Réformes économiques

Frequency :
Annuel
ISSN :
1813-274X (en ligne)
ISSN :
1813-2731 (imprimé)
DOI :
10.1787/1813274x
Cacher / Voir l'abstract

Cette publication annuelle fait le point sur les questions de politique structurelle dans les pays de l’OCDE. En complément des Perspectives économiques de l’OCDE et des Études économiques de l’OCDE, chaque numéro de Réformes économiques présente un aperçu général des évolutions de politique structurelle dans les pays de l’OCDE, assorti d’un ensemble d’indicateurs représentatifs de ces évolutions. Des notes par pays font la synthèse des priorités retenues à la lumière des indicateurs, des mesures prises et des recommandations formulées. La section consacrée à ces notes par pays comporte également un ensemble d’indicateurs, de tableaux et de graphiques pour chacun d’entre eux. Chaque numéro contient plusieurs études thématiques.

Egalement disponible en: Anglais
 
Réformes économiques 2011

Réformes économiques 2011

Objectif croissance You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011_growth-2011-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
Date de publication :
04 mai 2011
Pages :
250
ISBN :
9789264092600 (PDF) ; 9789264092594 (imprimé)
DOI :
10.1787/growth-2011-fr

Cacher / Voir l'abstract

Après la récession la plus profonde que le monde ait connue depuis la Grande Dépression, une reprise est en cours, mais elle reste trop tributaire des actions de relance macroéconomique et a été insuffisante jusqu’ici pour résorber le chômage élevé et persistant observé dans beaucoup de pays. Objectif Croissance 2011 met en évidence les réformes structurelles nécessaires pour rétablir la croissance à long terme au lendemain de la crise. Pour chaque pays de l’OCDE et, pour la première fois, pour les six principaux pays émergents (Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde, Indonésie et Russie), cinq domaines prioritaires de réforme sont identifiés où il semblerait le plus efficace d’agir pour assurer une croissance soutenue au cours de la prochaine décennie. L’analyse montre que nombre de ces réformes pourraient aussi contribuer à l’effort indispensable d’assainissement budgétaire et faciliter la réduction des déséquilibres mondiaux de balance courante.

Les indicateurs internationalement comparables présentés ici permettent aux pays d’évaluer leurs performances économiques et leurs politiques structurelles dans un large éventail de domaines. En outre, cette publication comprend trois chapitres analytiques couvrant : les politiques du logement ; l’efficacité des systèmes de santé ; etles liens entre les politiques structurelles et les déséquilibres de balance courante.

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec001.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/editorial_growth-2011-1-fr
    • LIRE
    Les multiples dividendes des réformes structurelles
    La reprise économique mondiale est en cours depuis quelque temps déjà mais elle reste faible et inégale. Les économies de marché émergentes connaissent une forte croissance, tandis que dans les pays de l’OCDE la croissance n’a pas permis de réduire le chômage significativement par rapport à son pic d’après crise, avec tous les coûts humains et sociaux que cela implique. Les déséquilibres mondiaux de balances des paiements se creusent à nouveau. La croissance mondiale post-récession sera-t-elle durable ? La reprise induite par l’action des pouvoirs publics n’a pas encore totalement fait place à une croissance auto-entretenue et riche en emplois, notamment dans les économies avancées. En outre, les marges de manoeuvre des politiques macroéconomiques sont faibles, tant dans le domaine budgétaire que dans le domaine monétaire. Les politiques monétaires ont été poussées à leurs limites, et les budgets publics doivent être assainis – de fait, la plupart des gouvernements des pays de l’OCDE prévoient des restrictions budgétaires en 2011 et au-delà. Par ailleurs, la récession a laissé des traces profondes qui, tout en étant difficiles à quantifier précisément, se traduisent dans la plupart des économies avancées de l’OCDE par des pertes de production appelées à persister pendant plusieurs années.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec002.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/resume_growth-2011-2-fr
    • LIRE
    Résumé
    Après la récession la plus profonde que le monde ait connue depuis la Grande Dépression, l’activité mondiale se redresse depuis quelque temps, mais cette reprise reste trop tributaire des actions de relance macroéconomique et a jusqu’ici été insuffisante pour résorber le chômage élevé et persistant dans nombre de pays. Les mesures de relance budgétaire sont destinées à être progressivement retirées afin de préserver la soutenabilité de la dette publique, et peu, voire pas, de soutien supplémentaire est à attendre de la politique monétaire. Dans ce contexte, le principal enjeu auquel sont aujourd’hui confrontés les gouvernements des pays de l’OCDE est de transformer une reprise induite par leurs actions de relance en une croissance auto-entretenue. Accélérer le processus de réforme structurelle qui, en dehors du domaine de la réglementation financière, s’est ralenti durant la récession mondiale, pourrait apporter une contribution décisive à cet égard. Dans un contexte de sortie de crise, la priorité pourrait être accordée aux réformes les plus propices à générer de la croissance à court terme et à aider les chômeurs et les exclus à garder des liens avec le marché du travail.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec003.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/tour-d-horizon-des-priorites-d-objectif-croissance-pour-2011_growth-2011-3-fr
