Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2003 Numéro 2
Cacher / Voir l'abstract

Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2003 Numéro 2

Deux fois par an, les Perspectives économiques de l’OCDE analysent les grandes tendances qui marqueront les deux prochaines années. Cette édition couvre les perspectives jusqu’à la fin de 2005 et examine les politiques économiques requises pour favoriser une croissance forte et durable dans les pays membres. Les évolutions dans certaines grandes économies non membres de l’OCDE sont également étudiées. Complétées par un large éventail de statistiques internationales, les Perspectives constituent un incomparable outil d’information sur l’économie mondiale.

Au-delà des thèmes traités régulièrement, on trouvera également dans cette édition trois chapitres analytiques abordant un certain nombre de questions liées à la formulation et à la conduite de la politique budgétaire :
• Dans quelle mesure la politique budgétaire a-t elle exercé un effet stabilisateur ou déstabilisateur sur l’activité économique dans la zone OCDE au cours des deux dernières décennies ? Quels facteurs économiques, institutionnels et politiques ont façonné les évolutions observées ?
• Comment les relations entre les différents niveaux d’administration influent elles sur l’efficacité du secteur public ? Quels sont les avantages et inconvénients économiques de la décentralisation et les tendances dans ce domaine, et comment peut on l’organiser de façon optimale ?
• Quelles sont les réformes nécessaires pour freiner la croissance des dépenses publiques tout en augmentant leur rapport coût efficacité ? Comment améliorer les pratiques en matière de procédure budgétaire et de gestion publique ?

Cliquez pour accéder: 
Date de publication :
18 déc 2003
DOI :
10.1787/eco_outlook-v2003-2-fr
 
Chapitre
 

États-Unis You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
Auteur(s):
OCDE
Pages :
43–47
DOI :
10.1787/eco_outlook-v2003-2-4-fr

Cacher / Voir l'abstract

Grâce aux politiques budgétaire et monétaire très expansionnistes, la croissance économique s’est sensiblement accélérée depuis le printemps. La consommation a vigoureusement réagi à l’augmentation des revenus disponibles induite par les allégements d’impôts, et l’investissement des entreprises s’est nettement redressé. Les dépenses militaires donnent un coup de fouet supplémentaire à la demande. La rapidité récente des gains de productivité laisse bien augurer de la croissance et de l’investissement futurs. Malgré sa vigueur, la reprise actuelle commence seulement à avoir des effets bénéfiques sur l’emploi et sur la confiance des consommateurs. L’inflation étant légèrement inférieure aux niveaux souhaitables, la politique monétaire a continué de soutenir l’activité, mais les taux d’intérêt devront être relevés lorsque le sous-emploi des capacités disparaîtra sur les marchés du travail et des produits. Les finances publiques se sont sérieusement dégradées du fait des allégements d’impôts, des dépenses militaires supplémentaires et du creusement de l’écart conjoncturel. Les importants déficits prévus pour les années à venir soulignent la nécessité d’ajuster les politiques actuelles de manière à équilibrer le budget en prévision des pressions démographiques imminentes...

Egalement disponible en: Anglais