Perspectives économiques de l'OCDE

Frequency :
Semestriel
ISSN :
1684-3436 (en ligne)
ISSN :
0304-3274 (imprimé)
DOI :
10.1787/16843436
Cacher / Voir l'abstract
Les Perspectives économiques de l’OCDE, publication semestrielle, présente une analyse des grandes tendances économiques qui marqueront les deux années à venir. Préparées par le Département des affaires économiques de l’OCDE, les Perspectives économiques présentent un ensemble cohérent de projections concernant la production, l’emploi, les prix et les balances courantes, après avoir examiné chaque pays membre et l’effet induit des évolutions internationales sur ces pays. Tous les pays membres sont examinés ainsi que certains pays non membres.

Chaque numéro comporte une évaluation générale, des chapitres résumant les nouvelles tendances et fournissant des projections par pays, plusieurs chapitres sur des thèmes d’intérêt général et, enfin une analyse statistique très détaillée.
Egalement disponible en: Anglais, Allemand
 
Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2012 Numéro 1

Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2012 Numéro 1 You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1_eco_outlook-v2012-1-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
Date de publication :
22 mai 2012
Pages :
328
ISBN :
9789264178915 (PDF) ; 9789264130609 (imprimé)
DOI :
10.1787/eco_outlook-v2012-1-fr

Cacher / Voir l'abstract

Les Perspectives économiques de l’OCDE, publication semestrielle, présentent une analyse des grandes tendances économiques qui marqueront les deux années à venir. Les Perspectives économiques proposent un ensemble cohérent de projections concernant la production, l’emploi, les prix et balances des opérations courantes et budgétaires.

Tous les pays membres de l'OCDE sont examinés ainsi que certains pays non membres. Cet édition comporte une évaluation générale, des chapitres résumant les tendances économiques et fournissant des projections par pays, un chapitre sur les scénarios à moyen et à long terme pour la croissance mondiale et les déséquilibres, et, enfin une annexe statistique.

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec001.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/editorial-confiance-reprise-euro-la-situation-est-elle-differente-cette-fois_eco_outlook-v2012-1-1-fr
    • LIRE
    Éditorial : Confiance, reprise, euro : la situation est-elle différente cette fois ?

    L’économie mondiale s’efforce, une fois de plus, de renouer avec la croissance, confortée par une légère reprise des échanges et par une embellie de la confiance. Ce processus ne se déroule toutefois pas partout au même rythme : aux États-Unis et au Japon, la croissance est plus rapide que dans la zone euro, tandis que les grandes économies émergentes connaissent un redressement cyclique modéré. Des différences apparaissent également au niveau de la dynamique des marchés du travail entre les États-Unis, où le chômage reflue lentement, et la zone euro, où il continue au contraire à augmenter.

  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec002.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/evaluation-generale-de-la-situation-macroeconomique_eco_outlook-v2012-1-2-fr
    • LIRE
    Évaluation Générale de la situation macroéconomique

    Les prévisions présentées dans ce numéro des Perspectives économiques reposent sur l’hypothèse que les interventions des pouvoirs publics seront suffisantes pour empêcher des événements déstabilisants dans la zone euro, que les cours du pétrole ne subiront pas de dérèglements majeurs et qu’un assainissement budgétaire perturbateur sera évité aux États-Unis.

  • Ajouter à ma sélection
  • Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Évolutions dans les pays membres de l’OCDE

    • Sélectionner Cliquez pour accéder
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec003.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/etats-unis_eco_outlook-v2012-1-3-fr
      • LIRE
      États-Unis

      La reprise s’est intensifiée depuis le premier semestre de l’année dernière, accompagnée de progrès modérés en termes d’emploi et d’une accélération du rythme des dépenses de consommation. Néanmoins, la croissance réelle du PIB ne devrait être que graduelle cette année et l’an prochain car l’économie n’a toujours pas surmonté des handicaps majeurs. La demande de logements s’est fortement accrue, mais le stock de biens immobiliers invendus et les expulsions massives freineront le redémarrage de l’investissement résidentiel.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec004.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/japon_eco_outlook-v2012-1-4-fr
      • LIRE
      Japon