    • LIRE
    Tour d'horizon des priorités d'Objectif croissance pour 2011
    Ce chapitre introductif d’Objectif croissance définit cinq axes prioritaires de réforme structurelle pour chaque pays de l’OCDE, pour l’Union européenne dans son ensemble et pour les BRIICS – Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde, Indonésie et Russie. Ces recommandations visent à remédier aux disparités de la productivité du travail et de l’utilisation de la main-d’oeuvre dans ces pays. Les pays (principalement européens) à revenu modéré et élevé doivent améliorer l’utilisation de leur main-d’oeuvre, principalement en réformant leurs systèmes de prestations et de protection de l’emploi ainsi que leur fiscalité du travail. Les pays membres relativement riches d’Asie sont confrontés à un ensemble plus équilibré de difficultés ; on mettra à leur propos davantage l’accent sur la productivité du travail. Pour les pays de l’OCDE à revenu inférieur et les BRIICS, les enjeux des réformes concernent leurs systèmes éducatifs et leur réglementation des marchés de produits, ainsi que l’emploi informel. Ce chapitre rend en outre compte d’un certain nombre de priorités de réforme qui amélioreraient directement et rapidement le solde budgétaire des pays concernés et procède à une estimation concernant la plupart des pays de l’OCDE de l’économie pouvant être réalisée en appliquant des pratiques exemplaires dans leurs systèmes nationaux d’enseignement et de soins de santé. Il s’avère que l’application de la plupart des priorités préconisées par Objectif croissance sont de nature non seulement à faire progresser le niveau de vie, mais aussi à améliorer l’équilibre des finances publiques tout en réduisant les déséquilibres des balances courantes à l’échelle mondiale.
  • Ajouter à ma sélection
  • Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Notes par pays

    • Sélectionner Cliquez pour accéder
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec004.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/australie_growth-2011-4-fr
      • LIRE
      Australie
      L’Australie a bien résisté à la crise financière mondiale, puisque son PIB par habitant s’est hissé au niveau de la moyenne de la moitié supérieure des pays de l’OCDE. Néanmoins, sa productivité est restée en retrait. Des efforts ont été récemment déployés pour améliorer les résultats du système éducatif, des réformes ayant été engagées dans le deuxième cycle du secondaire et dans l’enseignement professionnel. Des faiblesses persistent toutefois et de nouvelles mesures s’imposent dans les domaines suivants.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec005.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/autriche_growth-2011-5-fr
      • LIRE
      Autriche
      Le PIB par habitant de l’Autriche est inférieur à la moyenne de la moitié supérieure des pays de l’OCDE, mais sa situation relative s’est légèrement améliorée depuis le milieu des années 2000, du fait des gains de productivité de la main-d’oeuvre enregistrés avant la récession de 2009. Cette année-là, les autorités ont amélioré l’éducation des jeunes enfants (Kindergarten) et réduit l’orientation scolaire prématurée des élèves dans l’enseignement secondaire. Néanmoins, des insuffisances subsistent et des réformes s’imposent dans les domaines suivants.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec006.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/belgique_growth-2011-6-fr
      • LIRE
      Belgique
      Si l’écart de PIB par habitant par rapport aux pays les mieux placés s’est légèrement réduit au cours des dernières années, il continue néanmoins de refléter le faible niveau d’utilisation de la main-d’oeuvre. Des progrès ont été accomplis en termes de relèvement des faibles taux d’emploi des seniors, mais peu d’efforts ont été déployés pour s’attaquer aux déséquilibres géographiques sur le marché du travail. Des faiblesses subsistent et des réformes s’imposent dans les domaines ci-dessous.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec007.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/bresil_growth-2011-7-fr
      • LIRE
      Brésil
      L’écart de PIB par habitant entre le Brésil et les pays de l’OCDE est en train de se réduire, mais il demeure ample et s’explique dans une large mesure par une productivité de la main-d’oeuvre relativement faible, due en partie à des taux d’investissement assez bas. Au-delà des récents efforts déployés pour combattre les inégalités via l’extension des programmes de lutte contre la pauvreté, des mesures supplémentaires s’imposent dans les domaines suivants pour préserver les résultats économiques d’ensemble.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec008.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/canada_growth-2011-8-fr
