Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2005 Numéro 1
Cacher / Voir l'abstract

Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2005 Numéro 1

L’ouvrage propose une évaluation par l’OCDE des perspectives économiques jusqu’à la fin 2006 pour la zone OCDE et le Brésil, la Chine et la Fédération de Russie. L’ouvrage montre que si le Japon et les États-Unis sont sortis de l’ornière, l’Europe peine à relancer durablement la machine, et examine les raisons de ce phénomène. La présente édition des Perspectives économiques de l’OCDE propose plusieurs scénarios à moyen terme à l’horizon 2010. Un chapitre spécial est consacré à la mesure et à l’analyse de l’inflation sous-jacente.

Cliquez pour accéder: 
Date de publication :
24 mai 2005
DOI :
10.1787/eco_outlook-v2005-1-fr
 
Chapitre
 

Royaume-Uni You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
Auteur(s):
OCDE
Pages :
72–75
DOI :
10.1787/eco_outlook-v2005-1-10-fr

Cacher / Voir l'abstract

Malgré un net ralentissement des dépenses des ménages du fait du tassement du marché du logement, la croissance de l’activité est restée proche des taux tendanciels depuis la mi-2004 et jusqu’au premier trimestre 2005. Néanmoins, des tensions inflationnistes commencent à se faire jour, ce qui donne à penser que l’économie tourne à plein régime, voire légèrement en surrégime. A plus long terme, la croissance va probablement se modérer étant donné que la demande d’exportations émanant d’Europe faiblira prochainement et que le taux d’épargne continuera d’augmenter.
En dépit de la remontée récente de l’inflation, l’affaiblissement des perspectives de croissance donne à penser qu’un durcissement de la politique monétaire ne sera pas nécessaire pour maintenir l’inflation à un niveau proche de l’objectif. Le déficit budgétaire a atteint 3 % du PIB au cours de l’exercice s’achevant au premier trimestre 2005 mais, en l’absence d’une hausse spontanée des impôts, un freinage des dépenses s’imposera pour obtenir une nouvelle réduction décisive.
Egalement disponible en: Anglais