      Après un ralentissement induit par les échanges à la fin de 2011, les dépenses publiques de reconstruction engagées à la suite du grand séisme qui a frappé l’est du Japon contribueront à faire monter la croissance aux alentours de 2 % en 2012. À mesure que ces dépenses s’amenuiseront, c’est la reprise des exportations qui soutiendra l’expansion en 2013. La déflation ralentira vraisemblablement, même si le taux de chômage restera au-dessus de son niveau d’avant la crise de 2008.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec005.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/zone-euro_eco_outlook-v2012-1-5-fr
      • LIRE
      Zone euro

      L’activité a stagné après la contraction de fin 2011 et le chômage est parti pour une nouvelle hausse sous l’effet d’une érosion de la confiance et d’un environnement financier difficile, lié à la crise de la dette souveraine. Sous réserve que les mesures prises par les pouvoirs publics soient suffisantes pour améliorer la confiance, l’activité commencera progressivement à se rétablir au second semestre 2012, malgré l’assainissement budgétaire et le désendettement en cours dans le secteur privé. On observera une situation très différente entre une plus forte croissance dans les pays créanciers et une croissance, plus faible et plus tardive, dans les pays pénalisés par le poids excessif de leur dette. L’important volume de surcapacités aura un effet modérateur sur les tensions inflationnistes sous-jacentes. Les principaux risques résident dans l’aggravation de la crise de la dette et les conséquences économiques d’un haut niveau d’endettement public et privé.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec006.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/allemagne_eco_outlook-v2012-1-6-fr
      • LIRE
      Allemagne

      Suite à un très bon départ en début d’année, l’activité devrait continuer à se redresser sous l’effet de l’amélioration de la confiance et du renforcement de la demande intérieure. La bonne tenue de l’emploi, les besoins modestes de désendettement et les conditions financières favorables sont autant de facteurs qui contribueront au regain de la consommation et de l’investissement privés pendant la période considérée. La reprise attendue du commerce mondial devrait encore consolider la confiance des chefs d’entreprise et atténuer les retombées négatives de la conjoncture médiocre dans le reste de la zone euro.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec007.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/france_eco_outlook-v2012-1-7-fr
      • LIRE
      France

      Après avoir stagné au premier trimestre de cette année, l’activité économique devrait connaître une reprise modeste. La croissance du PIB réel devrait atteindre tout juste 0.6 % en 2012 et 1.2 % en 2013. L’investissement résidentiel pourrait diminuer, les prix de l’immobilier ayant amorcé un recul à partir de niveaux élevés et restant peu accessibles. Le taux de chômage pourrait connaître un pic à 10.5 % au début de 2013 et ne se replier que lentement par la suite. L’inflation globale devrait revenir à moins de 2 % en 2013.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec008.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/italie_eco_outlook-v2012-1-8-fr
      • LIRE
      Italie

      Depuis la fin 2011, l’Italie a entrepris d’importantes réformes structurelles tout en progressant sur la voie de l’assainissement de ses finances publiques. L’économie du pays est à nouveau entrée en récession, sous la pression des économies européennes affaiblies et des conséquences à court terme de la rigueur budgétaire. L’activité poursuivra probablement son recul l’an prochain mais se redressera fin 2013. Une hypothèse d’une hausse des prix du pétrole et un nouveau relèvement du taux de TVA induiront une accélération temporaire de l’inflation, mais les hausses de prix tendancielles sont modérées.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec009.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/royaume-uni_eco_outlook-v2012-1-9-fr
      • LIRE
      Royaume-Uni

      Le ralentissement de l’économie mondiale et les incertitudes pesant sur les perspectives de la zone euro, auxquels s’ajoutent la rigueur budgétaire et le désendettement du secteur privé, pénalisent l’activité. La croissance restera faible au premier semestre 2012, mais devrait s’accélérer ensuite, à mesure que la hausse des revenus réels, découlant d’un ralentissement de l’inflation, soutiendra la consommation privée et qu’une demande extérieure plus vigoureuse redynamisera les exportations et l’investissement des entreprises. Le chômage continuera de progresser pendant la période de prévision en raison des suppressions de postes dans l’administration publique et de la faible croissance de la production.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec010.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/canada_eco_outlook-v2012-1-10-fr
      • LIRE
      Canada

      Les perspectives s’améliorent peu à peu, en dépit de la crise de la dette qui persiste en Europe et des incertitudes économiques qu’elle suscite. Dans ce contexte, la consommation privée et l’investissement resteront les principaux moteurs de la croissance, mais la demande extérieure devrait aussi y contribuer de plus en plus. Les mesures d’assainissement budgétaire joueront toutefois en sens inverse. Au final, la prévision de croissance reste proche de 2¼ pour cent en 2012 et de 2½ pour cent en 2013.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec011.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/australie_eco_outlook-v2012-1-11-fr
      • LIRE
      Australie