      • LIRE
      Canada
      Un faible écart de PIB par habitant subsiste par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE, ce qui s’explique entièrement par le niveau relativement bas de la productivité du travail. Le Canada pourrait remédier à cette contre-performance en accomplissant de nouveaux progrès dans les domaines prioritaires évoqués ci-dessous. Par ailleurs, le gouvernement fédéral oeuvre actuellement à la conclusion d’un accord de libre-échange avec l’Union européenne (UE), et les provinces et territoires avancent sur la voie de la tarification des émissions de carbone.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec009.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/chili_growth-2011-9-fr
      • LIRE
      Chili
      Le Chili affiche un des écarts de PIB par habitant les plus importants par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE, ce qui tient essentiellement à une plus faible productivité de la main-d’oeuvre. Le mouvement de convergence amorcé s’est ralenti au cours de la dernière décennie, principalement du fait de la faible croissance de la productivité. Le Chili pourrait remédier à cette contre-performance en mettant en oeuvre de nouvelles réformes dans les domaines mentionnés ci-dessous. Le taux d’activité féminine et les résultats du système d’enseignement seront par ailleurs sans doute tirés vers le haut par la récente augmentation de la capacité d’accueil des jardins d’enfants, à condition que des mécanismes efficaces de contrôle de la qualité soient mis en place.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec010.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/chine_growth-2011-10-fr
      • LIRE
      Chine
      Le PIB par habitant a grimpé en flèche au cours des cinq dernières années, augmentant de près de 50 % en termes cumulés, ce qui a sensiblement réduit l’ample écart entre la Chine et les pays de l’OCDE. Les taux d’emploi demeurant assez élevés, cette différence de revenu par habitant tient essentiellement à une plus faible productivité. Un large éventail de réformes ont été engagées au cours des dernières années, contribuant à des gains rapides de productivité, même si des progrès demeurent nécessaires dans les domaines suivants pour garantir la poursuite de cette évolution.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec011.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/republique-tcheque_growth-2011-11-fr
      • LIRE
      République tchèque
      Plusieurs années de croissance vigoureuse avant la crise ont permis de réduire progressivement les écarts de PIB par habitant et de productivité du travail par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE, mais tous deux n’en demeurent pas moins considérables, notamment l’écart de productivité. Les autorités tchèques ont amélioré l’environnement des entreprises en recourant davantage aux technologies de l’information, mais de nouvelles mesures s’imposent dans les domaines suivants.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec012.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/danemark_growth-2011-12-fr
      • LIRE
      Danemark
      L’écart de revenu par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE s’est creusé au cours des dix dernières années, l’augmentation de l’utilisation de la main-d’oeuvre ayant été largement compensée par la faiblesse de la croissance de la productivité. Les taux d’emploi sont élevés, mais le nombre d’heures travaillées demeure modeste. Les réformes des dernières années ont été axées en particulier sur l’augmentation de l’offre de main-d’oeuvre, ainsi que sur la promotion de la croissance verte, notamment par le biais de mesures destinées à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Des efforts supplémentaires s’imposent toutefois dans les domaines mentionnés ci-après.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec013.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/estonie_growth-2011-13-fr
      • LIRE
      Estonie
      Une période de rattrapage rapide a fait suite à l’entrée de l’Estonie dans l’Union européenne (UE), mais l’ample écart de PIB par habitant qui la sépare de la moitié supérieure des pays de l’OCDE s’est encore creusé récemment. Cet écart de niveau de vie tient à un déficit de productivité, tandis que le niveau d’utilisation de la main-d’oeuvre est relativement élevé. Pour relever le taux de croissance tendancielle de la productivité, il est nécessaire de mettre en oeuvre des réformes structurelles dans les domaines suivants.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec014.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/union-europeenne_growth-2011-14-fr
      • LIRE
      Union européenne
