013), le chômage dans la zone OCDE ne devrait pas redescendre sous son niveau actuel avant qu’une bonne partie de l’année 2014 ne se soit écoulée.

  • Cliquez pour accéder:  Acronymes et abréviations
  • Cliquez pour accéder:  Résumé

    Plus de cinq années se sont écoulées depuis que la crise financière et économique mondiale a éclaté, et pourtant le chômage reste élevé, dans de nombreux pays de l’OCDE. En avril 2013, plus de 48 millions de personnes étaient sans travail, soit un taux de chômage de 8.0 %, en repli d’un demi-point de pourcentage seulement par rapport au taux maximum de 8.5 % enregistré durant la crise. Mais les disparités sont importantes d’un pays à l’autre : le taux de chômage est proche ou en-deçà de 5 % dans cinq pays de l’OCDE mais excède 25 % dans deux autres (Espagne et Grèce). Pour l’avenir, l’OCDE ne prévoit guère de changement du côté du chômage, dans la zone de l’OCDE, jusqu’à la fin de 2014, anticipant une hausse d’au moins un point de pourcentage dans six pays européens contrebalancée par une baisse d’un demi-point de pourcentage ou plus dans cinq autres pays de l’OCDE.

  • Cliquez pour accéder:  Tous concernés ? L'expérience des différents groupes sur le marché du travail au lendemain de la crise

    Ce chapitre examine les évolutions récentes du marché du travail dans les pays de l’OCDE et analyse les perspectives de l’emploi à court terme à partir des dernières prévisions de l’OCDE. Il s’attache tout particulièrement à montrer quelles ont été les performances de différents groupes socio-économiques depuis le début de la crise financière mondiale. La situation des travailleurs âgés est analysée de façon plus détaillée car, contrairement aux autres groupes, ces travailleurs s’en sont mieux sortis cette fois-ci qu’à la suite des récessions précédentes. Cette amélioration s’est‑elle faite au prix d’une dégradation de l’emploi des jeunes ? La question est d’autant plus importante que les gouvernements pourraient être soumis à des pressions les incitant à prendre des mesures pour encourager les seniors à se retirer du marché du travail dans l’espoir de libérer ainsi des emplois pour les jeunes.

  • Cliquez pour accéder:  Protéger l'emploi, renforcer la flexibilité : un nouveau regard sur la législation sur la protection de l'emploi

    Ce chapitre décrit la législation sur la protection de l’emploi (LPE) actuellement en vigueur dans les pays de l’OCDE et certaines économies émergentes (dont l’ensemble des pays du G20). Il présente également les estimations quantitatives les plus récentes, permettant des comparaisons entre pays, du degré de rigueur de la LPE. Ces estimations sont le fruit d’un travail complet d’actualisation des indicateurs de la LPE définis par l’OCDE, réalisé à l’aide d’une méthode de recueil des données plus fiable et en tenant compte de la législation, des conventions collectives et de la jurisprudence. Ce travail a par ailleurs conduit à une révision d’ampleur des séries chronologiques historiques de ces indicateurs. Ce chapitre décrit également différents modèles de protection de l’emploi rencontrés dans les pays de l’OCDE. Enfin, il montre que ces cinq dernières années ont été marquées par une tendance évidente à un assouplissement de la LPE, notamment de la réglementation relative aux licenciements individuels et collectifs.

  • Cliquez pour accéder:  Activer les demandeurs d'emploi : les enseignements à tirer de l'expérience de sept pays de l'OCDE

    Ce chapitre présente un examen comparatif des principales évolutions intervenues dans la conception et la mise en œuvre des systèmes de prestations, des programmes d’emploi et de formation et des services de l’emploi dans sept pays de l’OCDE. L’orientation active de ces politiques contribue à mobiliser les demandeurs d’emploi sur le marché du travail et à éviter leur dépendance à l’égard des prestations. Ce chapitre s’appuie sur une série d’examens par pays des politiques d’activation adoptées en Irlande, en Norvège, en Finlande, en Suisse, au Japon et en Australie ainsi que sur les résultats préliminaires de l’examen du Royaume‑Uni. Il propose une réflexion sur les enseignements à tirer des politiques d’activation qui ont donné de bons résultats dans ces pays, ainsi que sur les écueils à éviter.

  • Cliquez pour accéder:  Retrouver du travail : retour à l'emploi, salaire et utilisation des compétences suite à une perte d'emploi pour raison économique

    Ce chapitre apporte des éléments nouveaux et plus complets sur les pertes d’emploi pour raison économique et leurs conséquences. La perte d’emploi pour raison économique s’entend ici comme la cessation d’emploi involontaire liée à des motifs économiques tels qu’un ralentissement de l’activité économique ou un changement structurel. Des efforts particuliers ont été déployés pour améliorer la comparabilité des données entre les 14 pays sur lesquels porte l’étude. Ce chapitre présente les taux de licenciement et de retour à l’emploi un et deux ans après le licenciement. Il présente également une analyse des conséquences de la suppression de poste sur les revenus d’activité ultérieurs et sur d’autres aspects de la qualité de l’emploi, ainsi qu’un examen de l’évolution des compétences exigées due à la mobilité professionnelle consécutive au licenciement. Enfin, il recense les catégories de travailleurs les plus touchés par les suppressions de poste – en termes tant de fréquence que de conséquences.

  • Ajouter à ma sélection