      L’Australie devrait continuer de bénéficier du boom minier. Malgré de fortes disparités sectorielles, la croissance de l’économie devrait être proche de son rythme potentiel en 2012 et 2013. L’expansion du secteur minier va se poursuivre, mais certains autres secteurs doivent s’ajuster au niveau élevé du taux de change et renforcer leur productivité ce qui devrait peser sur le marché du travail. L’accélération du processus d’assainissement budgétaire va aussi un peu affaiblir la demande.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec012.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/autriche_eco_outlook-v2012-1-12-fr
      • LIRE
      Autriche

      Après un ralentissement sensible en 2011, l’activité s’est stabilisée sur les premiers mois de 2012 par suite d’une amélioration de la confiance des investisseurs et des conditions de financement. L’expansion de la consommation et de l’investissement restera modeste dans le court terme et la demande d’exportation demeure faible. L’économie retrouvera son taux de croissance tendanciel au début de 2013, à la faveur d’une amélioration de la situation mondiale qui dynamisera les exportations et l’investissement.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec013.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/belgique_eco_outlook-v2012-1-13-fr
      • LIRE
      Belgique

      L’économie ne retrouvera un rythme d’expansion ferme qu’au second semestre de 2012, lorsque l’accélération du commerce mondial relancera les exportations. L’assainissement budgétaire, le faible taux d’utilisation des capacités et de rentabilité et le niveau élevé du chômage brideront la demande intérieure.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec014.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/chili_eco_outlook-v2012-1-14-fr
      • LIRE
      Chili

      Après une période de vigoureuse expansion, l’économie a commencé à ralentir, du fait des retombées de la crise de la dette souveraine dans la zone euro, qui se sont traduites par une perte de confiance et un durcissement des conditions du crédit. Un léger affaiblissement de la croissance à 4½ pour cent est attendu en 2012 du fait d’un relâchement de la demande intérieure et de la volatilité persistante des conditions financières internationales. L’embellie des perspectives de croissance à l’échelle mondiale devrait contribuer à une accélération de la croissance à 5 % en 2013.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec015.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/republique-tcheque_eco_outlook-v2012-1-15-fr
      • LIRE
      République tchèque

      Le PIB réel baissera en 2012 sous l’effet d’un recul de la consommation intérieure lui-même suscité par l’assainissement budgétaire. La croissance devrait repartir en 2013 grâce au redressement des exportations et de l’investissement.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec016.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/danemark_eco_outlook-v2012-1-16-fr
      • LIRE
      Danemark

      En 2012, la croissance sera tirée principalement par la relance budgétaire. L’atonie de la demande extérieure ralentira les exportations, tandis que le manque de dynamisme du marché du travail et une nouvelle baisse des prix des logements limiteront la consommation des ménages. En 2013, dans un contexte international plus porteur et sous l’effet d’un regain de confiance, la demande intérieure privée se substituera progressivement à l’investissement public comme moteur de la croissance. En raison de la persistance de capacités inutilisées dans l’économie, l’inflation sous-jacente restera probablement contenue.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec017.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/estonie_eco_outlook-v2012-1-17-fr
      • LIRE
      Estonie

      Si la croissance a été vigoureuse en 2011, soutenue par le dynamisme des exportations, elle devrait marquer le pas en 2012 en raison de la faiblesse de l’environnement extérieur et notamment des tensions qui fragilisent la zone euro. À mesure que la croissance du commerce mondial se redressera, l’activité de l’Estonie devrait redémarrer en 2013. La hausse des prix du pétrole et la libéralisation du marché de l’électricité devraient mettre provisoirement un terme à la désinflation.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec018.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/finlande_eco_outlook-v2012-1-18-fr
      • LIRE
      Finlande

      L’économie finlandaise accuse un net ralentissement, sous l’effet de la contraction des exportations. En 2012, l’activité sera principalement portée par la consommation privée, elle-même soutenue par une progression solide des salaires et la confiance des consommateurs. Le redressement attendu de l’économie mondiale à la fin de l’année 2012 devrait relancer les exportations et l’investissement, consolidant ainsi la croissance en 2013.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec019.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/grece_eco_outlook-v2012-1-19-fr
      • LIRE
      Grèce