      Il existe un net écart de revenu par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE, les niveaux de productivité et d’utilisation de la main-d’oeuvre demeurant inférieurs à ceux des pays les plus performants. Des progrès ont été réalisés dans la réforme du secteur financier, notamment dans le domaine de la réglementation macroprudentielle. Des réformes structurelles s’imposent dans les domaines suivants pour limiter les effets à moyen et long termes de la crise sur la production potentielle.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec015.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/finlande_growth-2011-15-fr
      • LIRE
      Finlande
      L’écart de PIB par habitant par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE s’est réduit jusqu’en 2008 avant de se creuser de nouveau pendant la récession. Cet écart tient pour l’essentiel à une productivité plus faible du travail, mais le niveau d’utilisation des ressources en main-d’oeuvre est aussi inférieur à celui observé dans les pays les plus performants. De récentes réformes ont été engagées en vue de renforcer le taux d’activité, d’endiguer la montée du chômage de longue durée, et d’améliorer l’efficience des prestations de service public. Des réformes complémentaires restent nécessaires dans les domaines suivants.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec016.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/france_growth-2011-16-fr
      • LIRE
      France
      L’écart de revenu par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE s’est creusé depuis le début des années 90 en raison de la faiblesse des taux d’emploi, notamment pour les jeunes et les seniors, ainsi que du nombre relativement faible d’heures travaillées par an. Les pouvoirs publics ont adopté au cours des dernières années des réformes visant à renforcer l’innovation et à réduire les désincitations fiscales à l’investissement, mais des mesures supplémentaires demeurent nécessaires, en particulier dans les domaines suivants.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec017.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/allemagne_growth-2011-17-fr
      • LIRE
      Allemagne
      L’écart de PIB par habitant qui sépare l’Allemagne de la moitié supérieure des pays de l’OCDE s’est réduit quelque peu depuis le milieu des années 2000, mais un écart d’utilisation de la main-d’oeuvre subsiste. Les réformes du régime de chômage partiel intervenues pendant la crise ont permis d’éviter des licenciements excessifs. Les incitations au travail seront en outre renforcées en 2011 par la suppression progressive de la prestation complémentaire temporaire versée à certains chômeurs de longue durée. Néanmoins, de nouvelles réformes structurelles restent nécessaires dans les domaines suivants.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec018.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/grece_growth-2011-18-fr
      • LIRE
      Grèce
      L’écart de revenu par rapport aux pays les plus performants, qui avait diminué ces dernières années, va probablement se creuser de nouveau du fait de la grave crise économique actuelle. Les réformes structurelles en cours sur les marchés de produits et du travail sont cruciales pour réduire le déficit de productivité considérable et améliorer l’utilisation de la main-d’oeuvre.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec019.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/hongrie_growth-2011-19-fr
      • LIRE
      Hongrie
      Le PIB par habitant a convergé vers la moyenne de la zone OCDE, mais l’écart reste substantiel en raison de l’ampleur du retard accusé par la Hongrie en matière de productivité du travail et, dans une moindre mesure, d’utilisation de la main-d’oeuvre. Des progrès ont été accomplis en termes d’accroissement de l’offre de main-d’oeuvre par le biais de réductions du coin fiscal sur les revenus du travail et des incitations à la retraite ant
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec020.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/islande_growth-2011-20-fr
      • LIRE
      Islande
      L’écart de PIB par habitant par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE s’était réduit au milieu des années 2000, mais il s’est creusé depuis du fait de la crise. Cette différence de revenu tient à une productivité du travail relativement faible, compensée en partie par un des taux d’utilisation des ressources en main-d’oeuvre les plus élevés de la zone OCDE. Bien que le système de réglementation et de surveillance des banques ait été récemment réformé, des réformes structurelles sont nécessaires dans les domaines suivants pour ramener l’économie sur la voie d’une croissance soutenue.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec021.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/inde_growth-2011-21-fr
      • LIRE
      Inde
      L’Inde continue d’afficher un des taux de croissance du PIB par habitant les plus élevés du monde. Néanmoins, il subsiste un écart de revenu considérable avec les pays de l’OCDE, essentiellement imputable à la faible productivité de la main-d’oeuvre, ce qui souligne la nécessité d’engager de nouvelles réformes pour étayer une croissance rapide et partagée. Les réformes progressives de la réglementation administrative lancées par les pouvoirs publics à tous les niveaux d’administration ont permis d’améliorer dans une certaine mesure l’environnement des entreprises. Néanmoins, des réformes plus fondamentales s’imposent dans les domaines suivants.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec022.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/indonesie_growth-2011-22-fr
      • LIRE
      Indonésie
      Le revenu par habitant converge vers le niveau des pays de l’OCDE, mais l’écart reste considérable, essentiellement du fait d’un déficit de productivité de la main-d’oeuvre. De nouvelles mesures dans les domaines suivants contribueraient à réduire cet écart. Dans d’autres domaines, les autorités ont pris récemment des initiatives pour atténuer le changement climatique, en se fixant des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec023.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/irlande_growth-2011-23-fr
      • LIRE
      Irlande
      L’Irlande a connu un recul marqué en termes de niveau de vie. Le chômage a fortement augmenté et le taux d’activité a reculé, ce qui s’est traduit par un écart d’utilisation de la main-d’oeuvre par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE. Bien que le gouvernement engage des réformes destinées à améliorer la réglementation macroprudentielle, il devrait déployer des efforts supplémentaires dans les domaines évoqués ci-dessous, afin de renforcer les perspectives de croissance à long terme et d’éviter une dégradation structurelle de la situation du marché du travail.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec024.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/israel_growth-2011-24-fr
      • LIRE
      Israël
      Le PIB par habitant s’est rapproché du niveau de la moitié supérieure des pays de l’OCDE depuis le milieu des années 2000, mais un écart considérable subsiste, du fait d’un déficit de productivité. Une attention notable a été accordée dernièrement aux infrastructures de transport et à la concentration du secteur financier. Néanmoins, de nouvelles réformes structurelles s’imposent dans les domaines suivants.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec025.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/italie_growth-2011-25-fr
      • LIRE
      Italie
      Le PIB par habitant et la productivité ont continué de baisser par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE. Des mesures ont été prises pour améliorer l’efficience de l’administration publique grâce à une gestion plus soucieuse des résultats et la simplification de la législation s’est poursuivie, mais ces efforts n’ont encore eu aucun impact significatif. De nouvelles réformes sont nécessaires dans les domaines suivants.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec026.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/japon_growth-2011-26-fr
      • LIRE
      Japon
      L’écart de revenu par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE persiste depuis une décennie en raison d’un ample déficit de productivité. Le gouvernement a annoncé une stratégie pour la croissance qui vise à stimuler les revenus, notamment dans les secteurs de l’environnement, de la santé et du tourisme, mais il doit aussi consacrer davantage d’efforts aux réformes suivantes de la réglementation pour stimuler la demande et accélérer les gains de productivité.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec027.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/coree_growth-2011-27-fr
      • LIRE
      Corée
      L’écart de PIB par habitant par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE continue de se resserrer tandis que le taux d’utilisation de la main-d’oeuvre reste les plus élevé de la zone OCDE. Le retard restant à combler en termes de revenu est dû à des déficits de productivité, surtout dans le secteur des services. Des progrès sensibles pourraient être faits grâce à de nouvelles réformes dans les domaines énumérés ci-dessous. Il faudrait aussi réduire les aides mises en place au moment de la crise en faveur des petites et moyennes entreprises, pour éviter de soutenir des entreprises non viables.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec028.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/luxembourg_growth-2011-28-fr
      • LIRE
      Luxembourg
      Le PIB par habitant est le plus élevé de la zone OCDE, malgré une baisse durant la récession. La productivité du travail a stagné à cause du maintien de sureffectifs et la croissance connaîtra probablement un ralentissement par rapport aux dernières décennies. Les réformes majeures du système scolaire mises en oeuvre depuis quelques années amélioreront les perspectives de formation offertes aux résidents, mais des progrès sont nécessaires dans les autres domaines évoqués cidessous.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec029.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/mexique_growth-2011-29-fr
      • LIRE
      Mexique