      L’économie s’est fortement contractée en 2011 sous l’effet des mesures d’austérité budgétaire, de la dislocation du tissu économique et de la faiblesse des exportations. Le chômage augmente à vive allure, surtout chez les jeunes. La production devrait encore diminuer jusqu’au second semestre 2013, après quoi il est probable que l’assainissement des finances publiques connaîtra un certain ralentissement, que les réformes structurelles de grande ampleur visant à stimuler la compétitivité et à promouvoir l’investissement commenceront à porter leurs fruits et que la demande internationale se redressera. Ces prévisions reposent sur l’hypothèse selon laquelle le programme UE-FMI d’assainissement budgétaire et de réforme structurelle sera appliqué dans son intégralité.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec020.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/hongrie_eco_outlook-v2012-1-20-fr
      • LIRE
      Hongrie

      L’activité économique, jusqu’à présent tirée essentiellement par les exportations, devrait marquer un recul en 2012, mais l’amélioration progressive de la demande intérieure signera le retour de la croissance en 2013. Avec une monnaie faible, un pétrole qui se renchérit et des taxes indirectes en hausse, les prix ont beaucoup augmenté, mais les effets de ces évolutions devraient peu à peu s’atténuer.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec021.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/islande_eco_outlook-v2012-1-21-fr
      • LIRE
      Islande

      Après deux années de profonde récession, l’économie a retrouvé en 2011 une croissance solide. On prévoit que la reprise, tirée par la consommation privée et l’investissement des entreprises, va se modérer, le taux de progression du PIB s’établissant à 2¾ pour cent en 2013. Le taux d’inflation devrait diminuer, tout en restant supérieur à l’objectif retenu par les autorités pour l’année prochaine.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec022.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/irlande_eco_outlook-v2012-1-22-fr
      • LIRE
      Irlande

      L’Irlande a renoué avec la croissance l’année dernière et le redressement économique devrait s’accélérer malgré la correction budgétaire en cours. La reprise conjoncturelle en Europe et en Amérique du Nord devrait soutenir les exportations en 2013. Grâce à l’amélioration progressive de l’activité, la situation du marché du travail se redressera lentement et le chômage se stabilisera. Le rythme d’inflation devrait rester lent, si l’on met à part une poussée temporaire liée à la TVA et aux prix de l’énergie.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec023.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/israel_eco_outlook-v2012-1-23-fr
      • LIRE
      Israël

      L’activité a ralenti parallèlement à l’évolution des marchés d’exportation, mais on prévoit qu’elle se raffermisse sous l’effet d’un renforcement de la demande extérieure. Une légère accentuation des tensions inflationnistes sous-jacentes devrait inciter la Banque d’Israël à relever son taux directeur.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec024.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/coree_eco_outlook-v2012-1-24-fr
      • LIRE
      Corée

      Après un ralentissement fin 2011, la croissance de la production redémarrera sans doute progressivement, sous l’effet d’un rebond des exportations lié au regain de dynamisme du commerce mondial. La demande intérieure sera soutenue par la vigueur des exportations, qui contribueront à atteindre une croissance de la production de 4 % en 2013. Compte tenu du renchérissement des prix du pétrole, l’excédent de la balance courante devrait diminuer pour s’établir à 1½ pour cent du PIB environ.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec025.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/luxembourg_eco_outlook-v2012-1-25-fr
      • LIRE
      Luxembourg

      La croissance s’est ralentie sous l’effet de la faiblesse des marchés d’actions qui a fait chuter l’activité dans les services financiers et du fléchissement de la demande dans la zone euro qui a réduit les exportations de biens industriels. À court terme, la demande restera peu dynamique et le taux de chômage continuera à augmenter. Le recul de l’inflation sera limité par la hausse des prix du pétrole. Le principal risque qui pèse sur les perspectives est une aggravation de la crise dans la zone euro, susceptible d’avoir une incidence durable sur l’important secteur financier du Luxembourg.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec026.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/mexique_eco_outlook-v2012-1-26-fr
      • LIRE
      Mexique