      Le Mexique affiche l’un des plus grands écarts de PIB par habitant par rapport à la moitié la plus riche des pays de l’OCDE, ce qui s’explique presque entièrement par le déficit persistant de la productivité du travail. La politique mexicaine de la concurrence s’aligne peu à peu sur les meilleurs pratiques internationales, mais de nouvelles mesures sont encore nécessaires dans les domaines ci-dessous pour combler le retard observé en termes de productivité.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec030.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/pays-bas_growth-2011-30-fr
      • LIRE
      Pays-Bas
      Le PIB par habitant se situe dans la moyenne de la moitié supérieure des pays de l’OCDE, en raison à la fois d’une forte productivité horaire et d’un niveau d’emploi élevé, malgré un faible nombre d’heures travaillées. En 2009, le gouvernement a pris une série de mesures en vue de renforcer les dispositifs d’activation et d’allonger le temps de travail, mais l’amélioration des performances économiques appelle de nouvelles réformes dans les domaines suivants.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec031.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/nouvelle-zelande_growth-2011-31-fr
      • LIRE
      Nouvelle-Zélande
      La Nouvelle-Zélande continue d’afficher un écart important de PIB par habitant par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE, ce qui tient exclusivement à un faible niveau de productivité du travail. Des progrès ont été faits sur plusieurs plans – négociation d’accords régionaux de libre-échange, réduction des distorsions induites par la fiscalité et tarification des émissions de carbone – mais des réformes sont encore nécessaires dans les domaines ci-après.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec032.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/norvege_growth-2011-32-fr
      • LIRE
      Norvège
      La Norvège a maintenu son avance en termes de productivité (y compris dans le secteur non pétrolier) sur la plupart des autres pays de l’OCDE, et elle affiche en outre un niveau élevé d’utilisation de la main-d’oeuvre. Des réformes structurelles dans les domaines indiqués ci-dessous pourraient néanmoins améliorer encore les résultats économiques.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec033.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/pologne_growth-2011-33-fr
      • LIRE
      Pologne
      En dépit d’une remontée rapide du PIB par habitant au cours de la dernière décennie, l’écart par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE reste important, en raison principalement du déficit de productivité de la main-d’oeuvre. Le gouvernement a pris des mesures pour attirer les investissements directs de l’étranger afin de moderniser l’économie et d’accroître l’intensité de capital. Mais un certain nombre d’autres réformes doivent être entreprises, en particulier dans les domaines indiqués cidessous.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec034.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/portugal_growth-2011-34-fr
      • LIRE
      Portugal
      Le PIB par habitant a baissé au cours des dix dernières années par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE, et la tendance ne s’est qu’à peine inversée durant la crise récente. Ce fléchissement est principalement imputable à la sous-utilisation de la main-d’oeuvre, mais la faiblesse de la productivité explique à elle seule le large écart entre les niveaux de revenu. Des efforts ont été faits récemment pour accélérer la réforme des retraites et accroître l’efficience de l’administration publique. Mais d’autres réformes sont encore nécessaires dans les domaines suivants pour améliorer la performance économique.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec035.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/russie_growth-2011-35-fr
      • LIRE
      Russie
      L’écart de revenu par rapport aux pays de l’OCDE a diminué rapidement jusqu’en 2008, mais il était encore important et s’est creusé en 2009, la Russie ayant été assez durement touchée par la crise économique et financière. Ce retard est presque entièrement imputable à l’insuffisance de la productivité du travail, d’où la priorité à accorder aux réformes dans ce domaine.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec036.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/republique-slovaque_growth-2011-36-fr
      • LIRE
      République slovaque
      La convergence rapide du PIB par habitant que l’on observait depuis 2000 par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE s’est interrompue en 2009, mais celle de la productivité s’est poursuivie. Des écarts importants subsistent en matière d’utilisation de la main-d’oeuvre et de productivité du travail. Le plan de redressement de 2009 a permis aux entreprises de mieux s’adapter au cycle économique grâce à la mise en place de comptes épargne-temps. Pour améliorer la performance économique à plus long terme, de nouvelles mesures sont nécessaires dans les domaines suivants.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec037.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/slovenie_growth-2011-37-fr
      • LIRE
      Slovénie