      Le redressement de l’économie américaine devrait amortir les vents contraires induits par les turbulences dans la zone euro et la modération de la demande intérieure. Ce facteur, conjugué à l’augmentation de la part du Mexique sur les marchés d’exportation et à une amélioration graduelle sur le plan intérieur, permettrait d’atteindre un taux de croissance du PIB légèrement supérieur à 3½ pour cent en 2012 et de près de 4 % en 2013. Le principal aléa des perspectives tient à l’évolution de la reprise conjoncturelle aux États-Unis.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec027.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/pays-bas_eco_outlook-v2012-1-27-fr
      • LIRE
      Pays-Bas

      Après un déclin marqué de l’activité, l’économie devrait amorcer un redressement au second semestre 2012, à la faveur principalement d’une accélération des échanges internationaux qui incitera les entreprises à accroître leurs investissements. En revanche, la consommation privée restera atone compte tenu de la stagnation des revenus réels, sous l’effet de la montée du chômage et d’une augmentation seulement modeste des salaires réels, ainsi que des réductions prévues des retraites et d’un marché du logement déprimé. Le programme d’assainissement budgétaire va également ralentir de la croissance. Dans l’ensemble, la croissance devrait rester inférieure à son potentiel en 2012 et 2013 et le chômage augmentera encore.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec028.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/nouvelle-zelande_eco_outlook-v2012-1-28-fr
      • LIRE
      Nouvelle-Zélande

      La croissance devrait s’accélérer, passant de 1¼ pour cent en 2011 à 2¾ pour cent en 2013. Elle sera principalement soutenue par la faiblesse des taux d’intérêt, la croissance relativement forte des grands partenaires commerciaux de la Nouvelle-Zélande (à savoir l’Australie et la Chine) et la reconstruction de Canterbury après la stabilisation de l’activité sismique dans la région. L’expansion est en revanche freinée par la fermeté du taux de change, la baisse des prix des matières premières, le retrait des mesures de relance budgétaire et les pressions incitant les ménages à se désendetter.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec029.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/norvege_eco_outlook-v2012-1-29-fr
      • LIRE
      Norvège

      On prévoit que la solide expansion de l’économie se poursuive jusqu’en 2013. La consommation et l’investissement privés, soutenus par les politiques budgétaire et monétaire, vont augmenter sensiblement. Les exportations bénéficieront de leur concentration dans les économies relativement fortes d’Europe et d’Asie. La hausse de l’activité et des cours des produits de base suscitera probablement une accélération de l’inflation des prix à la consommation dont le rythme est actuellement faible.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec030.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/pologne_eco_outlook-v2012-1-30-fr
      • LIRE
      Pologne

      Après de fortes performances économiques en 2011, la croissance du PIB devrait ralentir à 3 % environ en 2012 et 2013, sous l’effet de l’essoufflement de la demande extérieure, des incertitudes liées à la crise de la zone euro, de l’assainissement budgétaire en cours, de la forte décélération de l’investissement public à la suite du championnat d’Europe de football 2012 et du plafonnement des fonds de l’UE en 2013.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec031.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/portugal_eco_outlook-v2012-1-31-fr
      • LIRE
      Portugal

      L’assainissement drastique des finances publiques, le désendettement des banques et la faiblesse de la demande extérieure laisseront l’économie en récession jusqu’à la mi-2013, tandis que le chômage devrait s’élever à environ 16 %. La croissance devrait repartir ensuite, avec l’amélioration de la situation mondiale et l’accélération des exportations. À mesure que l’effet de la hausse de la fiscalité indirecte et du renchérissement du pétrole s’estompe, l’inflation devrait refluer fortement, compte tenu de la sous-utilisation des ressources. Le déficit de la balance courante s’est fortement réduit en 2011, et continuera de se résorber à mesure que l’ajustement économique se poursuit.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec032.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/republique-slovaque_eco_outlook-v2012-1-32-fr
      • LIRE
      République slovaque

      La croissance du PIB est essentiellement soutenue par les exportations et l’investissement. La consommation privée reste atone, reflétant la persistance d’un chômage élevé et les répercussions de l’assainissement budgétaire. On prévoit désormais que l’activité économique progresse d’environ 2½ pour cent en 2012 et de 3 % en 2013, à la faveur de la reprise du commerce mondial. Toutefois, les perspectives de l’emploi restent sombres, car les entreprises tentent d’accroître leur productivité en vue de regagner de la compétitivité.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec033.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/slovenie_eco_outlook-v2012-1-33-fr
      • LIRE
      Slovénie

      L’économie se contracte depuis le début de 2011 et le fléchissement de l’activité devrait se poursuivre pendant la période considérée, sous l’effet d’un vigoureux effort d’assainissement et du processus de désendettement en cours dans les établissements financiers et les entreprises. Le chômage ne devrait pas se stabiliser avant 2013. La sous-utilisation considérable des capacités devrait aider à contenir les tensions inflationnistes.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec034.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/espagne_eco_outlook-v2012-1-34-fr
      • LIRE
      Espagne

      Le ralentissement économique devrait perdurer jusqu’à la fin de l’année 2012, la demande intérieure étant étouffée par le rééquilibrage budgétaire et le désendettement du secteur privé. Le développement des échanges mondiaux et les gains de compétitivité devraient dynamiser la croissance des exportations. Le PIB réel devrait accuser un repli de 1½ pour cent en 2012, puis de ¾ pour cent supplémentaire en 2013. Le taux de chômage franchira la barre des 25 %, tandis que le déficit budgétaire est attendu en baisse, passant de 8.5 % du PIB en 2011 à 3.3 % en 2013.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec035.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/suede_eco_outlook-v2012-1-35-fr
      • LIRE
      Suède

      L’activité a été durement touchée par le ralentissement de l’économie mondiale à la fin de 2011 et le chômage a augmenté. La croissance devrait être modeste cette année mais plus vigoureuse en 2013 grâce au redressement du commerce mondial et au raffermissement de la confiance. Avec un large volant de capacités inutilisées, l’inflation sous-jacente devrait rester très modérée.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec036.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/suisse_eco_outlook-v2012-1-36-fr
      • LIRE
      Suisse

      La croissance devrait se redresser à partir du second semestre de 2012, grâce au renforcement de l’activité chez les principaux partenaires commerciaux de la Suisse. Par conséquent, le chômage devrait reculer lentement. L’inflation restera faible, et l’excédent du solde budgétaire des administrations publiques se rétrécira, mais restera excédentaire.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec037.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/turquie_eco_outlook-v2012-1-37-fr
      • LIRE
      Turquie

      L’activité économique a connu une décélération marquée au second semestre 2011 suite aux mesures prises par les pouvoirs publics pour réfréner la demande intérieure et à un affaiblissement de la demande extérieure. La croissance devrait reprendre progressivement en 2012 à mesure que la confiance se raffermira et que l’environnement international s’améliorera, pour atteindre 3¼ pour cent en 2012 et 4½ pour cent en 2013.

    • Ajouter à ma sélection
  • Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Évolutions dans certaines économies non membres

    • Sélectionner Cliquez pour accéder
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec038.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/bresil_eco_outlook-v2012-1-38-fr
      • LIRE
      Brésil

      La période de croissance atone semble toucher à sa fin, à la faveur des mesures opportunes adoptées par les pouvoirs publics. L’activité devrait se redresser rapidement avant de s’essouffler progressivement pour se rapprocher de son rythme tendanciel, sous l’impulsion de la consommation privée et de l’investissement. Compte tenu des tensions sur le marché du travail et de la reprise de la croissance du crédit, des pressions inflationnistes pourraient réapparaître.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec039.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/chine_eco_outlook-v2012-1-39-fr
      • LIRE
      Chine

      Le ralentissement de l’économie chinoise est devenu plus marqué fin 2011 et début 2012 sur fond de diminution des exportations puis des stocks. La demande intérieure finale a néanmoins bien résisté, sous l’effet d’une progression du revenu des ménages et d’un recul de l’inflation. Alimentée par le retournement du cycle des stocks et par une politique budgétaire et monétaire plus expansionniste, la croissance devrait se redresser dans le courant de l’année 2012 et se stabiliser à plus de 9 % en 2013. L’excédent de la balance courante a continué à se contracter en 2011 et devrait retomber à un peu plus de 1½ pour cent du PIB en 2013.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec040.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/inde_eco_outlook-v2012-1-40-fr
      • LIRE
      Inde

      L’économie a subi un ralentissement, principalement pénalisée par la fragilité de l’industrie manufacturière et des dépenses d’investissement. L’érosion de la demande extérieure et la croissance permanente des importations ont provoqué un creusement du déficit de la balance courante. Si l’inflation est plus modérée après avoir atteint des taux à deux chiffres, elle demeure néanmoins assez élevée et les hausses attendues des prix réglementés de certains produits dérivés du pétrole accentueront les pressions sur les prix, ce qui continuera de peser sur la consommation des ménages. Cette évolution va elle-même rendre le climat moins propice à l’investissement. En conséquence, la croissance devrait rester hésitante pendant la plus grande partie de l’année.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec041.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/indonesie_eco_outlook-v2012-1-41-fr
      • LIRE
      Indonésie