      L’écart de revenu par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE, qui s’était sensiblement resserré avant la crise, a recommencé à se creuser, principalement en raison du déficit de la productivité du travail. La mise en place récente d’un guichet unique pour simplifier les formalités de création d’entreprise, ainsi que la réforme de l’impôt sur le revenu des sociétés et de l’impôt sur le revenu des personnes physiques devraient stimuler la performance économique. D’autres réformes sont néanmoins nécessaires dans les domaines indiqués ci-dessous.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec038.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/afrique-du-sud_growth-2011-38-fr
      • LIRE
      Afrique du Sud
      L’écart de PIB par habitant par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE n’a pas diminué depuis la transition au gouvernement par la majorité, bien qu’une certaine convergence soit notable depuis quelques années. Par comparaison avec d’autres pays non membres de l’OCDE, cet écart s’explique pour une part importante par le faible niveau d’utilisation de la main-d’oeuvre. Le développement massif des aides sociales a été utile pour atténuer la pauvreté, mais des réformes structurelles permettraient d’accélérer la convergence vers les niveaux de revenu de la zone OCDE.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec039.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/espagne_growth-2011-39-fr
      • LIRE
      Espagne
      La convergence du PIB par habitant a marqué le pas, bien que les résultats soient plus favorables en termes de prix courants internationaux. Récemment la croissance de la productivité s’est accélérée, en partie sous l’effet de la contraction de la construction de logements, secteur où la productivité est faible, tandis que l’utilisation de la main-d’oeuvre a baissé. Sur le marché du logement, l’exécution des contrats de location s’est améliorée et le régime fiscal applicable aux logements locatifs et aux logements occupés par leur propriétaire a été uniformisé. Des progrès ont été faits, notamment en ce qui concerne le marché du travail, mais de nouvelles réformes sont nécessaires dans les domaines suivants.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec040.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/suede_growth-2011-40-fr
      • LIRE
      Suède
      L’écart de revenu vis-à-vis des économies de tête de l’OCDE s’est un peu creusé ces dernières années, sous l’effet d’un ralentissement de la productivité. Les taux d’emploi sont élevés, mais la durée moyenne du travail est faible. Les réformes du système de prestations sociales et de la fiscalité du travail ont contribué à soutenir l’activité et l’emploi, et des efforts ont été faits pour atténuer les émissions de gaz à effet de serre. De nouvelles réformes sont nécessaires dans les domaines indiqués ci-dessous.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec041.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/suisse_growth-2011-41-fr
      • LIRE
      Suisse
      La chute du PIB réel par habitant par rapport aux pays de l’OCDE les mieux placés s’est enrayée du fait d’un accroissement relatif de l’utilisation de la main-d’oeuvre, mais l’écart en termes de productivité subsiste. Des mesures ont été prises dans plusieurs domaines, en particulier celui du contrôle prudentiel des établissements bancaires d’importance systémique, notamment sous la forme d’obligations renforcées en matière de fonds propres et de liquidités. Des réformes dans les domaines ci-après demeurent nécessaires pour améliorer la croissance économique tendancielle.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec042.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/turquie_growth-2011-42-fr
      • LIRE
      Turquie
      L’écart de revenu par rapport à la moitié supérieure des pays de l’OCDE s’est resserré dans les années 2000, mais il reste très important en raison du faible niveau tant de la productivité du travail que de l’utilisation de la main-d’oeuvre. Le rattrapage accéléré observé jusqu’à la crise de 2009 tenait essentiellement à des gains de productivité, tandis que l’utilisation de la main-d’oeuvre demeurait très insuffisante. Un nouveau projet de Code du commerce a été rédigé et devrait être adopté afin d’améliorer la transparence financière et de faciliter le financement de l’investissement. Des réformes structurelles dans les domaines évoqués ci-après sont nécessaires pour améliorer la performance globale de l’économie.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec043.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/royaume-uni_growth-2011-43-fr
      • LIRE
      Royaume-Uni
      Les taux d’emploi relatifs restent légèrement inférieurs à la moyenne de la moitié supérieure des pays de l’OCDE et se sont un peu réduits ces quelques dernières années. Malgré une certaine convergence, la productivité du travail est encore inférieure à la moyenne, ce qui se traduit par un écart prononcé de PIB par habitant. Les dépenses publiques de R-D ont récemment augmenté, mais des efforts supplémentaires doivent être faits dans les domaines suivants pour améliorer encore le niveau de vie.