      Les dépenses intérieures restent solides mais la demande émanant d’autres pays asiatiques connaît un ralentissement. Toutefois, soutenue par les dépenses en infrastructures et le redressement des exportations, la croissance de la production devrait s’approcher du taux tendanciel d’environ 6 % en 2012 et en 2013. Le projet de relever le prix des combustibles subventionnés en milieu d’année fera temporairement grimper l’inflation.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec042.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/federation-de-russie_eco_outlook-v2012-1-42-fr
      • LIRE
      Fédération de Russie

      Compte tenu de la hausse des cours pétroliers et du relâchement des tensions dans la zone euro, la croissance économique pourra continuer à se situer au-delà de 4 pour cent en 2012 et en 2013. Après avoir atteint un plus bas record, l’inflation remontera au second semestre 2012, sous l’effet de la disparition de facteurs favorables temporaires, avant de repartir progressivement à la baisse. Le budget devrait rester excédentaire en 2012-13 mais le déficit hors pétrole demeurera important.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec043.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/afrique-du-sud_eco_outlook-v2012-1-43-fr
      • LIRE
      Afrique du Sud

      Un redémarrage de la croissance de l’emploi dope actuellement la demande intérieure. À moins que des chocs négatifs se produisent, la reprise jusqu’à présent sans entrain devrait s’accélérer. La hausse des prix alimentaires et des carburants a fait passer l’inflation au-dessus de la fourchette cible. Cependant, il y a encore une capacité de production disponible et, au fur et à mesure de la diminution des effets temporaires, l’inflation devrait revenir dans la fourchette cible d’ici à la fin 2012.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec044.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/scenarios-a-moyen-et-long-termes-pour-la-croissance-et-les-desequilibres-mondiaux_eco_outlook-v2012-1-44-fr
      • LIRE
      Scénarios à moyen et long termes pour la croissance et les déséquilibres mondiaux

      De nombreux pays vont connaître une longue période d’ajustement destinée à liquider l’héritage du passé, notamment un chômage élevé, des capacités excédentaires et d’importants déséquilibres budgétaires. À l’avenir, les transformations démographiques, dont le vieillissement, et les facteurs fondamentaux de convergence économique entraîneront des bouleversements dans la composition du PIB mondial. Pour illustrer la nature et l’ampleur de certains défis posés par ces évolutions, ce chapitre présente les scénarios à moyen et long termes pour les pays de l’OCDE ainsi que les pays du G20 non membres de l’OCDE, en utilisant un nouveau cadre de modélisation qui étend les prévisions à court terme décrites dans les . Ce cadre accorde une attention particulière aux interactions entre le progrès technologique, les évolutions démographiques, l’ajustement budgétaire, les déséquilibres des balances courantes et les politiques structurelles. Les scénarios suggèrent que des mesures progressives mais ambitieuses d’assainissement budgétaire et des réformes structurelles peuvent renforcer considérablement la croissance et réduire toute une série de risques, notamment en résorbant les importants déficits budgétaires et les déséquilibres des comptes courants.

    • Ajouter à ma sélection
  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1212012ec045.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2012-numero-1/annexe-statistique_eco_outlook-v2012-1-45-fr
    • LIRE
    Annexe statistique

    Cette annexe contient des données sur des agrégats économiques clés, met en perspective les évolutions économiques récentes dans la zone de l’OCDE telles qu’elles sont décrites dans le corps de ce rapport. Les chiffres pour 2011 à 2013 sont des estimations et des prévisions de l’OCDE. Les données présentées dans certains tableaux ont été corrigées conformément aux concepts et définitions établis au plan international, afin de faciliter les comparaisons entre pays et d’assurer une cohérence avec les données rétrospectives figurant dans d’autres publications de l’OCDE. Les agrégats régionaux sont fondés sur les poids qui changent chaque année, avec les poids dépendant de l’agrégat considéré. Pour plus de détails voir aussi Perspectives économiques de l'OCDE : Sources et méthodes.

  • Ajouter à ma sélection