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec044.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/etats-unis_growth-2011-44-fr
      • LIRE
      États-Unis
      Le PIB par habitant reste d’un des plus élevés de la zone OCDE, essentiellement du fait d’une forte productivité du travail, dont l’accélération récente durant la récession a amélioré la performance des travailleurs américains par rapport à la moyenne OCDE, tandis que l’utilisation relative de la main-d’oeuvre a diminué. Des réformes ont été entreprises récemment dans le secteur de la santé et le secteur financier, mais des efforts supplémentaires s’imposent dans les domaines mentionnés ci-après.
    • Ajouter à ma sélection
  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec045.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/indicateurs-de-politique-structurelle_growth-2011-45-fr
    • LIRE
    Indicateurs de politique structurelle
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec046.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/le-logement-et-l-economie_growth-2011-46-fr
    • LIRE
    Le logement et l'économie
    Ce chapitre compare un certain nombre de politiques du logement dans un ensemble de pays de l’OCDE et conclut que des politiques mal conçues peuvent avoir des effets négatifs considérables sur l’économie, par exemple en augmentant le niveau et l’instabilité des prix réels des logements et en empêchant les gens de déménager facilement pour saisir des opportunités en matière d’emploi. Certaines de ces politiques ont joué un rôle important dans le déclenchement de la crise financière et économique récente et pourraient également freiner la reprise. Ce chapitre formule quelques recommandations pour la mise en place de politiques du logement efficientes et équitables qui puissent également contribuer à la stabilité macroéconomique et à la croissance.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec047.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/remedier-aux-desequilibres-des-balances-courantes_growth-2011-47-fr
    • LIRE
    Remédier aux déséquilibres des balances courantes
    Ce chapitre présente une nouvelle analyse économétrique réalisée par l’OCDE qui met en évidence certaines possibilités offertes par les réformes structurelles pour réduire les déséquilibres mondiaux en agissant sur les taux d’épargne et d’investissement. Par exemple, les réformes de la protection sociale et des marchés de capitaux pourraient limiter les excédents des balances courantes de plusieurs économies émergentes, dont la Chine. De même, une réforme des marchés de produits de nature à stimuler la croissance pourrait limiter les excédents de certaines économies avancées comme le Japon et l’Allemagne en stimulant les dépenses d’équipement. L’analyse de scénarios de l’OCDE décrite ci-après montre qu’un ensemble de mesures d’assainissement budgétaire et de réformes structurelles dans les principales économies de la planète pourrait faire reculer d’environ un tiers les déséquilibres mondiaux des balances courantes.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211032ec048.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/reformes-economiques-2011/un-nouveau-regard-sur-les-systemes-de-sante-de-l-ocde_growth-2011-48-fr
    • LIRE
    Un nouveau regard sur les systèmes de santé de l'OCDE
    Les dépenses croissantes de santé font pression sur les budgets des États. S’ils veulent préserver la qualité des soins sans fragiliser davantage les finances publiques, les gouvernements vont devoir renforcer l’efficacité de leur système de santé. Les nouvelles données comparatives sur les politiques de la santé et l’efficacité des systèmes de soins médicaux que l’OCDE a recueillies pour ses pays membres incitent à penser que tous les pays concernés peuvent améliorer l’efficacité de leurs dépenses de santé. Si tous les pays devenaient aussi efficients que les plus performants d’entre eux dans ce domaine, l’espérance de vie à la naissance pourrait augmenter de plus de deux ans en moyenne dans les pays de l’OCDE avec des dépenses de santé inchangées. Aucun système de santé n’offre systématiquement un meilleur rapport coût-efficacité que les autres. Tous les systèmes, qu’ils soient fondés sur le marché ou plus dirigistes et centralisés, présentent des avantages et des inconvénients. Plutôt que le type de système, c’est davantage la manière dont il est géré qui importe. Les pouvoirs publics devraient aspirer à renforcer la cohérence de leurs interventions en adoptant les meilleures pratiques mises en oeuvre ailleurs et en les adaptant à leur contexte propre. L’amélioration de l’efficacité des systèmes de santé se traduirait par une économie importante de dépenses publiques, de près de 2 % du PIB en moyenne pour les pays de l’OCDE.
  • Ajouter à ma sélection